21 juillet 2021

"Ni fleurs ni strapon", donc !

3533 - "Fabulon, c'est fabuleux..."

Une belle chemise blanche, impeccablement repassée. C'est ce qui la faisait le plus craquer chez un "dominant", enfin chez un homme donc, m'avait-elle avoué un soir au cours du dîner qui se terminait. On était quasi les deux derniers couples dans la salle du Carré.  

"Surtout quand il remonte sa manche..." avait-elle poursuivi dans un souffle, regard vague fixant le port des Sables, qu'on devinait dans la pénombre, pile devant nous. 

"Ah mais tu peux pas savoir l'effet que ça me fait !" Ben non. Je pouvais pas.

J'avais souri un peu jaune. On en était au dessert et j'avais eu tout au long du dîner à fleurets mouchetés l'impression fugace mais visiblement erronée que la suite de retour chez elle se dessinait doucement... 

Hélas. Pas de bol, je portais un T-shirt noir défraichi par les 500 km de route dans ma petite auto et visiblement au vu de sa dernière phrase, ce n'était pas le bon code vestimentaire pour réellement impressionner la Madame. Cette dernière, comme figée par ses souvenirs (ou ses fantasmes inavouables) gardait sa cuillère en l'air emplie de glace au chocolat (un amusant gimmick "clin d’œil" entre nous) avec cet agaçant petit sourire sur les lèvres qui lui va si bien et donne systématiquement envie de lui arracher sa petite culotte, comme emportée par des images de son vécu. Récent. 

Des trucs interdits aux mineurs, vu son air rêveur.

Mais bon, on ne peut pas gagner à tous les coups non plus... Je gage que l'image fera son effet. Ah mais comment je t'aurais bien baisée ce soir-là, toi !

Image © ?

18 commentaires:

  1. J’aime beaucoup cette photo, le désir de la fessée et du reste que l’on ressent et que vous décrivez si bien!
    En commençant par le sourire qui donne envie d’arracher sa culotte…
    Et le désir brut que l’on perçoit dans vos mots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour que le désir fonctionne, ce n'est pas à vous que je vais apprendre qu'il faut qu'il soit partagé. Malheureusement pour moi, ce n'était pas le cas.

      Alors bien entendu ça arrive mais c'est très désagréable. Je ne vous cache pas que je m'en suis depuis remis et que nous en sourions depuis.

      Supprimer
    2. Ce n’est jamais agréable effectivement cela peut même être frustrant mais vous y avez gagné semble-t-il tous les deux une amitié précieuse que le désir et le plaisir partagés auraient sûrement altéré au fil du temps.
      Le désir est un sujet qui pourrai me faire noircir quantité de pages car il mène le monde et les gens (acec le plaisir) parfois il nous mène aussi enfin cela arrive…

      Supprimer
    3. Chère Mlle G, vous savez que vous avez probablement raison, mais ça reste une petite épine dans le gros orteil, qui de temps à autre se rappelle à mon bon souvenir.

      Et j'espère, au sien. (garce !)

      Supprimer
    4. J'adore tes p'tits mots doux.
      Garce, ça faisait longtemps...le dernier c'était pas connasse? Rire....

      Supprimer
    5. En ce qui te concerne on peut le dire, c'est quasi "un mot de passe" et dans ma bouche une sorte de ponctuation affectueuse voire admirative. En fait un compliment, hein !
      Supprimer

      Supprimer
    6. Un compliment quasi admiratif...merci, je suis touchée (p'tit con)

      Supprimer
  2. Amoureuse23/7/21 11:25

    C'est vrai que l'image est assez jolie. C'est plutôt curieux la machine à fantasmes...on pourrait parier sur des choses très élaborées...et parfois c'est simple...la vue d'un homme, assis, tranquille, sûr de lui sans être froid...avec un petit sourire, qui pose tranquillement des questions qui paraissent anodines... mais dont les réponses pourraient ne pas rester sans conséquence.
    Et le voir hocher la tête, et mine de rien trousser ses manches...
    Et les yeux hypnotisés par ces mains qui découvre les avants bras... comme un bûcheron devant son devoir à accomplir. Déglutir et sentir le tremblement léger mais impuissant dans ses jambes, ses mains...face à lui.
    En fait, qu'importe la chemise. Le trouble se trouve plus dans la posture...;)

    Un sourire agaçant qui donne envie d'arracher sa petite culotte... ça c'est puissant dîtes donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'ai des compensation, la dame évoquée et moi sommes - comme vous le savez, du coup - les meilleurs amis du Monde et je l'aime tendrement à défaut d'avoir pu plaquer sur son cul rond l'expression de mes sentiments distingués.

      Supprimer
    2. Grand éclat de rire!!
      Ces expressions que vous avez sont remarquables!

      Supprimer
    3. Chère âme (sic) vous en êtes une autre !

      Supprimer
  3. Ah mais oui. Puissant, c'est le mot.

    RépondreSupprimer
  4. Grâce à vous j’aurai appris ce qu’est un strapon cher Stan, intéressant.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui d'ailleurs, qu'elle curieuse idée... pourquoi ce titre? :D

      Supprimer
    2. Pour le jeu de mot et la consonance.

      Supprimer
  5. Rapport au dressage et à l’équitation? Ou absolument pas ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un strapon, c'est un gode-ceinture et j'évoque la façon dont certaine filles en manque de pénis s'en servent avec leur compagnon, désireux d'éprouver des sensations de pénétration... ou en s'amusant avec une amie.

      Supprimer
  6. Je le sais désormais!
    J’ai testé une des deux versions que vous évoquez mais je n’en connaissais pas le nom exact visiblement.^^

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS