02 mai 2020

Le blogueur passéiste...

3472 - "Plaisirs de l'ancien temps..."

Je l'ai maintes fois répété, j'ai une sainte horreur des strings, pour moi antithèse de la féminité et de l'esthétique... J'entends bien, mesdames et mesdemoiselles, que c'est discret sous un pantalon ou une jupe, évidemment. Mais mon propos est ailleurs et se situe dans le sens même de ce blog dont vous connaissez le sujet.

Rien de plus déplaisant pour moi donc, de découvrir ce putain de truc au moment où...

Bon, je vous accorde que la déception est relative et passagère et que je n'ai jamais renvoyée dans ses foyers une camarade de jeu qui aurait fait l'erreur funeste en oubliant ce détail essentiel. Tout au plus la fessée qui suivit fut plus "cruelle" par réaction...

... Fort heureusement mes amies qui connaissent quand même un peu mon penchant et qui sont souvent dans le même fantasme récurrent de pensionnats à l'ancienne, de "headmasters" (ou "headmistresses"), d'infantilisation érotique et donc de punitions méritées, ont la gentillesse de m’épargner ces déconvenues vestimentaires. Pas de string, sauf accident...

C'est comme ça... Le rituel du déculottage fait part inhérente de ce fantasme depuis toujours. Si vous avez un string, vous m'en privez, car... vous avez déjà AUSSi les fesses à l'air !

Dans ma mythologie personnelle, mon petit cinéma intérieur s'est fabriqué dès l'enfance autour d'un univers à mi-chemin entre les œuvres conjuguées de la Comtesse de Ségur, de Charles Dickens et de Pierre McOrlan, allant au fil des années des livres de la Bibliothèque Rose (couleur prédestinée) à ceux plus tard découverts vers mes seize ans de la sublime collection "Ortie Blanches", le temps béni des culottes à froufrous, des pantalons fendus et des cordons de fine batiste à dénouer...

Je vous accorde que c'est passéiste et désuet. Mais c'est comme ça que je fonctionne.

Las...

Dans mes jeux, je n'ai pas le syndrome inné du déguisement et du coup mes complices si elles ne portent pas de string ne m'ont toutefois pas encore fait la surprise de jouer avec moi de ces saynètes old fashion, "à l'ancienne"...

On va souvent à l’essentiel, et ma foi j'avoue que déboutonner un jeans me va aussi, l'essentiel étant quand même principalement ce qu'il y a SOUS les fringues...

J'ai bien eu parfois le plaisir de découvrir çà-et-là un porte-jarretelles dissimulé sous une robe corolle, quelques superbes culottes virginales en soie et même cette mythique "Petit-Bateau" si chère aux libidineux dans mon genre...

J'espère bien un jour, relevant une robe 1900 portée sciemment par une joueuse qui aura décidé d'un contexte érotique particulier y trouver un pantalon fendu...

(Je vous aide ? Allez, on en trouve ici...)
 Image (milieu) © Spanking Sarah

14 commentaires:

  1. Je crois qu'on peut trouver ces anciens pantalons fendus en brocante...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est
    ici
    Et on en a d'ailleurs parlé il y a deux ans dans un post similaire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille mercis Stan. Et dommage que je ne sois pas de vos amies, je viens d'en commander deux chez MarieDecor...

      Supprimer
  3. J’allais faire la même réflexion et voilà que vous nous donnez une adresse où en trouver cher Stan! Lisez-vous dans les pensées en l’occurrence les miennes Monsieur le bloggeur passéiste ?

    RépondreSupprimer
  4. Oh, dans certaines seulement, mademoiselle la lectrice. Dans certaines seulement.

    RépondreSupprimer
  5. C'est un achat que je ne regrette toujours pas, mais qui n'a pas pu encore être beaucoup exploité pour cause de confinement... Au moins, cela aura donné lieu à quelques photos pour faire patienter, y compris ceux qui ne sont pas directement concernés :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut reconnaitre vos mérites d'inspiratrice, chère Ana. Parce, que c'est à vous lire, il y a deux ans, que j'avais commis un premier post sur le sujet dans lequel vous me donniez obligeamment l'adresse. Dites, le confinement ne date pas de si loin... Vous n'avez pas testé la chose autrement qu'en photos ?

      Un second sur le même sujet, qu'on sait récurrent chez moi et datant cette fois de 2015...

      Supprimer
  6. L'acte d'achat est assez récent en fait. Je peux tourner longtemps autour d'une idée, l'oublier, revenir dessus, me décider et organiser la surprise pour mon partenaire. Elle n'a "servi" qu'une fois pour le moment et je pense que les effort de mise en scène sensuelle ne seront pas la priorité d'ici quelques jours :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce partage, Ana.

    Tiens, par ailleurs...Vous m'avez enchanté avec la découverte d'un auteur, faite chez vous, et que je vais reprendre à ma façon pour d'autres raisons et autrement bien entendu, histoire d'apporter ma petite pierre au moulin graphique que je cherche à alimenter...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS