15 juin 2018

Battre... la mesure...

3386 - "Assumer la position !"

Toujours intrigué par le sujet. En public, devant des amis. De préférence initiés. Pour ne pas choquer outre-mesure des gens non concernés.

C'est une soirée qui tourne mal. Ou bien, tout dépend évidemment de la façon dont on perçoit les choses et sous quel angle on se place. Punisseur, punie ? Visiblement les invité(e)s ne s'en plaignent pas et se marrent ouvertement devant la scène. La punie, un peu moins...

Sur ce dessin très "sixties" sans doute issu d'une revue américaine, au-delà de la belle fessée déculottée administrée sous les applaudissements et les quolibets des autres convives, on remarque surtout que c'est une façon... de faire de la musique !

Une soirée dansante chez des amis, un couple s'enlace sur la piste improvisée au milieu du salon, sans se soucier des autres, perdus dans leur flirt, seuls au monde. Une fille se déhanche seule à côté d'eux au rythme de la musique... Un gars assis en tailleur par terre devant elle psalmodie, les yeux clos, avec deux tambourins entre les jambes, sur lesquels il tape à tour de rôle, au lent tempo d'une mélopée africaine, lancinante.

Tandis qu'un autre homme sur un divan juste à côté s'est emparé de sa femme, et après l'avoir troussée et dûment déculottée, fait de même sur les deux fesses nues de la dame, en alternance, comme un métronome de chair vive avec ce "tambour" improvisé...

Le sens de la mesure.

J'avoue n'avoir jamais assisté à quelque chose comme ça.

Oh, des jeux de couples, oui, fût un temps, c'était même assez fréquent, mais ça nous ramène dans les années 80/90 pour des jeux à plusieurs, plaisirs sexuels sans la moindre fessée publique. Du cul, des plaisirs et du désir, un peu comme des chiens fous. Pas un trouble particulier à faire ça, ni davantage d'émotions transcendantales non plus. Une partouze, quoi... Pas de quoi fouetter un chat. Ou surtout une chatte.

Dommage...

Dommage ? Ben oui, j'avoue que ça m'aurait intrigué et excité d'assister à ça, mais les jeux auxquels nous" joui(ssi)ons" entre amis de rencontre n'étaient pas du tout basés sur les histoires de fessées, qui auraient même sans doute été incongrues à leurs yeux libertins.

Pas de SM, même soft. De la baise.

Et vous ? Des jeux à plusieurs et/ou des fessées en public ? Reçues ou données ?

Racontez...
Dessin © ?

1 commentaire:

  1. Cher Stan. En public .. voui... mais il y a si longtemps..
    Mais, vous le savez, c'est entre initiés que cela m'attirerait désormais... Une partie à 4...
    Quand a juste être fessée après tout il y a les gouter du divin marquis, non ?
    Fantasme, quand tu nous tiens...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS