01 octobre 2008

Les enfers de Joan...

725 - "Tout le plaisir est pour moi"... C'est le titre de ce livre paru aux USA dont la couverture et le titre m'interpellent plus que le contenu que j'ai rapidement parcouru. Le sous-titre, c'est: "mémoires d'une soumise professionnelle"...

Je ne pense pas qu'il y ait de traduction et de sortie chez nous - et c'est bien dommage - de toute cette littérature SM soft ou moins soft qui fleurit dans les rayons des libraires d'outre-Manche et à fortiori d'outre-Atlantique...

Jeune femme sans histoires issue d'une famille de la middle-class à mille lieues de se douter de l'existence de ce genre d'endroits, Joan Kelly plonge dans le monde trouble du SM aux États-Unis, un peu à la façon d'une journaliste de terrain...

Mais à force de fréquenter ces endroits "underground" où l'on pratique jeux de fessées, caning et autres donjons spécialisés en bondage, elle se laisse peu à peu glisser vers ses Enfers... Et c'est peu de dire qu'elle y prend goût... Surtout en découvrant qu'on peut la payer - et fort cher - pour faire avec des "clients" ce qu'elle fantasmait jusqu'alors "gratuitement" dans le secret de sa chambre à coucher...

3 commentaires:

  1. Vous évoquez le paiement. Je crois que c'est un fantasme récurrent chez de nombreuses femmes.
    Se faire 'payer' pour une fessée: change-t'on de statut nécessairement?

    RépondreSupprimer
  2. c'est un sujet de débat intéressant qui pourrait s'ouvrir.

    Mais au passage, j'en profite pour préciser Je crois que dorénavant je vais supprimer les commentaires anonymes, c'est quand même pas compliqué de prendre un pseudo comme on veut, voire même d'en changer.

    Ce côté anonyme ressemble à du j'm'en-foutisme, pour moi...

    RépondreSupprimer
  3. Bon, ceci dit et pour poursuivre, le paiement pour une fessée peut être un jeu sexuel convenu.

    Certaines femmes aiment l'idée d'être rétribuées (pour de vrai ? elles rendent pas l'argent après ?) au cours d'un jeu et ainsi passer pour des put... euh, des péripatéticiennes qu'elles ne sont pas, le temps d'émotions ludiques calculées... (c'est le mot)

    J'en connais une qui en parle parfois... Faut juste trouver du liquide.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS