31 janvier 2009

Scénario... Ou pas !

893 - "Guten Morgen, Herr Lehrer..." susurre-t-elle d'une voix rauque et le regard en coin...

Elle s'est fait des couettes et pousse le jeu à l'extrême, jupe écossaise et chemisier blanc, bref déguisée en écolière anglaise...

Lui est en slip. Moins glamour...

Petit extrait vidéo d'une série allemande qui devrait vous amuser... Car même sans parler couramment la langue de Goethe, on comprend bien ce qui se passe, non ?

"T'es l'instituteur, je suis l'écolière..."
Un classique du genre !

Les explications laborieuses de la demoiselle à son amant cravaté et en slip pour se composer un personnage strict, alors qu'il n'arrive visiblement pas à rentrer dans le rôle qui lui est dévolu, pourront sûrement être traduites par une de nos amies qui usent de l'allemand couramment, à l'occasion.

Il y en a plusieurs...

Mais cet extrait de Sechserpark est assez explicite. Scénario ou pas ?



Doit-on jouer un rôle pour y croire, ou simplement être soi-même, tout simplement ? À chacun de voir évidemment, mais à l'occasion de ce post, je prendrais volontiers vos témoignages de "ratages" les plus amusants...

Un de mes amis voulant jouer les dominateurs sans prévenir et usant de sa voix virile et rauque pour un "tourne-toi, chienne !" du plus bel effet, avait subi en retour la mine interloquée puis un fou-rire sans fin de sa partenaire.

Un peu comme dans "Détrompez-vous", joli film avec Roschdy Zem et Mathilde Seigner (entre autres) dont vous avez un court teaser en bas de post...

Inutile de dire que pour ce brave garçon, l'histoire s'est arrêtée là et qu'il n'a pas renouvelé l'expérience avec sa camarade, toute velléité de BDSM étouffée dans l'œuf, du coup...

Plus d'infos sur ce film

2 commentaires:

  1. J’imagine très bien la tête interloquée de la fille sur le ‘Tourne-toi, chienne’ et j’en souris déjà. Il y a une autorité naturelle qui se ‘fait’ ou ne se ‘fait pas’. C’est souvent une question de ton de voix (et pas de hauteur).
    De la crédibilité du dominant...sur les pauvres soumises. Mdr.

    RépondreSupprimer
  2. à croire que ce garçon n'avait pas l'art et la manière de faire. Juste l'intention ce qui n'est pas suffisant. Mais la dame se tordait de rire, en larmes sur les draps sans pouvoir s'arrêter de se marrer. Vexé, mon copain est descendu jouer du piano pour se calmer. Quand il est remonté, elle dormait...

    Il ne l'a pas réveillée !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS