20 mars 2010

Aimer à ce point "ça", ce n'est pas normal !

1578 - "La fessée: sexe ou sadisme ?"...

Oui, la question mérite d'être posée... Je dirais bien: les deux, moi !

Ce livre d'un dénommé Hugh Jones édité par Brandon House, avec la préface d'un docteur Harvey T. Leathem pour crédibiliser l'affaire, daterait de 1965.

Sous couvert d'étude scientifique et sérieuse, comme tous les livres du genre qui prétendent vous plonger dans les secrets et l'intime culier de vos concitoyens ou encore de vous expliquer historiquement "la fessée à travers les siècles", c'est en fait évidemment un bouquin-prétexte pour narrer par le menu et en détail des fessées "authentiques" soi-disant vécues dans les familles et les couples, une fois la porte refermée...

Bref un livre pour onanistes.

Il y a en tout cas un joli dessin en couverture, bien que culotté...

Que raconte le bouquin ?

Le résumé en quatrième de couverture et les extraits trouvés sur le net me confortent dans mon opinion, car il contient des "témoignages" aussi "fiables" et réels que ceux que je trouvais jadis sur le sujet dans Union, par exemple.

Donc on y lit des textes rédigés "à la manière de", excitantes lettres de lecteurs et de lectrices qui viennent raconter leurs expériences par le menu et témoignent de leur addiction à la chose, mais plus probablement écrites par les rédacteurs du journal et non par des "vrais gens" comme c'est pourtant revendiqué. Le label "authentique", on lui fait dire ce qu'on veut... Le courrier des lecteurs, dans la presse, on sait bien ce que c'est...

Mais au fond qu'importe, si ça permet à certaines et certains de se sentir mieux après avoir lu ?

Car je dois dire que c'est avec ce genre de lecture que j'ai réussi à déculpabiliser, à l'époque ou je commençais à croire qu'aimer la fessée faisait de moi un anormal, voire un psychopathe dangereux à enfermer de toute urgence...

À voir qu'au fond je n'étais pas le seul malade, je me suis senti moins seul et n'ai plus jamais culpabilisé de ces curieux goûts pour le fessier des demoiselles.

Des envies de fessophile convaincu qui me font toujours autant d'effet, des tas d'années après...

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas 'Union', mais des petits coins comme le votre qui m'ont joyeusement rassérénée et permis d'allègrement concrétiser.
    Merci à tout ceux qui, même si au départ, créent leur blog parce qu'ils en ont envie et que cela leur fait plaisir de nous laisser partager leurs carnets intimes.

    RépondreSupprimer
  2. Ma foi, Ellie, j'adore lire ça. C'est vrai que seul dans son coin, c'est parfois délicat d'en causer avec les proches. Du coup on finit vite par se sentir "anormal" d'avoir ces envies "extrêmes" très vite apparentées SM - dans le meilleur des cas - par ceux qui n'y connaissent rien.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS