24 juin 2010

D'accord, pas d'accord !

1738 - "Au secours !"

Au milieu des commentaires souvent amicaux, quelquefois critiques mais toujours passionnés que m'envoient les gens qui viennent lire le blog, je reçois régulièrement des messages assez virulents d'insultes ou de reproches sur l'intérêt que je porte au SM soft en général et à la fessée en particulier.

De longs plaidoyers toujours dans le même sens. La morale bien-pensante. Celle qui refuse que d'autres puissent penser autrement.

Anonymes ou pas, ces quelques personnes totalement convaincues du bien-fondé de leur croisade personnelle (et qui se sont approchées de ce monde de troubles sans y entrer vraiment) dénigrent désormais par mail ce qui les fascine, peut-être pour se dédouaner d'avoir de si mauvaises pensées...

"Vade retro, Satanas". Rien sur Diabolo, par contre...

Oui, ce ce que je professe "moi et mes acolytes" (sic) comme dit l'une d'entre-elles - qui confond plaisir et trouble entre adultes consentants avec les faits-divers concernant les femmes battues, plaignant "ces pauvres filles masochistes" qui ne "se rendent pas compte" qu'elles livrent leur cul à des "salauds de sadiques" - est un scandale et je devrais être interdit pour ça. Voire plus, judiciairement parlant. Pendu, peut-être ? Par les couilles, forcément...

La liberté d'expression, sauf quand ça dérange...

C'est amusant comme ces gens ont du temps à perdre à lire ce qui les dérange tant.

On a envie de leur dire "OK, vous avez le droit de le dire, ça ne vous plaît pas, mais si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres..." qui eux ont le droit d'aimer !

C'est dit !

15 commentaires:

  1. Ou est le problème ? Faut vite leur dire que la fessée est rentrée dans les moeurs, je vois sur votre blog que même les extras-terrestes pratiquent la fessées érotique !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, bizarre ces gens qui viennent sur un endroit qui leur déplait pour dire à quel point... ça leur déplaît. C'est une démarche curieuse, mais oh combien fréquente. Je ne comprends pas bien l'intérêt pour ma part, je ne vais pas sur les blogs de tricots pour dire que ça ne m'intéresse pas en invectivant le type qui s'en occupe, mais c'est le charme du commentaire libre.

    RépondreSupprimer
  3. Quand à dire que c'est "rentré dans les mœurs désormais", les fresques de Pompéi vous diraient que ça ne date pas d'hier.

    De l'art, ou du cochon ?

    RépondreSupprimer
  4. Mince, si on peut même plus être pervers tranquillement dans un coin de blog !

    signé :

    Une pauvre fille masochiste qui livre son... hein ? non mais ça va pas la tête... ?

    RépondreSupprimer
  5. @ Ellie : Vous ne livrez pas en ville ? Quelle tristesse...

    Bon, en fait, ce post, parce que quelques échanges mail très vains et inutiles m'ont gonflé plus que de raison...

    Je vais m'en remettre très vite.

    RépondreSupprimer
  6. Quand vous sentez que la gonflette vous gagne,faites nous participer... Ouvrez un atelier de réponse collective ! :D

    RépondreSupprimer
  7. l'église de Brou à Bourg-en Bresse possède une stalle représentant "la correction".
    Monsieur reçoit la fessée déculottée par Madame!
    Recherchez ce dessin dans un guide vert de la Bourgogne des années 80.

    RépondreSupprimer
  8. petite française25/6/10 02:03

    Vous devriez vous concentrer sur les échanges mails non vains, par vraiment utiles mais oh combien croquignolets, non ? enfin, je dis ça de manière totalement désintéressée, n'est-ce pas...

    je me permets de vous corriger toutefois sur un ou deux points. comme j'en discutais de vive voix avec une connaissance commune, le sm "soft" ça n'existe pas.
    ou la relation est sm, avec sujétion, emprise et don de soi, ou ce sont des jeux sensuels qui donnent à croire que... mais non. et ne me dites pas que le "hard" commence au premier sang, ou je ne sais quel degré sur l'échelle de la douleur. Vous savez fort bien que cela n'est pas là que cela se joue.

    Je suis assez contente que certains écrits, certaines images dérangent.
    Evidemment, on ne souhaite à personne de se faire insulter pour autant. Moi la première.

    Mais si cela ne choquait pas, où serait le plaisir de la transgression, de l'audace, du trouble, de l'indécence ?

    Alors vous reléguer à l'Enfer, bah, on a connu pire comme châtiment, à commencer par l'indifférence.

    Ce monde de troubles n'est pas pour tous. En tout cas, pour ma part j'en suis persuadée, mais ce n'est pas moi qui attribue les tickets d'entrée.

    Pour autant, je ne souhaite pas qu'il soit caché. Ni réservé à une pseudo élite intello-vip. alors continuez à vous exprimer !

    L'amalgame avec les violences vous heurte.
    Les statistiques sur les violences sont "illisibles"(pour ne pas dire inaudibles) donc je ne m'avancerai pas sur ce terrain sans chiffres.
    Mais malheureusement, je pense qu'il y a un vrai problème de violence que notre société se refuse à affronter. alors détourner l'attention sur des situations troubles... c'est facile.

    bon, j'évite de poursuivre sur le "droit" de dire ou pas ce que l'on pense... ça deviendrait ennuyeux.

    B

    RépondreSupprimer
  9. @ pf: je retiens la leçon, vous avez raison en tous points... J'avais envie de dire qu'il m'arrive de recevoir de mots moins intéressants que d'autres où l'hypocrisie est assez latente. Qui m'envoie ces longs plaidoyer "pro domo" inutiles, pour me dire à quel point "tout ceci est horrible, n'est-ce pas" ?

    Ce n'est pas clair.

    Comme pour la télé où on peut tourner le bouton, il suffirait de ne pas venir lire. Mais c'est à croire que la fascination que ces jeux exercent n'est pas si facile à ignorer ou biffer d'un simple revers de bras ou trait de plume...

    RépondreSupprimer
  10. Mais , des gens comme ça , y en a sur tout les blogs, qu'on y parle de politique , d'humour ou de graphisme, y en a toujours prêts à déblaterer, insulter, pérorer...
    C'est fatigant , certes , mais , ne vous laissez pas abattre, Stan.

    RépondreSupprimer
  11. Amoureuse25/6/10 12:11

    Si Monsieur Lisait mieux nos commentaires, il aurait sans doute une perception plus juste de ce que nous sommes. Nous ne sommes pas soumises mais nous nous soumettons à notre propre plaisir. Ne faites pas d'amalgame avec les femmes battues please...

    RépondreSupprimer
  12. "Monsieur", chère Am, est principalement une femme, justement... Les hommes font moins de commentaires lapidaires qu'il fut un temps, là j'ai deux ou trois dames qui s'offusquent de mon libertinage.

    Au point de me souhaiter voir embastillé dès que possible.

    RépondreSupprimer
  13. Qu'on m'embastille avec vous alors !!

    RépondreSupprimer
  14. @ Miarka: avec joie, amie bohémienne... Mais je crains, au vu de votre surnom, que le bûcher ne soit pour vous un endroit plus ... désigné d'office, pécheresse !

    Un brasier ?

    RépondreSupprimer
  15. Ah ah ah !
    Eh bien au moins ces gens là nous font rire !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS