08 octobre 2010

Coup de sang pour Rudi...

1956 - "Je t'aime mon petit chat..."

Ça se passe dans "les Vivants et les Morts". Au début du premier épisode...

Gérard Mordillat a tourné lui-même son roman, du même titre. Vous avez un long extrait du début du premier épisode en bas de post. (Merci Fence)

C'est une saga télé avec un paquet d'excellents acteurs qui se passe dans un contexte difficile, l'usine, le Nord, la misère, les licenciements, la délocalisation, le désespoir des ouvriers, hommes et femmes. Pas vraiment envie de regarder ça, et pourtant...

Un mail de mon amie Fofie en pleine diffusion pour me demander si j'ai vu, et si non, me signaler que c'est dommage: dès le début, il y a un truc qui aurait pu m'intéresser.

Car dès les premières scènes, Robinson Stévenin et Marie Denarnaud nous offrent une jolie scène de discipline domestique, comme on dit dans ces cas-là. Ou d'amour, si vous préférez...

Je préfère.

Dans un petit pavillon chichement meublé, on suit un jeune couple, Rudi et sa femme, Dallas, les héros de l'histoire. Me demandez pas d'où viennent des noms-là...

Scène dans la cuisine, maladresse du garçon qui ne fait pas attention et envoie une porte d'étagère dans le visage de sa nana, la blessant à l'arcade. Il n'a pas l'air de s'en émouvoir plus que ça, flegmatique alors qu'elle saigne et ça l'agace, la fille. Elle aimerait bien un peu d'attention.

Mais grosse erreur d'appréciation: Rudi veut lui faire l'amour sitôt qu'il lui a mis un glaçon sur le front, croyant que ça suffit pour passer à autre chose et ça, elle digère pas...

Grosse dispute... On s'envoie des "tu m'fais chier ! Tu penses qu'à ça, t'en a rien à foutre de moi, à part pour baiser..." En gros. C'est pas faux, sur le moment. Ces instants où on se dit des trucs sous la pression qu'on va regretter après, évidemment. Contentieux... Et elle monte bouder à l'étage, le laissant seul avec son café, en bas.

Lui, il laisse passer quelques instants. Et il appelle pour faire la paix. Sont comme ça, les hommes. Pas rancuniers, ça gueule, ça monte en pression et ça oublie vite. Surtout pour baiser, en croyant que la réconciliation sur l'oreiller viendra effacer l'engueulade. Parfois ça marche.

Parfois, pas.

Là, la fille est encore sur les nerfs. Pas de réponse...

Alors il monte pour la rejoindre et en haut de l'escalier, surprise, la trouve assise sur le siège des toilettes, slip aux chevilles, la porte grande ouverte. Elle le regarde, l'air excédée devant la question... Comme si ça se voyait pas, aussi !

- "Qu'est-ce que tu fais ?"

- "Ça se voit pas ? tu m'fais chier alors je chie !"

- "Tu peux pas fermer la porte ? T'as plus cinq ans..."

- "Si ça te dérange, la maison est grande..."
 
Là, ça l'énerve, Rudi.

- "Mais comment tu m'parles !"

Il chope sa Dallas de femme par un bras, l'extirpe des chiottes encore toute déculottée, slip aux chevilles et la traîne dans le couloir jusqu'au lit conjugal, avant de lui flanquer une bonne fessée. Et comme elle n'a pas eu le temps de remonter sa petite culotte...

- "J'vais t'apprendre à être propre, moi ! Tes parents t'ont pas appris ?"

Elle tombe sur la moquette après quelques fortes claques rageuses, ça n'a pas duré longtemps mais c'est intense.

Furieuse, visage décomposé par la fureur, elle lui crache dessus comme un chat sauvage, les fesses rougies...

Le plan suivant, nus et au lit, ils semblent réconciliés. Moment de tendresse après l'orage, avant de faire l'amour...

Je n'ai pas vu la série, juste regardé l'extrait signalé sur le site de la 2, mais c'est "réaliste" comme une chanson à texte des années 30... À voir.

 
Images: "Les vivants et les morts" © Gérard Mordillat - France 2

18 commentaires:

  1. sont pas rancunier , les mecs?
    oui , surtout quand c'est eux qui ont tort!!;D

    RépondreSupprimer
  2. Rapide mais adorable fessée.Ne serait-il pas possible de l'avoir en vidéo et pas seulement en photo ?

    RépondreSupprimer
  3. Tu penses bien que j'ai essayé, mais sur le site, si tu y vas, il y a un lien et la vidéo est protégée, je n'arrive pas à copier l'extrait. Je gage que Chross va en faire ses choux gras...

    En attendant on a encore deux jours pour le voir en streaming sur la 2 avant qu'ils le retirent...

    RépondreSupprimer
  4. Je vous remercie Stan d'avoir signalé cette scène dans ce téléfilm, je suis allée sur le site de France 2 et j'ai visionné toute la vidéo... J'ai bien aimé, c'est curieux parce qu'au début on ne pense pas du tout qu'il va se passer ce genre de choses, l'ambiance est décontractée, Bébé est couché et changé, Monsieur est tout gentil, Madame fait sa vaisselle, ils ont l'air très amoureux et respirent le bonheur, mais... cette ambiance parfaite ne justifie pas la venue d'une fessée... Une femme parfaite est-elle fessable franchement ? (rires) Du coup, obligation de casser le truc, tout va très vite, en trois minutes, on passe de la jeune femme tendrement embrassée à une sorcière échevelée qui crache avec rage sur l'homme de son coeur.... comme quoi la fessée punitive et la DD sont toujours d'actualité, il n'y a que sur un certain forum qu'il n'est pas de bon ton de pratiquer la DD au sein d'un couple...

    RépondreSupprimer
  5. salade niçoise11/10/10 19:30

    Tssss, Stan tu aurais dû regarder cet épisode en entier, c'est tellement tristement d'actualité et même si les amoureux de la fessée ne retiennent que cette scène je trouve qu'il y a bien autre chose à y voir...

    RépondreSupprimer
  6. Mais évidemment, camarade syndicaliste (au passage, ravi de vous voir passer par là, depuis le temps...)

    Je suis bien d'accord.

    Mais je vois et réfère les choses par le prisme du sujet du blog, et certainement pas pour faire une analyse sociale hors de propos de ce téléfilm, par ailleurs très bien fait, au passage.

    Il ne faut pas tout mélanger...

    RépondreSupprimer
  7. Mélanger c'est 'salade niçoise'... ;)
    Et bien moi je me suis cognée tout le deuxième épisode avant de visionner le dessert ! :D

    RépondreSupprimer
  8. J'ai bien dit: "dans le premier épisode", avec le lien en plus. Au bout de six minutes à peu près c'est sûr qu'en diffusion directe à la télé, fallait pas louper le début, hein...

    RépondreSupprimer
  9. Am', vous passionnée de DD (le terme, pas le forum), pas un mot sur cette scène conjugale ? Vous me surprenez.

    Pourtant, si ça c'est pas de la discipline domestique, hein...

    RépondreSupprimer
  10. Cette scène n'a rien d'anormal. Dans de nombreux couples et surtout chez les jeunes il y a parfois des disputes. Qui n'a jamais donné une claque sur les fesses? Cela remet très vite les choses en place et c'est valable aussi bien pour les garcons que pour les filles.

    RépondreSupprimer
  11. Personne ici je crois, à part peut-être une ou deux égarées, ne trouvera cette cette "anormale", fort heureusement. C'est quand même un blog très orienté.

    RépondreSupprimer
  12. Si, bien sûr. Juste un petit détail, je suis passionnée par la DD consentie par les deux. A partir du moment où les choses ont été claires dès le départ et qu'il y a possibilité d'en parler en dehors de la situation conflictuelle, je suis plutôt orientée pas cette envie de discipline. Et puis voyez vous, j'érotise totalement la conjugalité de cette façon là et je sais que je ne suis pas la seule ;-)

    Ces "coups de sang" me plaisent même si j'ai une petite préférence pour qu'il y ait un laps de temps assez conséquent afin de me préparer cérébralement, j'entends, à la correction qui m'attend.

    RépondreSupprimer
  13. Certes, la "préparation" intellectuelle est essentielle, nous savons (vous comme moi...) à quel point c'est primordial et peut faire battre le cœur, au moment où la menace sourd...

    Oui, émotions pour l'une et l'autre, à n'en pas douter. Lui d'oser, elle d'attendre sa "punition". avec ou sans guillemets, évidemment.

    RépondreSupprimer
  14. Dis moi Stan, tu n'a pas essayé Tune bite 7, drôlement efficace pour déprotéger les vidéos ?

    RépondreSupprimer
  15. Tu vas rire, j'ai d'abord lu "t'as pas essayé une bite", avant de comprendre mieux. Je ne sais pas, je bosse sur Mac et je ne connais pas cette application-là. Mais si tu trouves l'extrait dont je parles, je récupère !.

    RépondreSupprimer
  16. Je viens de le poster sur mon blog. Avec une scène plus longue dans laquelle les charmes tout en rondeur de la troublante Marie Denarnaud apparaissent.

    RépondreSupprimer
  17. J'en ai profité pour récupérer l'extrait, en te remerciant. C'est évidemment à voir, si vous n'en aviez pas eu l'occasion au moment de la diffusion sur la 2...

    RépondreSupprimer
  18. Et ça vaut le coup de faire remonter...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS