04 octobre 2007

Et si on inversait un peu les rôles ?

367 - Je n'ai rien contre le switch, je ne m'en cache pas.

Question de tempo, d'occasion... et d'envie. Même si je tiens plus volontiers les rênes, je ne dédaigne pas à l'occasion un passage de l'autre côté de nos enfers fessophiles.

C'est très rare, reste un jeu sensuel partagé la plupart du temps dans le cadre de plaisirs conjugaux, toujours la fameuse parité...

J'ai certes eu aussi çà-et-là quelques troublantes émotions avec des femmes "inconnues" (ou presque), mais ce n'est pas là l'essentiel. J'aime à aborder ici - "au fil des jours" - la fessée sous toutes ses formes, sans exclusive et certainement pas que dans le par-trop restrictif cadre homme>femme.

Suivez mon regard. (myope...)

Bref, tout ça pour dire que j'ai trouvé ce petit truc rigolo, sur un de ces innombrables sites regroupant des dessins de toute provenance. Comme il était en anglais, je l'ai donc traduit et lettré pour vous.

Après on en pense bien ce qu'on veut...

PS: pour info, là encore je ne connais pas l'auteur de l'image.

Comme d'habitude, si quelqu'un sait...

12 commentaires:

  1. ça m'a tout l'air d'être du Sardax... Mais sans affirmation.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'y ai pensé aussi. Mais je ne l'ai pas trouvé celui-là. Vrai que le trait (et le traité) y ressemble pas mal...

    RépondreSupprimer
  3. ... Et puis si tu regardes bien, il y a une signature à droite qui ne ressemble pas du tout à celle de Sardax. l'énigme reste posée...

    RépondreSupprimer
  4. ...ou la question reste entière, ou même l'inversement, comme on veut !

    RépondreSupprimer
  5. SUPER ce DESSIN! Merci messieurs les ANGLAIS!
    Mesdames les Anglaises, fessez les premières!
    Le premier à subir le « châtiment des enfant » alors qu'il n'en est plus tout à fait un a malmené le bas de la prof.
    Certainement en se débattant sur ses genoux...quelques mouvements aboutissant à un frottement.
    Si la correction s'était prolongée...le dégâts eussent été pires,...désagréable pour le suivant... le dernier pourra peut-être se laisser aller.
    La prof demandera à l 'économat du lycée une indemnité pour remplacement des bas froissés et souillés.
    Ah! Les Anglais! Nous, Français, qui avons interdit la fessée à l 'école depuis 1830 sommes hypocrites car des témoignages à ce sujet nous parviennent encore de jeunes adultes,25/30 ans en 2007 .
    Je ne reviendrai pas trop longuement sur mon expérience ,j'ai déjà en détails écrit là-dessus, je fus fessé cul nu par un jeune et jolie instit',cet aspect des choses compte aussi, et en ai tiré une émotion inattendue;
    Et j'ai envié celui qui fut fessé de la même façon en plein réfectoire sous les regards gourmands des demoiselles .
    Mais la fessée faisait peur, aussi, c'était ambigu ,et c'et là tout son délice.
    En terminale, année 73 ,donc ayant suivi le cycle maternelle primaire dans les années 60,pendant une heure d'absence d'un prof, la conversation est venue sur ce sujet des fessées reçues ou vues dans les petites écoles dont nous venions, issus de quartiers ou villages différents et rassemblés au lycée ou venant d'autres régions suite à un déménagement.
    La plus hard des mises en scène de la fessée consistait, dans un village où les garçons étaient accueillis d'un côté et les filles de l' autre, on voit encore parfois les inscriptions incitant à cette non mixité, à anticiper sur l'arrivée de la mixité qui allait être effective et généralisée en 69(...hé...) ,et à envoyer un garçon recevoir la fessée cul nu devant une classe...de filles!
    Le condamné franchissait donc la limite pour aller subir la pire de humiliations.
    Les fessées que j'ai personnellement connues avaient pour cadre un école Parisienne, les petites classes étaient mixtes, mais pas les suivantes.
    A 10 ans, une fessée, c'était devant d'autres garçons...cela arrivait ..mais nous étions confiés à des instituteurs hommes qui, eux , ne déculottaient pas.
    Imaginons la scène:10 ans, dans le fin fond des campagnes, déculotté et claqué devant une assemblée de filles! Par une femme, certainement, celle qui tenait cette classe de filles.
    Le chroniqueur de cette charmante pratique fut écouté attentivement...et je lançai...timidement... « et maintenant? »
    MAINTENANT? = à 18 ans...en terminale... « Il y aurait des amateurs! » avait-il répondu!
    En pleine coïncidence avec ce dessin que je découvre plus de 30 ans après cette conversation.
    Bien vu, messieurs les ANGLAIS!

    RépondreSupprimer
  6. Dessin très intéressant. Ayant déjà enseigné je peux postuler (éventuellement...).
    Des amateurs?

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien ?

    V'là aut'chose ? On vire sa cuti ? Le fameux surnom "Maîtresse Ush" déteindrait un peu, ces temps-ci ?

    Vous avez effectivement pas mal d'atouts. Mais je garde mon rôle de dominant...

    RépondreSupprimer
  8. nush a dit...

    Dessin très intéressant. Ayant déjà enseigné je peux postuler (éventuellement...).
    Des amateurs?

    mais OUI...le chef ne semble pas intéressé...tant mieux!
    Une place libre sur vos genoux!

    RépondreSupprimer
  9. nush a dit...

    Dessin très intéressant. Ayant déjà enseigné je peux postuler (éventuellement...).
    Des amateurs?

    Mais OUI!
    A commencer par moi...retrouvons-nous sur le FORUM WALDO récemment créé et que "au fil des ..." nous a si aimablement signalés.
    C'est une mine, ce blog "au fil des..."
    Sur le FORUM WALDO :possibilité d'échanger des messages personnels.
    NUSH,je vous mets en garde!
    Vous avez déjà enseigné? bien...la surcharge des effectifs,vous connaissez?
    Vu la méthode que vous semblez envisager,vous aurez à affronter des sureffectifs surmultipliés!
    Cela risque de devenir ingérable,à moins que vous n'organisiez une sélection.
    On pourra dire"J'ai été admis dans la classe de NUSH..."
    Les tests d'entrée commencent quand?

    RépondreSupprimer
  10. Là, ma p'tite dame, fallait vous y attendre !

    rire complice...

    RépondreSupprimer
  11. Et puis... Elle y est déjà, sur le forum de Waldo.

    RépondreSupprimer
  12. Oui, c'est vrai, j'y suis déjà.
    Je crains que 'jean-jacques' ne doive me trouver en un singulier 'jeu de piste'....mais oui!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS