24 décembre 2007

Petits plaisirs de Noël...

466 - Amusante image d'une séance de fessée conjugale qui servait de support illustratif à un article sur le devenir du couple, trouvé dans un vieux magazine américain.

Décidément, voilà un thème qui séduit Outre-Atlantique...

La fessée dans la publicité, tout un programme... Je préférerais de la pub POUR la fessée !

On trouve aux USA énormément de pubs pour toutes sortes de produits usuels et familiaux reprenant ce genre de dessin ou même de photo. J'ai eu l'occasion de vous en montrer certaines, comme celle-ci, pour une marque de café...

Impensable en France où très vite "chiennes de garde" et autres associations de femmes monteraient au créneau, parlant immédiatement de "violence" et de "femmes battues"...

(Ce qui - au premier degré - est évidemment un drame social affreux, qu'on ne s'y trompe pas... Aucune raison de cautionner les salauds qui frappent leurs compagnes et les tuent, parfois ! Mais on dérive: je traite ici de fessée et d'érotisme, sensuelle complicité, jeu de mains, bref esprit ludique un brin pervers entre adultes consentants, etc...)


Bref, il est de fait que tout comme Wayne fessant O'Hara, le mâle américain des années 40 ou 50 sait remettre les péronnelles à leur juste place, quand il le faut: rôti brûlé, café bouilli ou vaisselle cassée.

Sévère mais juste, le pater familias distribue les punitions, et l'honneur est sauf. C'est drôle comme cette image d'un homme corrigeant "comme une enfant" l'épouse forcément "fautive" (comme si lui était exempt de tout défaut) est un truc ancré dans une Amérique du Nord pourtant sacrément puritaine et se défaussant dès lors qu'il s'agit de montrer des fesses.

On leur a dit pour le droit de vote, les suffragettes et la libération de la femme depuis déjà pas mal de décennies ?

1 commentaire:

  1. En effet, je crois que les Américains sont particulièrement accrochés à la fessée... Plus encore que nos amis ( ? ) Anglais, alors que la fameuse "éducation" vient de chez eux !... Qu'en est-il aujourd'hui ?

    Il me semble que les Anglais respectent les lois qui interdisent les châtiments corporels mais en les transgressant assez régulièrement, alors que les Américains continuent de pratiquer ouvertement le paddle dans les universités, et semble-t-il, dans leur existence ordinaire... Monsieur fesse madame parce qu'il est le "maître" à la maison... Lamentable façon de voir, mais
    Finalement un jeu de rapports SM qui ne s'avoue pas, et qui n'est peut-être même pas perçu ainsi par les participants, ce qui est parfaitement consternant !...

    Et des coutumes charmantes comme le "birthday spanking" démontrent assez leur attachement à cette pratique, qui peut être punitive ou simplement rigolarde... Elle est bien là, toutefois, et ce n'est pas innocent.

    Il semble que simplement, les Anglais sont devenus plus dicrets sur leurs pratiques... Mais il est connu depuis logtemps chez nous que les Américains sont de grands enfants !...
    W.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS