25 janvier 2008

Fessée républicaine...

494 - Un dessin de Mr Fish datant de septembre 2007.

Mr Fish est le pseudonyme d’un dessinateur de presse de Los Angeles (son vrai nom est Dwayne Booth) qui publie ses dessins notamment dans le "L.A. Weekly", "MSNBC" et "Truthdig and Harper’s Magazine"...

Pas vraiment un admirateur du président G.W. Bush...

15 commentaires:

  1. Rien à voir avec ce très joli dessin, mais je me posais une question.

    D'après vous, est-ce que la crise des 'subprime' aura une influence sur le nombre de fesses rougies depuis le début de la crise?

    Il est clair que les esprits sont échauffés et qu'il n'y a pas meilleur exercise pour se détendre.

    Tandis que d'autres mériteraient une bonne fessée. Je pense à ce encore à ce gentil patron de la Société Génnérale ou encore à cette chère Madame Lagarde qui il y a quelques semaines encore nous prétendait que le système bancaire français était fort...et tellement bien controlé.

    Qu'elle me contacte, je suis prêt à lui lire tout ses communiqués de presse, avant une bonne correction méritée et salvatrice.

    RépondreSupprimer
  2. Pardon, exercice et pas exercise (qui est la version anglaise).

    RépondreSupprimer
  3. C'est un simple clin d'oeil.

    S'il fallait fesser à tour de bras tous les politiques qui nous débitent des sornettes à n'en plus finir depuis des décennies, on n'en finirait pas. (Ok, en ce moment les femmes politiques attirent la claque, eles aussi... Et certaines plus que d'autres !)

    Je me souviens que ces envies "populaires" de sanctions déculottées envers nos dirigeants de tout poil ne datent pas d'hier, pour avoir vu pas mal de dessins datant de la Révolution et du 19ème siècle où la fessée était de mise, graphiquement s'entend. Un exutoire malheureusement jamais administré, façon Théroigne de Méricourt.

    J'essayerai un de ces jours de vous trouver ça dans un recueil de caricatures politiques à travers les trois derniers siècles...

    RépondreSupprimer
  4. Une promenade historique , donc ,et ce serait très intéressant ;la preuve s'il en fallait que "au fil..." regarde dans toutes les directions.
    Théroigne de Méricourt mériterait que l'on s'attache à sa mémoire. Une des premières féministes repérées; une femme de la Révolution, mais pas une femme du peuple . Les femmes du peuple ,elles,n'aimaient pas celle qui restait considérée comme une aristo.
    Les aristocrates qui épousent la cause révolutionnaire suscitent la méfiance; comment le peuple gouvernera -t-il? si ceux dont les origines ont permis l'accès à l'éducation et donc de manier d'une certaine façon la parole continuent d'occuper le devant de la scène politique?
    Alors les femmes du peuple l 'ont déshabillée et fouettée ! Cela s'est passé à une sortie du club des Jacobins; l'historien Michelet relate l'évènement.
    Théroigne de Méricourt a mal supporté ce rappel à l'ordre , cet avertissement du peuple qui se voit tout confisquer, y compris l'action révolutionnaire! On veut chasser les aristos?En voilà qui prennent place dans nos rangs! Alors...la fessée!
    Et direction l'asile d'aliénés !à l'hosto des fous!
    En voici une qui ne se sera donc jamais remis d'une fessée...il faut reconnaître qu'aux verges ...les baguettes, quoi, et sur la place publique...
    Il est possible cependant que la folie de Théroigne de Méricourt ait été déclenchée par une maladie vénérienne...la fessée n' y serait pour rien...si toutes les femmes qui l'ont reçue finissaient à l 'hôpital psychiatrique, il n ' y aurait pas assez de place pour les accueillir! A commencer par l 'impressionnante lite de notre ami e.,gestionnaire de ce blog! Combien , précisément, mon cher? à +

    RépondreSupprimer
  5. Alors les femmes du peuple l 'ont déshabillée et fouettée ! Cela s'est passé à une sortie du club des Jacobins...NON, des femmes jacobines( jacobins = un club, ancêtre de nos partis) mais la fessée avait eu lieu à la sortie de la Convention.
    Qui sait où siégeait la convention? pour ériger une statue?statue représentant cette fessée mmorable...la convention, c'était quand même l'équivalent de notre Assemblée Nationale...

    RépondreSupprimer
  6. Dans une autre entretien au magazine "Première", Chabrol estime que pour tous les hommes politiques coupables, d'erreurs ou d'incompétence, il faudrait la fessée, encore que. Voilà ce qu'il dit : "Il faudrait instaurer des séances de fessées place de la Concorde, qui seraient diffusées en prime-time sur TF1. Mais ma femme m'en a dissuadée. Elle m'a fait remarquer, à juste titre, que certains ne manqueraient pas de commettre sciemment des exactions, juste pour passer à la télé". Sens de la formule au service du bon sens et de la perversion : c'est tout Chabrol. (fin de l'extrait)

    RépondreSupprimer
  7. selon le NOUVEL OBSERVATEUR

    En 1793, le peuple prend l'habitude de déculotter les femmes politiques suspectes pour leur administrer une fessée en place publique. Certaines, comme Théroigne de Méricourt, en perdront à jamais la raison. Olympe échappe une fois au guet-apens des brutes à gourdin et autres coupe-jarrets. Mais en juillet elle est arrêtée pour avoir publié 500 affiches d'inspiration girondine, hostiles au centralisme jacobin. «Ce monstre, je la renie pour mère», déclare son fils, pour sauver sa propre tête devant le Comité de Salut public. La prisonnière parvient à tomber enceinte pour se soustraire à l'échafaud. Fouquier-Tinville n'en tient pas compte. Au moment de mourir, Olympe ment sur son âge. Elle avoue 39 ans. Elle en a 45.

    THEROIGNE déculottée...OLYMPE décapitée...la première a mis plus longtemps a en mourir, son séjour en asile s'était éternisé 25 ans durant...et on pouvait espérer une rémission...on peut en sorir, de l'hôpital psychiatrique! plus facilement qu'on ne descend de l'échafaud! Quelle époque!

    RépondreSupprimer
  8. "Liste impressionnante" ? Mais de quoi ? Des courses à faire ? De mes complices ? Je ne tiens pas de compte. Pas de petite croix sur le fuselage après chaque "victoire" non plus. Tout est dans ma mémoire. Je n'ai rien oublié, j'espère qu"elles non plus. Mais le nombre exact de ce qu'il est convenu d'appeler mes "bonnes fortunes" est sans importance pour les gens extérieurs, vous en conviendrez. À trois chiffres, mais lesquels ?

    On va dire que je n'ai pas à me plaindre de ma vie affective et privée et que je n'ai eu aucune frustration de quelqu'ordre que ce soit dans le domaine de l'érotisme en général...

    Et dans celui de la fessée en particulier...

    RépondreSupprimer
  9. Si l'ami "anonyme" (dont au style je reconnais les écrits, hein, "p'tit Jean-Jacques" ?) pouvait mettre un pseudo, ce serait mieux, au passage. C'est juste une formalité, ok, mais j'ai une sainte horreur de tout ce qui est "anonyme"...

    RépondreSupprimer
  10. "Je ne tiens pas de compte" nous assurez -vous. ..mais vous précisez "à trois chiffres, mais lesquels ?"
    Ce n'est pas précis comme un compte...mais cela donne un ordre de grandeur! Et d'une certaine grandeur! quand la grandeur entre dans le domaine de la centaine!
    Un sondage assez récent crédite les hommes de 10 à 12 partenaires
    successives dans leur vie...en moyenne...et comme les hommes ont vraisemblablement tendance à gonfler, gonfler les chiffres,vous êtes tout de même hors normes!
    Normes purement mathématiques, statistiques...même si vous n'agissez pas dans le but d'aligner les croix!
    Dans le domaine de la fessée...si je pouvais les compter sur les doigts de la main...voire utiliser ceux de la deuxième main, j'aurais moins l 'impression d' avoir vécu essentiellement dans le fantasme.
    Vous avez donc bien,mon cher,dans ce domaine de la fessée, pratiqué et repratiqué et repratiqué encore! Tant mieux pour vous, et pour elles! Je ne réprimerai que difficilement une pointe de jalousie...comment avez -vous fait? Où sont donc ces centaines de femmes demandant à être fessées?

    + à propos de ceci :

    ""Si l'ami "anonyme" (dont au style je reconnais les écrits, hein, "p'tit Jean-Jacques" ?) pouvait mettre un pseudo, ce serait mieux, au passage. C'est juste une formalité, ok, mais j'ai une sainte horreur de tout ce qui est "anonyme"...""
    1) Vous proposez sur votre blog le procédé anonyme...alors pourquoi me reprocher de l 'utiliser?

    2) On me reconnaît facilement,selon vous,et vous n'avez pas tort, donc je n'avance pas masqué!
    3) e ne m 'appelle pas plus Jean-Jacques que la femme de Chirac ne s'appelle François! Alors,anonyme ou pseudonyme, où est la réelle différence?
    4) En voulant utiliser mon pseudonyme j'ai rencontré des difficultés techniques...je ne suis pas au top pour l 'informatique, pas plus que pour trouver des partenaires de fessée!
    5) Je peux signer mes écrits anonymes!
    le pt'it Jean-Jacques

    RépondreSupprimer
  11. Trois chiffres, mais cinq essentielles. Seulement !

    Et des passages, parfois très très brefs... Avoir découvert la sexualité dans les années 70 avait quelques avantages sur ce plan-là au moins...

    Et je n'ai pas non plus pratiqué la fessée avec toutes les dames qui ont partagé mes instants libidineux...

    Mais n'ayant jamais caché mes désirs à mes partenaires, il y a eu de beaux instants... et des fous-rires aussi avec pas mal d'entre-elles.

    RépondreSupprimer
  12. le p'tit Jean Jacques28/1/08 17:33

    hello

    "cinq essentielles. Seulement !"

    Ah...on devient plus raisonnable!
    mais...vous avez tout de même dépassé le stade du fantasme... plus d'un amateur potentiel vous les enviera ces 5 essais aboutis.Seulement 5 ? J'aime le "seulement" !
    Ces amateurs potentiels qui ne peuvent pas passer à l 'acte...n'ont pas fait le nécessaire, ne sont pas allés de l'avant... et le derrière n 'a pas suivi !
    "n'ayant jamais caché mes désirs à mes partenaires" = vous avez raison, le meilleur moyen d'aboutir à la réalisation du fantasme... mais ce n'es à double tranchant?
    J'ai toujours craint de passer pour un détraqué...parfois ce sont elles pourtant qui commencent à en parler...mais si je rebondis, je les sens réticentes.
    Ainsi une amie faisait état d'un entraîneur sportif qui menaçait de fessée cul nu celles qui arrivaient en retard à la séance...de sport , un sport d'opoosition, un nom que je ne me risquerai pas à répéter et écorcher.
    "Ah...et certaines font-elles exprès d'arriver en retard? " Ma question s'imposait... pas d'effet. Plus tard, à la Médiathèque , elle doit payer une amende..retard dans la restitution des documents...je remets ça..."ah, ici c'est les amendes, ailleurs c'est la fessée... "Rien...une provocatrice? Ou je n'ai pas su continuer de l 'amener progressivement à se libérer des ses réticences éventuelles? Je ne le saurai jamais...
    je tente le pseudo, mais si ça ne fonctionne pas, vous aurez reconnu "le p'tit Jean Jacques"

    RépondreSupprimer
  13. Cinq essentielles, ce sont les femmes de ma vie, celles avec qui j'ai vécu, eu des enfants...

    Très différent des rencontres et des autres filles qui n'ont elles partagé que des "moments de moi". Plus ou moins long, plus ou moins réussis, mais qui étaient là "au moment où..." Bref, c'est personnel et on ne va pas poursuivre dans cette direction qui n'intéresse jamais qu'elles et moi.

    Pour la fessée, c'est bien au-delà de ces cinq-là, "essentielles, mais il faut savoir que c'est une façon d'être que j'ai toujours revendiquée au coeur de mon érotisme avec toutes mes amantes, pour ne pas les prendre (!) par surprise...

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai jamais "admis" la fessée comme punition, et vous semblez dire que ces politiques de navrant spectacle la mérite... ne serait-ce pas ceux qui les ont honteusement mis au pinacle de leur fonction qui méritent leurs piètres performances et une bonne claque pour leur remettre les idées en place? Pour en revenir au plaisir partagé d'une fessée, aucune femme ne m'a jamais empêché l'administration de la dites claque sur leur joli postérieur, et toutes celles qui y ont gouté n'ont eu de cesse d'y revenir. Merci pour votre très sympathique blog.

    RépondreSupprimer
  15. Le mot "punition" est assez éloigné de mes envies. Sauf pour "jouer". Avec des complices consentantes par avance...

    Mais mon fonctionnement et ma façon de voir n'ont pas tellement d'importance, hein.

    Le blog me permet avant tout de m'amuser de tout ça... Tant mieux si d'autres s'en réjouissent aussi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS