26 janvier 2009

Sans délais... Imaginer une suite ?

888 - C'est Elle qui le dit... Je n'y suis pour (presque) rien.

"Elle savait... Dès qu'Elle l'a vu au bar de l'hôtel où ils s'étaient donné rendez-vous, Elle a su.

Pas de temps de redécouverte cette fois-ci, pas de moment pour se ré-apprivoiser après plusieurs semaines d'éloignement. Un regard vert charmeur mais décidé planté dans ses yeux, un sourire bienveillant mais déterminé, une main qui enserre son bras, l'autre empoignant doucement ses cheveux, le ton est donné: Il ne lui laissera pas de répit.

Le tapis moelleux recouvrant l'escalier menant au premier étouffe leurs pas.

Il a déjà pris possession des lieux, tout comme Il a déjà repris possession d'Elle.

Pas un son ne s'est échappé de ses lèvres depuis qu'Elle a franchi le seuil de la réception et ses yeux troublés cherchent, entre évitement et secours, des réponses à son attente. Sa respiration n'est plus qu'un souffle, ses gestes somnambules frissonnent.

D'attente il n'y aura point..."

Et Elle ne perd rien pour attendre, précisément.

PS: Le commentaire de Morgane me donne une idée. Et si vous imaginiez la suite, mesdames ? En quelques lignes.

À chacune sa version de ce qui arrive, que je publierais ensuite comme une sorte de petit "jeu littéraire" entre vous et moi... "Figures libres" !

"Femme punie vêtue d'une camisole de force" © Henri Manuel - 1930

9 commentaires:

  1. impatiente de lire la suite... merci !

    RépondreSupprimer
  2. @ Morgane: il n'y en aura pas. C'est un texte court, une mise en bouche, un départ de situation pour stimuler l'imaginaire et laisser chacun(e) se construire une "suite" dans sa tête, à sa façon.

    Nous avons tous des images, pas nécessairement les mêmes qui se mettent en place dans un cas pareil... Je vous laisse aux vôtres.

    Le challenge pourrait être d'imaginer et d'écrire la suite et de me l'envoyer, comme dans un jeu concours.

    ... Où il n'y a rien d'autre à gagner que le fun.

    RépondreSupprimer
  3. écrire la suite?... peux-être... la vivre sûrement!

    RépondreSupprimer
  4. Et bien voilà; même pas la peine de se fatiguer....mdr!
    Il n'y a plus qu'à attendre la "suite".

    RépondreSupprimer
  5. Je sens bien que les deux derniers commentaires ne sont pas de Nush. Un détail... Je vire.

    RépondreSupprimer
  6. J'adore l'histoire, mais je déteste la photo. Celle de la camisole !

    RépondreSupprimer
  7. Que vous adoriez l'histoire ne m'étonne guère...

    La photo n'est pas un message déguisé pour qui que ce soit, soyez sans crainte, mais moi je l'aime bien pour ce qu'elle reflète d'une époque...

    Maison de correction des années 30 et camisole pour contraindre les récalcitrantes... Avec un pseudo comme ça, vous devez ronronner et échapper au pire. Non ?

    RépondreSupprimer
  8. Je sors aussi mes griffes et je crache !
    Mais il y a matou qui veille.
    Et malgré mes ronronnements, je ne parviens pas toujours à éviter les coups de pattes. :(

    RépondreSupprimer
  9. Vrai et que j'aime ça. Mon chaton à moi ronronne mais sait aussi feuler et gémir. J'aime la couvrir, lui tenir ses hanches hautes et la saillir en sentant sa croupe frémir sous moi...

    Quand à mes coups de pattes sur son séant, d'abord doux et légers ils se font de plus en plus lourds, flamboyants et lui empourprent la peau quand il le faut...

    Miaoww !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS