08 avril 2009

Le ver est dans le fruit !

949 - La fessée est considérée par beaucoup comme un châtiment enfantin, un truc réservé aux enfants insupportables vite oublié dès qu'on atteint l'adolescence et encore plus à l'âge adulte par la plupart d'entre-nous.

Mais...

J'ai constaté que celles et ceux qui dressent l'oreille à la simple évocation du mot sont souvent très intéressés par la chose et pratiquent probablement, en tout cas fantasment sur le sujet.

Petit test facile à faire. Vous êtes un homme, (mais ça marche aussi dans l'autre sens) prononcez au détour d'une phrase le mot "fessée", l'air de ne pas y toucher et étudiez-en les effets. L'attitude de votre interlocutrice ne trompe pas:

Soit elle rougit, l'air gênée, puis bafouille avec la mine décontenancée en évitant votre regard avant de passer à autre chose et c'est plutôt une bonne indication. Soit elle ne lève pas la tête et ne relève pas tout court, alors croyez-moi, passez votre chemin. Celle-là n'a pas fait entrer ce petit jeu de mains et de fesses dans son kamasutra personnel et il vaut mieux ne pas avoir à essuyer les plâtres pour éviter quiproquos et déconvenues... J'ai connu ça. Police-secours !

J'ai longtemps été auprès de ces dames initiateur de la chose, une envie de fesser qui venait de moi, de mes désirs. Un jeu certes toujours accepté mais pas nécessairement apprécié pour autant. En tout cas pas avec le même trouble que dans ma libido personnelle... Et n'aimant pas jouer tout seul...

... Avant de me rendre compte que c'est infiniment plus intéressant quand le truc est déjà bien ancré chez votre complice et dès lors que vous n'avez plus qu'à le développer ensemble dans un érotisme partagé, chacun y trouvant ses sensations décuplées par les envies et les fantasmes de l'autre...

Attention toutefois, vous aurez du mal à revenir en arrière...

Tiens, je vous repasse cet extrait très amusant d'un journal télé où une présentatrice du journal se trahit en direct. Et rame ensuite...

video

3 commentaires:

  1. Callipyge9/4/09 22:49

    Enorme cette vidéo :)
    Par contre je ne partage pas tout à fait votre analyse sur le dépistage d'attirance pour la fessée.
    A moins de connaître intimement mon interlocuteur, je n'ai jamais rien laissé filtrer quand le mot "fessée" venait dans la conversation. Soit je relançais sur le même ton complice mais détaché la plaisanterie, soit j'ignorais complètement, comme si je n'avais rien entendu, alors que dedans je bouillais.
    Peut-être, une fois ou deux, ai-je répondu "chiche" droit dans les yeux, ou "mmmmh" d'un air gourmand, mais seulement avec des personnes dont il me semblait que pour elles le mot n'avait pas de signification.

    Bon, heureusement, j'ai la chance de ne pas rougir ! Du moins pas des joues...

    RépondreSupprimer
  2. Je partage l'avis de Callipyge. A moins d'être face à quelqu'un avec qui ce petit jeu me tenterait, je ne laisse strictement rien paraître et je ne me mettrais certainement pas à bafouiller. Je ferais plutôt bredouiller le monsieur...

    RépondreSupprimer
  3. @ Miarka: oui, je vous entends... Mais je vous assure que certaines femmes - même très ancrées dans la réalité des choses de la vie - rougissent, baissent les yeux qui ont même un peu tendance à clignoter, le cœur battant et vaguement tétanisées dès que le mot est prononcé de façon inattendue.

    Vous-même... Non ?

    Cherchez dans vos souvenirs, je suis sûr que vous avez bien quelques enfers cachés et de délicieux souvenirs qui valent bien les miens...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS