14 septembre 2009

"Smack the Mack", live from Phoenix.

1205 - Jenni in french...

Jenni Mack
est une jolie demoiselle Américaine au regard bleu-vert avec de faux airs de Geena Davis repérée pour la première fois sur une photo "en costume" où elle posait en robe victorienne, en compagnie d'une femme au visage dur et strict… Une image qui m'a suffisamment intrigué pour motiver une interview, d'autant qu'elle vient de rentrer de la Shadow Lane party de Las Vegas dont je souhaitais avoir un compte-rendu…

La jeune fille est un cas plutôt atypique, et dans son parcours et en regard de sa partenaire, dans ce petit monde de la fessée US. J'ai eu envie de lui demander directement en détails. Interview intégrale traduite par mes soins:

Stan/E.: - Chère Jenni, je te remercie vraiment d'avoir la gentillesse de répondre à cette série de questions pour le blog français que j'anime. Tu es nouvelle venue dans le "spanking world" aux USA et le public français amateur de fessées ne sait pas trop qui tu es, alors en deux mots, peux-tu te présenter ?

Jenni: "Hello ! Je suis Jenni Mack, que l'American Spanking Community connait mieux sous le nom de "Smack the Mack". J'ai 24 ans, je vis à Phoenix, Arizona.

Je suis une "spanking model"...

Je viens de tourner pour Shadow Lane un film intitulé
"Mischief Makers 3" (la fille aux cheveux auburn, c'est moi...) Des boucles naturelles, les yeux bleus-verts, 1m77, un bon 95C et switch occasionnelle, j'ai un blog, que tu as d'ailleurs déjà lié… Ah, j'ai aussi tourné pour les sites de Clare Fonda, "Spanked Sweeties" and "Spanked Call Girls"..."

- Franchement, Jenni… Que peux-tu espérer sur le plan professionnel en vivant à Phoenix (Arizona), plutôt qu'à Los Angeles ou New York ? Et d'ailleurs est-ce que c'est vraiment un métier, "spanking model" ? Je veux dire: peut-on gagner sa vie correctement en tournant des films de fessées ?

"Le monde des professionnels de la fessée aux USA est très cool mais c'est aussi un vrai job, crois-moi…

Alors oui, une fille qui exerce en tant que modèle peut certainement gagner assez d'argent pour en vivre, si elle est capable de se glisser dans différents registres sans se contenter d'un seul rôle.

Pour ce que j'en vois ici, il me semble que les nanas dans ce job ont tendance à se limiter à un seul aspect de la fessée, par exemple H>F en jouant la petite écolière et point barre. Mais si tu te cantonnes à un unique genre de fessées, t'es vite cataloguée fille "limitée" et tu ne feras pas long feu, les boîtes de production aiment la diversité et surtout la polyvalence…


Les modèles voyagent pas mal pour les prises de vue. Je l'ai toujours fait pour ma part. Alors oui, vivre loin d'une grande ville comme Los Angeles complique un peu les choses concernant les opportunités professionnelles et autres possibilités de tournage qui se passent plus là-bas qu'à Phoenix. Heureusement pour moi, j'ai toujours trouvé le moyen de me déplacer dans différents états des USA sans trop de soucis en cas de shoot, comme à Las Vegas par exemple.


Je le fais pour le fun et à temps partiel seulement. Ce n'est pas ma profession principale. J'adore faire des tournages fessée parce que je suis très exhibitionniste. Une grande partie de mon plaisir, c'est ce public qui mate… Mais j'ai planifié une carrière à plein temps très "vanille", une fois mes études terminées..."


- Dans ta vie privée tu as une relation amoureuse avec une autre femme, Miss Chris, qui est une dominante professionnelle en Arizona. Ce n'est pas courant de mixer fantasme et vie réelle qui sont le plus souvent séparés, d'ordinaire. Comment vis-tu cette dualité ?

"Oui, j'ai la chance d'avoir "à plein temps" une partenaire pour la fessée avec qui partager ma passion pour ces jeux-là… Miss Chris est effectivement une dominatrice pro et parfois nous proposons aux gens intéressés qui la contactent à partir de son site internet d'assister à nos "séances"…

Pour moi, Miss Chris est "Ma’am"…

C'est comme ça que je l'appelle. Elle s'occupe de moi, me domine et je lui appartiens. Nous vivons ensemble une relation permanente au quotidien, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7…


Ma'am et moi avons une approche similaire des choses et une vision commune de la discipline et de la fessée… Toutes deux adorons l'époque victorienne et les méthodes éducatives de cette période… Je veux dire: l'éducation Anglaise, les châtiments corporels, tout ça, quoi ! J'aime beaucoup me glisser dans la peau des personnages, m'habiller avec des vêtements d'antan… (entre 1920 et 1950)

Nous nous servons d'ailleurs beaucoup de ça dans nos séances, il suffit de voir les photos, c'est une sorte de jeu de rôle que nous prenons très au sérieux elle et moi et qui permet des cas de figure très excitants…"


- As-tu déjà joué à ces jeux-là avec des garçons, avant ou même en parallèle ?

"Bien que "spanking model", je suis une fille plutôt classique et rangée en dehors du job. J'ai même tendance à adopter un profil bas dans ma vie privée "vanille" et pour le moment ça me va très bien comme ça, pas de liaison à venir…

Encore en pleine évolution dans ma sexualité, j'avoue ne pas savoir pour l'instant de façon "ferme et définitive" qui je suis… Je me cherche, dois trouver ma place, explorer et vivre des choses. Par contre pour répondre à ta question, je ne joue pas à ça avec les garçons. Désolé, les gars ! Des femmes seulement.

Au passage, je te précise que par ailleurs j'adore changer de rôle et passer de l'autre côté en fessant (indifféremment cette fois) femmes ou hommes…
Bref, je suis "sage" en amour, très heureuse dans ma relation disciplinaire et ne recherche rien d'autre que ce que je vis en ce moment…"

- J'ai lu quelque part que ta relation avec Ma'am est exclusive…

"Oui, depuis le début de notre histoire et jusqu'à il y a peu de temps, Ma'am était la seule à me fesser, c'est mon choix du départ. Je préfère vraiment qu'il n'y ait qu'elle qui le fasse… mais depuis peu il m'est arrivé de me retrouver entre les mains d'autres dominatrices !

Ainsi le week-end dernier, nous sommes à nouveau allées tourner pour Clare Fonda et j'ai été fessée par Sarah Gregory et Clare pour son site "My Spanking Roommates". J'ai à mon tour fessée Sarah pour la première fois en vidéo… En fait, plus je vieillis, plus je prends confiance en moi ! Du coup, comme tu vois, je me permets d'essayer de nouvelles choses et je m'amuse beaucoup !"

- Au fait, tu ne travailles pas, tu es étudiante ?

"Oui, à plein temps… Je termine mon dernier semestre à l'école et je devrais être diplômée en décembre juste avant Noël. Que dire de plus ? J'ai toujours aimé étudier, avec une vraie passion pour les bouquins, du coup sortir de ce cocon douillet et me retrouver sur le marché du travail après toutes ces années passées à la fac sera une sacrée aventure !"

- Ta famille ou tes proches savent ce que tu fais, je veux dire, dans le spanking business ?

"Je suis éloignée de ma famille biologique pour des raisons personnelles et nous n'avons pas de contacts. Ils ne savent pas et ne sauront jamais que je m'intéresse à la fessée, ni même qu'enfant j'étais déjà fascinée par le sujet… Ma "famille", aujourd'hui, c'est Ma'am et les gens merveilleux que je rencontre dans le milieu fessée et BDSM que je fréquente… J'ai la chance de pouvoir choisir qui fait partie ou non de mes intimes…"

- As-tu été fessée quand tu étais petite, Jenni ? Ou bien as-tu découvert ces plaisirs et cet aspect de toi, par rapport à la douleur, qu'une fois rendue à l'âge adulte ?

"Non, je n'ai jamais reçu de fessées quand j'étais petite. Je me souviens par contre que certaines copines étaient fessées, elles, et que je me posais beaucoup de questions sur le sujet. Du coup, je suis devenue accro et à force, je finirais presque par croire que c'est génétique, que je suis née comme ça ! Petite fille, je fessais et grondais mes Barbies, t'as qu'à voir…

J'adorais écrire des histoires et des poèmes sur la fessée, et je le fais encore de temps à autre… Mais je gardais cette passion secrète au fond de moi sans en parler à qui que ce soit. Je me croyais un peu tordue et me suis longtemps demandé avec anxiété pourquoi j'aimais à ce point quelque chose d'humiliant et douloureux pour la plupart des gens normaux ! Perturbant.


En tant qu'adulte, par contre, j'ai fort heureusement dépassé mes angoisses et accepté d'explorer ces côtés sombres de ma personnalité, en acceptant que ça demeure une part de moi qui ne disparaitra jamais…

Depuis, je suis comme une gamine à qui on aurait donné les clés d'un magasin de bonbons. Je veux tout faire, tout voir et vivre ce qui m'attirais tant jadis…
Je suis très présente et active dans notre communauté fessée en Arizona. Ma'am a créé le groupe "Sun Valley Spankos" et nous nous déplaçons un peu partout pour les évènement fessées et BDSM organisés dans notre état…

Je suis impliquée aussi bien dans la communauté fessée que dans la communauté BDSM, pourtant très différentes l'une de l'autre. Je suis ravie de dire que j'appartiens à ces deux mondes…"


- Que peux-tu nous dire sur toi et Miss Chris en ce qui concerne ces jeux-là, et en particulier les fessées en public ?

"Ma’am et moi adorons nous produire devant un public, soit pour des discussions autour de la fessée à l'époque victorienne, de nos jeux de rôles et des châtiments corporels en général, soit pour effectuer des "démonstrations"…

Nous sommes l'une et l'autre assez exhibitionnistes et aimons partager nos sessions avec des passionnés initiés...
Nous organisons des séances dans le donjon de Miss Chris, allant de la fessée d'écolière à des choses plus dures, moi attachée à une "croix de St André" et fouettée, par exemple. En fait, on aime un peu tout dans ces sessions, en fonction du public présent et de ses demandes…"

- Qu'est-ce qui te plaît vraiment dans ces conventions fessée, comme celle de Las Vegas, récemment…? (Au passage, regardez les badges ci-dessus...)

"C'est sûrement un lieu commun de le dire, mais ce genre d'évènements comme la Shadow Lane Party de Las Vegas offre vraiment à des gens fascinés par le sujet un tas d'opportunités, la possibilité de partager du temps avec d'autres personnes venues pour ça d'un peu partout… Tu te rends compte ? Un monde qui ne serait composé que de fesseurs !

Je ne peux pas te dire à quel point c'est fort de se trouver dans une chambre remplie de tous ces gens passionnés par la fessée. Tu te sens acceptée, en aucun cas jugée et surtout en accord avec toi-même comme jamais tu ne l'as été auparavant… C'est très responsabilisant.


Certaines personnes qui ont assisté à de tels événements ont trouvé le ou la partenaire fessée de leurs rêves… Et certains se sont même mariés. D'autres viennent pour trouver un regard amical, des potes et surtout un endroit pour être enfin eux-mêmes.


Moi et Ma'am y allons pour retrouver notre réseau d'amis et surtout pour s'amuser et prendre du plaisir avec tout cela.."


- Sur ton blog, tu as demandé aux gens de te sponsoriser, de faire un don pour y aller. Est-ce que ça a marché ? Et ensuite, une fois là-bas ? Des détails sur ton voyage et tout le reste…

"Le film avec Clare Fonda couvrait une partie de nos frais. J'avais en plus proposé une session privée avec moi en "Domina", pour remercier ceux qui se proposaient comme donateurs bénévoles… Du coup, moins de 48 heures après avoir passé l'annonce sur le blog, j'étais bookée pour le weekend !

Mais même sans ça, un tas de gens ont très généreusement donné en quelques jours de quoi payer mon voyage là-bas et que je puisse assister à la Convention. Je les en remercie…


C'était ma troisième Shadow Lane Party et pour Ma’am et moi, ça a été explosif !

Le vendredi soir à l'hôtel est dédié à l'aspect commercial, on déambule dans une sorte de salon au milieu des vendeurs d'accessoires, d'objets et de jouets fessée de toutes sortes. Et puis tout au long de la nuit, il se passe des choses dans les suites louées pour l'occasion…


Beaucoup de gens viennent jouer en public: vous pouvez voir des hommes, des femmes, des paires de fesses de toute sorte qui vont recevoir la fessée ! J'ai passé la plupart de mon vendredi soir en dominante, avec dans le public plusieurs débutants qui sont passés à l'acte sous ma main, pour l'occasion… J'ai même corrigé un type venu spécialement du Japon pour assister à la fête. Sa première fessée…


Le samedi matin, il y a une session très recherchée appelée "Bad Boys Brunch", des femmes dominatrices d'un côté et des hommes qui méritent une punition de l'autre, se rassemblent dans un des salons de l'hôtel, pour un petit déjeuner très spécial…

Ma'am
avait co-organisé la chose cette année encore avec Cassandra Park.

Le thème du brunch de cette année était "Boys School in Disgrace". Chaque homme recevait un coupon à remplir et à présenter à une dame qui ensuite choisissait l'art et la manière de mettre en œuvre la condamnation…
C'est ainsi que j'ai eu droit à une longue file de garnements attendant leur tour de se retrouver sur mes genoux et de sentir paddle et canne sur leurs fesses. Ma'am en avait tout autant dans sa file, si ce n'est plus…

Le samedi soir, c'est la soirée de gala, le bal annuel. Les gens s'habillent pour la soirée et dansent toute la nuit après le dîner-buffet. Ma'am et moi adorons observer la façon dont les gens s'habillent et nous avions pour notre part décidé de mettre nos robes victoriennes, des répliques de 1890.

Je portais également sous ma robe une de ces anciennes culottes fendues de l'époque, une paire de pantalons à pans et coulisses. Ma'am a complété son costume traditionnel par une canne de gouvernante anglaise...

Nous avons passé du temps dans la salle de bal à danser, discuter entre amis et poser pour des photos…
Ensuite…

Les jeux ont continué toute la nuit. J'ai vécu une session de canne très intense prévue avec des amis… J'ai adoré ce moment au cours duquel j'ai été capable de lâcher prise, de m'abandonner et de pleurer… C'était un moment hors du temps, "a great cathartic scene", très libératrice et permettant d'évacuer mon stress…


Merci à Stan de m'avoir proposé d'en parler ici sur son blog. Bonnes fessées à toutes et tous…"


Jenni Mack, alias "Smack the Mack"

Merci surtout à Jenni qui omet au passage de nous dire à quel point elle était malade ce fameux week-end. D'ailleurs ça se voit sur l'image ci-dessus où elle fesse sa copine Sarah, blanche et fiévreuse. Ça lui est tombé dessus la veille du départ, malade et bien qu'épuisée, elle est partie quand même. Pouvait pas rater ça !

Il faut lire ce qu'elle en raconte sur son site...
Extinction de voix, injections de pénicilline... La totale, en parallèle avec les jeux évoqués entre deux passages au lit pour récupérer. Pas de chance que ça tombe en même temps...

À tel point qu'elle a perdu connaissance et qu'il lui a fallu aller se faire piquer les fesses, le dimanche en urgence par une infirmière de Las Vegas. Cette dernière n'a pas fait la moindre réflexion en voyant les fesses rouges de la jeune fille, que la fièvre n'avait pas empêché de jouer la veille. Elle était un peu angoissée du coup à l'idée de devoir expliquer la teneur exacte ce qu'elle venait de faire la nuit passée à une femme non-pratiquante...


Mais Jenni (qui depuis va mieux) n'a pas eu à se justifier et l'infirmière a piqué les fesses de la belle sans en dire quoi que ce soit. Juste un petit sourire...


" (...) The Doctor saw us right away. I was given an injection of steroids to open my airways in my bottom (of all places). This shot hurt like a MF'er! I was so scared the nurse would notice the many cane strips on my bottom, but I guess she did not or chose not to say anything.

A nebulizer was brought in and after a few minutes I could feel my normal breathing returning to me. I had had a stress induced asthma attack. I had not had one since I was 12. Ma’am kept a cool head despite the scare and chaos. She was and is my rock..."

Jenni dear, quand le corps dit non... Faut l'écouter !
Photos + texte © Jenni Mack - Miss Chris - Shadow Lane

4 commentaires:

  1. Just read through the interview and saw the pics up. Thanks for posting that! It was a lot of fun and I hope your readers enjoy. (...) Thank you for sharing that with me!

    Happy spanking, j n

    RépondreSupprimer
  2. That was great, Jenni, U really play the game in answering so well, but you said so much too, that I had to spent a lot of to time in translation, to give back my readers what you exactly wrote...

    I'm sure people speaking french will discover on you more than reading a blog in english, and say hello to Ma'am...

    Happy spanking(s) too.

    (and thanks for the other blog...)

    RépondreSupprimer
  3. Amoureuse18/9/09 20:52

    C'est vrai que c'est du boulot de tout traduire, mais vous avez l'air de bien manier cette langue très cher.

    Aussi.

    RépondreSupprimer
  4. AM : c'est fin... En fait je me débrouille. Et puis ces filles sont très cools et jouent le jeu. Ensuite c'est une manière de les remercier que de traduire au plus près sans les trahir ou faisant des contresens...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS