17 octobre 2009

Fessées d'antan à la gouache...

1248 - Voici les surprenantes gouaches de la série "rue Lepic" de l'Anglais John DuPret, un peintre underground qui vit près de Brighton au Royaume-Uni avec sa femme (également artiste) et son chien...

Ce sont des interprétations à la peinture de cartes postales érotiques vintages bien connues (je vais rechercher les images pour un comparatif) auxquelles il donne une nouvelle vie et une lecture artistique intéressante - quoiqu'un peu kitsch - tournant toutes autour du sujet fessée...

Ce qui ne surprendra pas mes lecteurs...

L'homme est également un photographe réputé outre-Manche. On trouvera ses photos en cherchant dans les liens de ce post.

Des images qui donnent parfois une impression de malaise, notamment sur la série des mariées...

On recense son travail dans pas mal de publications qu'on retrouve chez The Erotic Print Society, qui a également l'album "Sirens" à son actif, du même auteur...

Photos un peu baroques, ambiances lourdes et filles maquillées laissant apparaître des bribes de corps.

Mais revenons à la série de gouaches: DuPret a choisi de reproduire à sa façon plusieurs images de sa collection privée.

Ce sont des photos pornos prises jadis dans les maisons closes et autres bordels de Montmartre, quartier qui regroupait quelques-uns des établissements les plus connus de la Capitale.

Enfin, je veux dire en matière de flagellation, spécialité très prisée de la clientèle masculine adepte des fessées tarifées...

Images © John DuPret

5 commentaires:

  1. les papiers peints sont sublimes, mais c'est là qu'on a la démonstration qu'il est difficile de faire mieux que la photo pour le rendu velouté de la peau des fesses ! - ce que j'avais déjà remarqué par ailleurs ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Les papiers peints seraient des collages que je n'en serais pas autrement étonné, il faudrait que je lise ce que l'Auteur en explique...

    Mais par ailleurs, ce n'est là qu'un exemple, j'ai vu chez d'autres artistes de chouettes rendus de peau, vous savez...

    RépondreSupprimer
  3. Oui c'est vrai, mais il y a autre chose que je n'arrive pas bien à exprimer (moi qui suis une fan de fesse), le halot de chaleur mystérieuse, le mystérieux halot de chaleur, le halot du chaud mystère...à mélanger avec une histoire de profondeur ? flûte!

    RépondreSupprimer
  4. "Fan de fesses"... Ou de fessées ? Avez-vous oublié un accent ?De toute façon rendre la réalité et la "chaleur" des choses dans une œuvre d'art est affaire de ressenti de chacun, en fonction de ce qu'il (ou elle) est...

    Tel tableau me laisse de marbre, tel autre me trouble... C'est d'ailleurs ce qui en fait tout l'intérêt.

    RépondreSupprimer
  5. Les deux mon général! :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS