20 mars 2010

Complicité de Printemps...

1576 - 21 mars, un après-midi à la mer... Premier jour d'un Printemps dont on dit qu'il réveille les ardeurs des couples. Au matin, ils sont arrivés de Paris pour quelques jours de complicité partagée et ont tout de suite été marcher le long de la plage en dépit de la bruine légère...

La chambre réservée n'est pas encore prête. Bon, c'est dommage parce qu'ils en ont eu envie tout au long du chemin, mais la première fessée du weekend attendra.

Sable, sel... Elle babille en lui tenant la main, aérienne, mutine, avec parfois un petit regard en coin pour voir ses réactions à certaines allusions. Il sourit, complice, la serre parfois contre lui. Il a envie d'elle. Elle de lui. Ça viendra, une fois la porte refermée, dans la quiétude rassurante légèrement surannée du Grand Hôtel...

À celles qui m'imaginent la bave aux lèvres, une demoiselle enivrée de désir sans cesse en travers de mes genoux pour des tripotées infernales avant des chevauchées sodomiques du même acabit, je dédie ce moment de calme.

Malgré le désir toujours présent et à fleur de peau. Ils en auront évidemment d'autres "après l'amour", continuant leur discussion à plat-ventre sur le lit, une fois le repas pris dans la salle de restaurant "avec vue sur mer" et leur chambre récupérée...

Juste la vie.

8 commentaires:

  1. C'est gentil de votre part de nous faire partager ce moment de quiétude printanière.
    Belle illustration.

    RépondreSupprimer
  2. L'image est une photo anonyme "traitée" avec des filtres et pas mal retouchée avec des teintes choisies. On pourrait le peindre, aisément. J'aime assez les surfaces en "à-plat" ces temps-ci, délaissant de plus en plus les dégradés trop mécaniques que j'ai beaucoup utilisés, même s'il est vrai que je pourrais les tramer aussi...

    Et... Parfois, je suis très classique et calme dans mes instantanés de "couple". Des bonheurs simples, mais partagés me suffisent amplement. Une balade au bord d'un lac main dans la main, une soirée dehors dans une petite ville animée, un repas devant les Arènes, tout ça me convient très bien...

    Comme je suppose à plein de personnes...

    RépondreSupprimer
  3. Amoureuse20/3/10 12:44

    Ben alors Stan, on s'endort sur son clavier? vous avez du faire une mauvaise manip, votre comm apparait deux fois.

    Jolie photo retouchée. J'aime aussi ces moments calmes. Avant la tempête?

    RépondreSupprimer
  4. Arghh, j'ai envoyé mon comm quand vous avez enlevé votre deuxième, plus rapide que moi!

    RépondreSupprimer
  5. Et même trois fois. C'est réparé, merci de votre attention, Am...

    En fait, quand on est en même temps en ligne et que je rédige, ça arrive. J'utilise beaucoup la fonction "éditer"...

    RépondreSupprimer
  6. @ Am: tempête tropicale en vue... Mais bon, là, en Normandie (puisque j'ai situé mon moment imaginaire pile là, dans un de mes hôtels "fétiches") pas de danger de tsunami, à priori.

    Et puis les chambres sont assez bien insonorisées. Comme il est écrit sur l'affiche d'Alien: "dans l'espace, on ne vous entendra pas crier..."

    RépondreSupprimer
  7. très amusant de détourner une phrase et de la replacer dans un autre contexte.

    "dans l'espace, on ne vous entendra pas crier..."

    Mon rire du matin.

    RépondreSupprimer
  8. Seigneur!! Qu'ils sont 'joueurs'!!
    :-))

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS