15 mars 2010

Une femme doublement libre...

1572 - Et un "vit dans chaque main" !...

Parfois, juste envie de passer des images, sans histoire derrière et encore moins de commentaires de ma part. Juste regarder.

Comme c'est le cas ici pour ces superbes tableaux de Paul Laurenzi.
Images © Paul Laurenzi

19 commentaires:

  1. Le deuxième , là , je l'aime trop!
    C'est quoi? de l'huile?
    Emma

    RépondreSupprimer
  2. Remarquable cette première toile de Laurenzi ! Le regard de cette femme est tellement envoûtant, elle nous présente son cul en offrande avec un tel abandon, qu'on ne remarque que bien plus tard ... qu'elle serre une énorme bite dans sa main. Magnifique ! !

    RépondreSupprimer
  3. @ feeling: et d'ailleurs vous allez rire, moi aussi, subjugué par ce cul, je ne l'avais pas vue !

    Merci de m'ouvrir les yeux.

    RépondreSupprimer
  4. @ Emma: Huile ou acrylique. Je ne sais pas ce qu'ils en disent sur le site de l'auteur, je l'ai mis en lien, il est possible qu'il soit précisé une part technique...

    RépondreSupprimer
  5. Heu.. même dans chaque main ,on dirait, non? je ne l'avais pas vu non plus.Y a rien sur le site en lien , j'avais déjà regardé. Merci por la découverte , en tout cas!
    Emma

    RépondreSupprimer
  6. Moi ce qui m'a sauté aux yeux, c'est le dessin d'arrière plan sur la 1ère toile.

    D'ailleurs Stan, je pensais que tu avais mis la peinture pour ça et non pour les fesses de la femme.

    RépondreSupprimer
  7. Putain, ! je l'avais pas vu non plus dis donc... Décidément, belle toile, mais pas simple à accrocher dans le salon quand on invite les beaux-parents...

    RépondreSupprimer
  8. Très joli. Les couleurs m’évoquent Marie Laurencin mais c’est sans doute le nom du peintre qui me fait faire cette association particulière.
    La première toile est ‘parfaite’. Le fond, si étonnant ; les détails, croustillants ; son visage avec une forme d’audace et 'd’agonie', son cul si large et accueillant.
    Sans aucun doute possible l’image d’une femme « gourmande »....

    RépondreSupprimer
  9. magnifique et c'est vrai que ces toiles renferment plein de détails qui laissent l'esprit s'émoustiller à chaque découverte.
    La deuxième a l'air plus sage mais avec une sensualité qui apporte aussi de nombreuses émotions.

    Baisers

    Armandie

    RépondreSupprimer
  10. @ Nush: Oui, Laurenzi - Laurencin, indépendamment des noms proches, on trouve une harmonie chromatique qui peut se rapprocher un peu pour ce que j'ai en tête. Mais j'avoue que je connais fort peu l'œuvre de Marie Laurencin, qui m'évoque surtout... Joe Dassin (!) et les paroles de sa chanson "l'été indien"... (pas ma préférée, moi c'est plutôt "Yellow River-l'Amérique" et surtout "la fleur aux dents...")

    "Avec ta robe longue, tu ressemblais à une aquarelle de Marie Laurencin"...

    Et plus que de la peinture, c'est juste ça que j'ai dans la tête en référence...

    RépondreSupprimer
  11. Damned ! Je n'avais pas vu moi non plus le dessin qui sert de fond au tableau !! Incroyable d'être passé à côté. C'est bien l'offrande de ce cul magnifique qui nous aveugle et oblitère tout le reste.
    J'aimerais bien accrocher cette peinture dans mon salon et piéger ainsi mes invités !

    PS : il 'agit je pense d'acrylique. J'avais vu certaines de ses toiles lors d'une expo à Paris.

    RépondreSupprimer
  12. Oui, c'est de l'acrylique.

    Ce qui me perturbe depuis des années, c'est que je suis nul en acrylique, précisément. Je le déplore, mais c'est comme ça. L'huile, à part pour les frites et les bagnoles (oui, désolé les filles je suis un homme très moyen: filles et bagnoles. Le beauf de base, quoi ?) n'est pas trop mon affaire non plus.

    En fait, à part le dessin au trait, le fusain, la sanguine, le crayon, la plume, le pinceau, l'encre de chine, les feutres à pigments, la gouache et l'écoline, (Colorex) je suis une buse...

    RépondreSupprimer
  13. a part le fusain,la sanguine , le crayon , la plume,les pinceaux , les feutres , la gouache et l'encre... rien QUE ça? ç'est déjà pas mal!! j'allais justement dire que je rejoignais Amoureuse pour demander un petit dessin , et voilà que je suis éxaucée!
    Enfin un homme qui réalise tous nos souhaits!
    ( je rigole , n'ayez pas peur...)
    Emma

    RépondreSupprimer
  14. Mais je n'ai pas "peur", Emma. Comme les Vikings dans Astérix, quoi...

    Ravi que le petit dessin vous plaise. Par ailleurs, je vais certainement en faire quelques autres ces temps-ci. Une nouvelle carrière s'ouvre à moi...

    RépondreSupprimer
  15. Un mot , un seul: Chouette!

    RépondreSupprimer
  16. Bien sûr cette première toile est surprenante tant l'œil est attiré par la rondeur et blancheur (rare sur votre blog....rire!) de ce cul magnifique. J'aime aussi beaucoup le regard de cette femme, prise entre abandon et troubles diverses.

    RépondreSupprimer
  17. La fleur aux dents...nous avons quelques références communes. Justement, quand vous m'aviez fait une réponse très "cash" que j'ai toujours en mémoire, vous parliez de se tromper de chemin...et la chanson de Joe Dassin m'était aussitôt venue à l'esprit. Mais bon, au beau milieu de la quanrantaine, je n'en suis plus à dépenser ma jeunesse, hein ! Et puis, ça y est, la chemin qui menait à Lui, je l'ai trouvée...

    RépondreSupprimer
  18. Zutttt, j'avais mis route au lieu de chemin, et j'ai oublié de corriger le pronom et d'enlever le e à trouvé !!!

    RépondreSupprimer
  19. Tout simplement splendide !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS