22 mai 2010

Blanche-Neige, fesses rouges !

1689 - "Lo sculacciabuchi"...

C'est la suite logique du post précédent et ça recoupera ceux que j'ai pu écrire sur Leone Frollo, qui commença sa carrière de façon anonyme dans les petites revues italiennes pour adultes, reprises par Elvifrance... à lire d'une main quand on a besoin d'images suggestives pour se créer de quoi alimenter sa libido.

Un peu piteux quand même et qualitativement médiocre, mais qui a permis à des tas de dessinateurs de manger... Des BD alimentaires, pondues à la chaine, de petites planches de ceux ou trois cases maximum, permettant d'en sortir très régulièrement... J'en ai lu quelques-uns, à l'époque.

Ici, ce qui retient mon attention, c'est une couverture de Biancaneve, un "Blanche-Neige" érotique paru dans la série des "contes malicieux" dans les années 70, des dizaines de fascicules détournant l'héroïne de Grimm dans des aventures loufoques prétextes à montrer du cul et des nichons...

La belle demoiselle à couettes y est fessée toute nue sous une tente par un robuste Viking...

"Dès les premiers épisodes dessinés par Frollo, Blanche-Neige suit un chemin plus ou moins parallèle à celui de l'héroïne originale des frères Grimm: la belle mère, et donc de ce fait la sorcière, le miroir magique, les sept nains et le prince charmant, tout est là pour vous rappeler la fable de votre enfance. 

Elle sera même enceinte d'un beau prince charmant, en fait un tailleur, d'origine très modeste, possédant un "engin" de 30 cm, condition sine qua non pour épouser la belle. Le ton érotico burlesque est donné à la série et ne s'arrêtera plus ! 

Et si dans le dessin animé d'origine bien connu, les nains ont une attention toute paternelle à l'égard de la jeune fille et portent des noms comme Dormeur, Prof, Grincheux, Atchoum, Simplet, Joyeux, Timide, dans la série pour adultes ce sera Tringleur, Mateur, Rude-Bite, la Branlette, Trouduc, Tantine, Floppée

On ne peut pas dire et à juste raison, que tous auront les mêmes manières que leurs homologues du dessin animé de Walt Disney. (...) 

Biancaneve joue son rôle d'ingénue à merveille, minaudant et jouant hypocritement avec son pouce, ou n'importe lesquels de ses doigts d'ailleurs, comme pour vous signaler qu'elle ne comprend pas ce qui se passe, la culotte baissée jusqu'aux genoux et l'air étonnée..."

Dessin © Leone Frollo
Dessin couverture © Fernando Taconni ou Alessandro Biffignandi

1 commentaire:

  1. Faites gaffe, lorsque vous serez grand-père (je pense que pour le papa, c'est peut-être un peu tard, quoiqu'avec les hommes...), de ne pas vous tromper pour le nom des nains, hein !
    Et ne vous vexez pas pour le GP, moi aussi, j'ai rangé les albums jeunesse à l'étage le plus élevé inacessible sans l'échelle...Ils redescendront avec la future génération.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS