12 juillet 2010

Temps de pause...

1781 - Quelques traces...

Une culotte à mi-cuisses. Des fesses rougies. Un temps de récupération entre deux séries de claques.

Parfois, j'ai envie de lui faire mal, qu'elle sente la chaleur s'imprégner au plus profond de son cul, qu'elle garde des traces de moi, de mon passage. Qu'elle se tortille un peu quand nous sommes au resto à deviser tranquillement et à se séduire du regard tout en parlant d'autre chose...

C'est ça, le sadisme ?

Bon, à part les chaussettes, je souscris.

8 commentaires:

  1. Hi E., I'm a young woman from Italy who is a little bit shy when it comes to her French...so I hope it's not a problem if I write in English.
    Congratulations for your blog, I have spent the last 2 hours browsing the pages tagged "cinéma et émotions". What a rich sample of information and media! I am amazed.
    I'm happy that I found this place and I'll stop by again for sure.

    :)

    RépondreSupprimer
  2. Hi L... No problem if you write in english, it's easier for me to translate than if you wrote in italian. Thanks for coming and for your sweetest congratulations about "cinéma et émotions", it"s an important tag to me, I love movies for years.

    keep going on...

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'aime bien les chaussettes, ça lui donne un air d'innocente jeune fille en plus de rappeler la couleur immaculée du tee-shirt. Quoi, perverse, moi ?

    RépondreSupprimer
  4. Oh, j'oubliais... As-tu vu Fanstasmes, un film sud-coréen assez confidentiel de Jang Sun-Woo ? J'en garde le souvenir de scènes très crues (de fessées... entre autres !), autant par leur contenu que par le côté brut de la réalisation. Mais je suis apparemment une des rares à l'avoir vu.

    RépondreSupprimer
  5. Le titre est "Gojitmal", et il est passé à Cannes, je crois dans le cadre du Festival. Ensuite il est passé sur C+, comme de juste.

    Je ne me souviens plus de ce que j'en avais dit, il faut relire, mais c'est un film assez curieux et trouble, quoi qu'éloigné de mes envies, essentiellement en raison de son sérieux quasi mystique... La douleur n'est pas feinte. Et les acteurs se donnent ! Il semble même que... Mais chut. Enfin je me comprends...

    RépondreSupprimer
  6. Oui, c'est un film... troublant. Je me sens un peu bête, sur ce coup-là. Et vais de ce pas lire ton billet !

    RépondreSupprimer
  7. nice blog .best wishes...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS