11 janvier 2011

L'envers des choses ?

2150 - "Et mes fesses ? Elles sont comment mes fesses ?"

"L'habit ne fait pas le moine", "méfiez-vous de l'eau qui dort"... J'en ai plein des comme ça.

Je me sens Piccoli au moment où elle me demande ingénument façon Bardot si j'aime son cul. Et la culotte qu'elle a choisi de mettre pour moi.

Elle est allongée à plat-ventre en slip et soutien-gorge de dentelles et gazouille en me regardant avec un sourire espiègle, juste heureuse de l'instant. Elle sait que je ne suis pas un affolé de lingerie, que dans ce domaine je n'impose absolument rien mais que j'apprécie néanmoins beaucoup. Du coup, c'est à elle de choisir et ça n'en a que plus de prix.

Pour moi ! Son choix.

J'aime imaginer qu'au matin, avant de prendre la route pour venir me retrouver, elle a inspecté longuement sa penderie, inventoriant ses fringues et son tiroir de petites culottes, en s'interrogeant pour chercher ce qui pourrait me plaire...

Elle est fine, rentre dans un 36 et a des hanches de garçon, mais de très jolies fesses rondes et rebondies que dissimulaient son jean, le premier jour.

J'avoue: aux premières heures de notre rencontre en sortant du restaurant, je la jaugeais par derrière, sans savoir, regardant en coin l'air de rien l'endroit qui allait devenir mon terrain de jeu, quand même un peu inquiet du côté informe de ce pantalon en denim juste fermé d'un ceinturon de cuir. Sans arriver à deviner ce qui se dissimulait en dessous.

Et puis quand vint le moment de les dévoiler, c'est le cœur battant que je découvris une ravissante paire de fesses que je me suis hâté de colorer et d'empourprer avant le dîner. Et au cours de la nuit. Et au petit matin. Et à chaque fois.

"Tu les aimes, alors ?"

Ben oui. Mais je ne connais aucune fille qui soit contente de ce qu'elle affiche. Trop, pas assez, plus, moins, aucune n'est réellement satisfaite à 100% de son corps, de ses seins... ou de ses fesses.

7 commentaires:

  1. La recherche de la perfection n'est-elle pas unisexe? Pour ma part je be connais pas un seul homme qui avoue être satisfait à 100% de son corps. Dans une société d'apparences cela semble, malheureusement parfois, logique.

    Très jolie photo, comme souvent, au passage.

    RépondreSupprimer
  2. La photo n'est (malheureusement) pas de moi, mais quand je mets une image, c'est parce qu'elle résonne et me semble proche de ce que j'exprime. D'où le choix.

    Et tu as raison, je ne suis pas satisfait à 100%. Ni même à 50, d'ailleurs. On fait avec.

    RépondreSupprimer
  3. En même temps c'est ce qui fait partie de notre charme... Le doute !

    RépondreSupprimer
  4. Pour être bien dans son corps , faut pas non plus attacher une importance trop grande à l'aspect phisique, je pense.Etre contente qu'il fonctionne bien,qu'il nous suive dans nos envie( en gros , pouvoir encore faire un salto correct
    malgré qu'on a plus 15 ans ou courir un 80 M en 11" ) c'est déjà pas si mal .

    RépondreSupprimer
  5. Physique, bien sûr!
    c'est dingue les fautes qu'on peut faire dans les com.!:O

    RépondreSupprimer
  6. Un SALTO ! tout de suite... !

    Une galipette, c'est déja ça... Bon d'accord, deux, trois galipettes ! Avant arrière... au choix :D

    RépondreSupprimer
  7. :D ce que je voulais dire , c'est que notre histoire étant de tout façon la chronique d'une décheance annoncée , accorder une importance démesurée à l'aspect physique ne peut être que source de souffrance.
    je passe trop de temps aux ULS en ce moment , moi...
    Ellie , t'as parfaitement raison: les galipettes , c'est déjà ça!;D

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS