15 août 2011

Instantanés d'attente...

 2503 - "Mais qu'est-ce qu'il fout ?"...

Déjà trois heures qu'elle se prélasse langoureusement sur une chaise-longue au bord de la piscine, exposant son corps sous toutes les faces aux rayons du soleil d'août, attendant qu'il arrive avec impatience... Ils se sont donné rendez-vous "en début d'après-midi", à mi-parcours pour l'un et l'autre.

Ils ont trouvé sur le net un endroit agréable à l'élégance paisible, isolé en pleine campagne et dont le nom vaguement évocateur les a fait sourire un peu nerveusement, 15 jours plus tôt...

Envie de se voir, se regarder dans le blanc des yeux, se humer, se toucher, peines et plaisirs, se raconter la vie qui passe... Envie "d'autre chose" aussi sans doute, magie des corps qui se connaissent par cœur. Mais pas de raison de se créer un programme érotique convenu ni de se projeter dans un futur proche, histoire de ne pas se décevoir l'un l'autre, au cas improbable - mais toujours possible - où "ça ne marcherait plus".

Fragilité des choses... Attendre et voir. Bien plus simple...

Elle regarde sa montre, posée sur une petite table. Elle a eu le temps de s'installer, découvrir la chambre, y déposer ses affaires, passer un maillot. Pisser en se mordant les lèvres de ne pas attendre son autorisation, un de leurs "jeux d'adultes" entamé à leur premier rendez-vous. Bref regard devant le miroir, petit sourire en coin de se trouver jolie...

Il est bientôt quatre heures. Elle attend son goûter, lui envoie un SMS pour lui dire qu'elle est à la piscine et l'attend en prenant le soleil. Doit être en chemin, probablement pas trop loin, mais elle sait qu'il ne répondra pas, prétextant qu'il ne "sait pas faire ça" ni manier les touches de son portable... Question de génération. En plus, il conduit et doit sûrement se concentrer sur le parcours à travers champs.

Elle se demande quand même à quel moment il lui donnera une fessée...

Il adore conduire. Sa petite auto file sur la route, croisant d'imposants tracteurs remorquant des tonnes de bottes de paille, engins lourds et très lents dont il s'attend à tout moment qu'ils tournent devant lui sans avertir. Sur le cadran de son navigateur s'affichent les kilomètres qui défilent, le temps qui reste et le trajet encore à parcourir...

Dix minutes et... Il a eu le temps de lire le SMS, pestant contre le manque de luminosité de l'écran et la difficulté à déchiffrer les mots. Piscine, hein ?

Ils ont évidemment choisi un endroit où ils ne sont jamais allés ni l'un ni l'autre !

Il ne l'a pas vue depuis des mois mais ne s'en inquiète pas: en un regard, il sait qu'ils auront l'impression de reprendre le cours de leur histoire comme s'ils s'étaient quittés la veille.

Plein de choses à se dire, évidemment...

Il se demande quand même à quel moment elle recevra une fessée...

9 commentaires:

  1. à vrai dire, peu importe que ce soi vrai ou faux. Vous écrivez bien et on se laisse porter.

    ps: la photo me rappelle un endroit où je suis allée il y a trois mois. Si c'est ça, je comprends tout.

    RépondreSupprimer
  2. @ Cannelle: "l'endroit"... Le hasard, sans doute. Il m'arrive de semer des indices, mais c'est à destination de proches "initiés" qui s'en amusent. C'est tout le sel de la chose, au fond...

    Oui, bel endroit. J'éviterai de vous parler ici de l'envers, évidemment.

    RépondreSupprimer
  3. Mieux vaut profiter de la piscine avant, parce qu'après, parfois...faut avoir prévu un maillot pas trop échancré... Merci la mode des maillots de bain shorties, hein ! Quoique, vous, vous êtes un 100% manuel, la veinarde !

    RépondreSupprimer
  4. Veinarde... Sans doute. J'ai une certaine discrétion naturelle, quand aux marques, en réalité. J'aime les voir, mais juste pour moi...

    "Savoir" les rougeurs sur les fesses sous le jean ou la robe, (une robe cette fois) sans nécessairement publier les photos. Je pourrais, remarquez, on vient de m'offrir un nouvel appareil très chouette... (vraiment bien...)

    RépondreSupprimer
  5. Il ne tient pas plus que vous à ce que les marques soient visibles par d'autres. Nous ne donnons pas dans l'exhib, hein ! C'est juste que le recours à certains instruments ( je réponds au passage à une question posée dans un autre post, non, pour Lui et moi, ce n'est pas tue l'amour, c'est même très efficace) est moins prècis que la main. Et comme j'aime beaucoup nager, le problème du maillot se pose de façon récurrente...
    Quant à vos talents de photographe, n'hèsitez pas à nous les faire partager... si toutefois Elle est d'accord...Mais je croyais avoir compris que si vous ne publiez rien, ce n'étais pas une question d'appareil. Je me trompais?

    RépondreSupprimer
  6. Je ne ressens pas l'envie de faire des images privées et préfère garder pour moi gravées celles que je me crée, sans utiliser autre chose que ma mémoire.

    Je ne pense pas qu'Elle serait d'accord pour des photos "de charme" ou plus érotiques qui seraient probablement dans l'esprit de celle de little miss SpankyPants, si j'en faisais, je crois.

    Et puis je ne me vois pas la mettre "en pause" (pose) pour sortir l'appareil en pleins ébats. Je crois que ce serait très démobilisant. Je parle de moi, hein, s'il y a des gens qui y arrivent tant mieux... Mais j'en suis incapable, dans l'action. Je ne pourrais faire ça que détaché et moins impliqué, avec une modèle, probablement. Une recherche artistique, du coup. Mais j'ai plus envie de fesser que de photographier.

    Et puis de toute façon que ce soit pour photographier des fleurs, des enfants... ou des culs, il faut que je maîtrise mon cadeau, un nouvel appareil qui a un mode d'emploi très fourni comme tous les nouveaux trucs technologiques actuels...

    Pas gagné.

    RépondreSupprimer
  7. Et donc vous ne vous trompiez pas...

    RépondreSupprimer
  8. Si c'est juste la pause/pose qui vous gêne, c'est un caméscope qu'il vous faut alors!
    Je la trouve très jolie Little Miss Spankypants, et très jeune aussi. Mais il est vrai, vous l'écrivez vous même dans un autre billet, que les "jeunettes" correspondent pile à votre créneau... Et, même si j'ai parfois besoin de plats plus épicés, je suis bien plus sensible au charme de ce qui se passe chez elle qu'à l'ambiance des "séjours organisés" à l'américaine avec des mastodontes qui pro-fessent face à une assistance pleine d'admiration... Quoiqu'il en soit, face (ou dos) à l'objectif de l'appareil ou de la caméra, je crois que la magie du moment serait réduite à néant, pour ce qui me concerne. Mais je peux comprendre que cela fasse partie de l'univers érotique de certains.

    RépondreSupprimer
  9. "Très jeune" ? C'est relatif, elle a 34 ans. L^âge de Miss Kat par exemple... On ne peut pas dire que c'est une "jeunette", même si pour moi ça fait une vingtaine d'années de différence, évidemment. Quand aux conventions fessées, à part la curiosité, je me doute bien que c'est assez loin de vous/nous... Je suis plutôt détaché devant ce spectacle organisé.

    Ah,et comme tous les appareils actuels, mon nouveau "bébé" fait de chouettes vidéos avec une fonction caméscope astucieuse, mais dont je n'aurai pas l'usage pour mettre en scène les éventuelles fessées qu'il me reste à vivre...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS