15 août 2011

Une méthode à suivre ?

 2504 - "L'art subtil d'entretenir la flamme..."

Ou même de créer l'envie, le besoin chez quelqu'un qui ne l'avait pas spécialement au départ.

Une sorte de révélation par l'image. Plutôt que de ne pas en parler, de garder pour soi des frustrations parce qu'on ne peut pas vivre un fantasme envahissant au point de prendre le pas sur tout le reste et de devenir lancinant, dérangeant...

Méthode à suivre, pour peu que la dame soit réceptive ?

Ainsi, plutôt que de tout garder pour lui ou d'imposer ses jeux préférés de force, le "boyfriend" de "little miss SpankyPants" lui a exprimé dès le début sa passion pour la fessée, en en parlant ouvertement, au grand étonnement (intéressé) de la demoiselle...

Et pour aider sa nouvelle compagne à mieux "comprendre", il lui a pris le temps de lui confectionner un petit album photo, dans lequel il a mis toutes les images de situations les plus parlantes qu'il a pu trouver sur le sujet...

"La fessée ? On en a parlé dès notre premier rendez-vous et l'idée a fait rapidement son chemin... Mais la petite miss avait besoin de mieux comprendre ces choses-là, inconnues pour elle, avant de se sentir capable de passer à l'acte pour de bon. Et donc que je ne la fesse. 

Alors je lui ai cherché les images qui me semblaient le plus sexy et les plus proches de ma façon de voir ce fantasme que j'ai réunies dans un petit "scrap books" entouré d'un joli ruban.

Quelque temps plus tard, au lit après nos ébats, je lui ai offert... et nous l'avons feuilleté ensemble !"

Malin, le gars...

Et VOUS, lecteurs et lectrices ? Comment faites-vous pour amener votre partenaire à ce plaisir-là, au début d'une relation ? Comment avez-vous confié votre désir, l'a-t-il (elle) deviné sans que vous n'en parliez ou a-t-il fallu convaincre après de longues explications technico-érotiques ?

Vos avis et anecdotes sont les bienvenus...
Images © LMSP

8 commentaires:

  1. Et quand on ne vit pas ensemble, on s'envoie des courriels...érotiques, disons, accompagnés de photos explicites prises sur le web! Comme les photos choisies indiquent les préférences, le déclic finit bien par se produire. Pas besoin de discours!

    RépondreSupprimer
  2. Mais il y bien un moment où il faut se croiser en vrai, quand même... Pour ne pas vivre que le "virtuel" de la chose. Ici je pensais plus aborder le cas des gens qui voudraient bien passer à l'acte mais ne savent pas comment en parler à leur partenaire ni amener la chose sur le tapis...

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr que oui on se voit, quand les circonstances le permettent, ce qui n'est pas souvent quand même! Et donc c'est là qu'on passe à l'acte, non mais.....

    RépondreSupprimer
  4. J'ai écrit une histoire - Leçon de conduite - Et je lui ai fait lire. Et comme ça l'a fait heuuu... réagir, je me suis dit qu'il y avait peut être une ouverture, hein ? ;)

    RépondreSupprimer
  5. Et il y en avait une ? (pour les curieux, l'histoire d'Ellie)

    RépondreSupprimer
  6. Je l'avais pas lue, celle-là. Excellent. Faut vendre ça à un éditeur. Sinon, oui, bon. Mais résultat des courses et de la lecture par le monsieur ? Quid de ses réactions, alors ? Racontez.

    RépondreSupprimer
  7. Attention hein, je ne suis pas plus maline qu'une autre. C'est juste que j'ai choisi de vivre avec quelqu'un de tolérant, de plus âgé et de plutôt dominateur... D'ailleurs quand je lui ai parlé du switch, Il a éclaté de rire et m'a dit - Alors ça, c'est hors de question ! Cela tombe bien, je ne suis pas demandeuse, c'était juste pour informer.

    Bref après un petit temps d'adaptation, il s'est approprié le truc. En gros quand je fais trop ma chieuse, plutôt que ça parte dans tous les sens, il a une solution - à porté de main - pour me recadrer... Mais, il le précise lui-même, ce n’est pas son fantasme.

    Un editeur dites vous ? On pourrait tous aller à la muzardine et leur faire un prix de gros ! :D !

    RépondreSupprimer
  8. Si je vous dis les prix que paye la maison d'édition citée, vous pleurez... Je sais un peu comment ça fonctionne et franchement, pas de quoi s'acheter une maison de campagne. Ni de partir en WE à Deauville. Tout au plus, on finance le premier plein, avec le montant de DA alloué...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS