20 septembre 2011

Plaisirs envolés...

 2530 - "Butterfly... away ?"

Je ne voudrais pas que mes amis lecteurs s'inquiètent: oui, ce mois-ci est assez pauvre en post pour la première fois depuis des années, mais rassurez-vous, l'inspiration ne me fait pas (encore) défaut et le désir de fessées (de fesser tout court) ne m'a pas quitté...

Je pense que jusqu'à ma mort, ça restera ancré en moi, c'est dire !

Pourtant, même si ce n'est pas encore le cas, viendra bien un jour où je ne pourrai plus lever le bras au dessus d'un fessier, ni abattre ma main sur des rondeurs féminines. Quand je ne serai plus aussi alerte, devenu vieillard cacochyme et impuissant, il faudra sans doute puiser dans mon riche stock d'images et de souvenirs personnels, mais je n'en suis pas encore là non plus, qu'on se rassure...

Aucune complice attitrée à convier dans mes enfers ? Pas faute d'en avoir envie, j'avoue. Mais pas question non plus de me disperser ou de galvauder pour autant. J'aime trop les moments d'exception et les demeures de charme pour aller au Quick me rassasier sans vergogne au risque d'indigestion et de gueule de bois au "réveil".

Avec ou sans ma Muse, je reviendrai à mes amours un de ces jours. Je ne sais pas quand.

Passez me voir sur le blog de temps en temps.

6 commentaires:

  1. t'as raison stan ...
    Quick c'est tout pourri...
    K fessée c'est quand meme autre chose...

    RépondreSupprimer
  2. You seem to be on melancholy hill...
    Jl'ai mis pour la musique, pas pour les paroles, hein !

    RépondreSupprimer
  3. "I'm a melancholy man" serait sans doute plus adapté. Des Moody Blues.

    RépondreSupprimer
  4. Ah mais c'est super, voilà qu'on parle même musique chez vous ! Les Moody Blues, bien sûr que je connaissais, par contre la chanson, je la découvre. Thanks Sir ;)
    Mais Gorillaz, je l'avais aussi choisi pour Jamie Hewlett...un pt rapport avec vous... Z'aimez pas ?

    RépondreSupprimer
  5. Si si... Mais la chanson que j'évoque est dans ma tête depuis 40 ans et me ramène dans un moment de ma jeunesse. Il y a comme ça des airs qui restent toujours en mémoire, pour des raisons qui nous échappent, mais procurent des images en sépia, ramènent des odeurs désuettes, des sensations et des émotions enfouies. La chanson de Moody Blues, je devais pas voir plus de 12 ou 13 ans, évidemment...

    RépondreSupprimer
  6. ne pas se disperser est une chose...

    l'abstinence une autre.

    oui de temps en temps, c'est tout à fait ça.

    B

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS