25 juin 2012

Alors ? Raconte...

  2747 - "Been spanked, today ?"

Tiens, pour jouer. C'est Ronnie qui me donne l'idée d'une sorte de petit sondage informel entre nous. Elle a obtenu pas mal de réponses de ses lecteurs/trices, la plupart négatives d'ailleurs. Too bad !

Alors ?

Qui a été... Ou sera fessé(e) aujourd'hui ?

Bien entendu on espère maintenant dans les commentaires des réponses de votre part:

oui ou non ?

Si c'est oui, Circonstances et détails évidemment appréciés.

Si c'est non... Ceci dit la journée commence juste, pas d'angoisses, on est à l'abri de rien.

Ah, une dernière chose, ce post est évidemment intemporel. Quand je dis "aujourd'hui", c'est le jour où vous lirez la question qui compte, pas uniquement le lundi 25 juin, bien entendu.

14 commentaires:

  1. Hélas, non ! Vous comprendrez que je n'aie pas le cœur à détailler, du coup.

    RépondreSupprimer
  2. Bon on tient les comptes:
    Non: 1
    Oui: 0

    RépondreSupprimer
  3. Non. Mais la journée n'est pas finie.

    RépondreSupprimer
  4. Malheureusement non. Mon Maître a dû s'absenter.

    RépondreSupprimer
  5. Non: 3
    Oui: 0

    Décidément...

    RépondreSupprimer
  6. @ S: Bon, Il n'est pas là, c'est sûrement bien dommage, évidemment mais au passage je note que vous avez un fort joli blog que je lie immédiatement.

    RépondreSupprimer
  7. Aujourd'hui non, mais c'est bientot mon anniversaire, alors si quelqu'un cherche une idée de cadeau original ...

    RépondreSupprimer
  8. Ah, aujourd'hui ça n'a pas arrêté. Ce matin, partant pour le travail, j'ai croisé mon voisin. Il faisait son jogging, écouteurs sur les oreilles. Poli, il a demandé de mes nouvelles J'ai répondu que je devais me dépêcher d'attraper mon train pour aller bosser, et que sinon, j'allais avoir chaud aux fesses. J'ignore un peu ce qui s'est passé ensuite... Il n'a pas du tout comprendre avec sa musique et a du croire que je réclamais je ne sais trop quel service étrange. Bref, avant de comprendre ce qui se passait, j'étais sur ses genoux, fesses à l'air.

    Passé ce premier intermède, j'ai filé au boulot, mais ayant été retenue par mon impétueux voisin, je suis arrivée en retard, bien entendu. Ce fut donc au tour de ma directrice de battre la mesure en cadence sur mon malheureux derrière...

    Sur le temps de midi, alors que je me dirigeais vers la sandwicherie, j'aperçus un homme d'un certain âge muni d'une canne qui venait dans ma direction. "Une canne? Ais-je pensé, à tous les coups, c'est encore pour mes fesses." Pressée d'en finir, j'ai donc relevé ma jupe et incité le vieillard à agir vite. Mal m'en a pris! Devant sa mine stupéfaite, j'ai compris que la canne pouvait aussi servir à accroître la base des personnes à l'équilibre contrarié, et qu'il n'était à l'origine nullement question de discipline anglaise ici.
    Mais voilà, avec ma pose suggestive, j'avais suscité, bien à l'insu de mon plein gré, une envie légitime chez l'octogénaire qui m'administra quelques vigoureux coups de canne.

    Suite à cela, voyant l'orientation que prenait la journée, j'ai choisi de ne plus remettre ma culotte, voyant qu'elle m'était de bien peu d'utilité. C'était à nouveau j'en conviens, une bien piètre idée! Une bande de jeunes gens désoeuvrés m'aperçut ainsi, fesses à l'air... Et pour s'amuser, ils décidèrent de me fesser tour à tour, dans ce qui fut la première spanking-tournante de ma vie.

    Furieuse, j'ai alors décidé d'aller porter plainte au poste. Je fus reçue par deux policiers qui enregistrèrent ma déposition. L'un des deux avait du mal à croire qu'on puisse fesser une femme par plaisir. Son collègue entreprit alors de lui prouver que la chose était très plaisante, et me bascula sur ses genoux pour le lui prouver.
    Convaincu, son collègue m'asséna à son tour une bonne correction, "juste pour voir".

    Je quittais le commissariat avec le sentiment fugace de m'être fait avoir, et repris le chemin de la gare. Assez soucieuse de mes fesses endolories, j'oubliai complétement d'acheter un billet de train. Ce ne fut guère du goût du contrôleur qui me le fit savoir de façon cuisante... Et c'est boitillant que je reviens enfin at home.

    Voilà, j'imagine que je peux répondre "oui" à la question posée?
    Qu'est-ce que je gagne? Une bonne fessée?

    RépondreSupprimer
  9. Aujourd'hui non, mais hier oui... çà compte ?

    Tout simplement parce qu'il paraitrait que j'ai été vilaine... mais il ne m'en a pas dit plus...

    Ah ces hommes !!!

    RépondreSupprimer
  10. Maraudeuse26/6/12 19:29

    Non, mais tout espoir est permis!

    RépondreSupprimer
  11. Ahahaha ! J'adore la réponse de Latis.

    Quand à moi, je n'ai pas le temps de venir, ici, les jour ou je m'en prends une. D'ailleurs je ne suis pas venue hier et je ne pourrai pas venir demain. Je suis absolument dé-so-lée !

    RépondreSupprimer
  12. Pélerine27/6/12 22:47

    Nan, et c'est pas faute d'avoir été vilaine. Je ne dois pas avoir le bon Monsieur. Grrr.

    RépondreSupprimer
  13. Pirouette28/6/12 11:01

    Ce soir je suis prévenu je vais me prendre une bonne fessée déculottée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS