18 novembre 2007

Empoignade à pleines mains !

417 - La discussion s’éternise, quasi stérile à force…

Des arguments éculés, un énervement grandissant jusqu’à une incompréhension totale et un silence boudeur de part et d’autre. Guerre ouverte transformée en bataille de tranchées où chacun campe sur ses positions...

Ils se taisent, reprenant des forces avant l’ultime assaut, celui qui fera mal... Ou alors à bout d’arguments.

Sans compter qu’on sent bien qu’il ne faut quand même pas aller trop loin, en évitant de flirter avec les lignes et de provoquer l’irréparable. LE mot de trop.

Un calme précaire règne dans la pièce à présent. Mais c’est un silence tendu, menaçant… Il aimerait bien faire la paix et passer à autre chose, elle s’en veut mais ne souhaite pas lui donner l’impression de capituler.

Après tant d’éclats et une dispute pareille, la rancœur ne passe pas aussi rapidement… Chacun campe sur ses positions, arc-bouté sur des principes d’orgueil. Ne surtout pas être celui qui revient le premier pour désarmer cette agressivité toujours vive entre eux deux.

Ne pas perdre la face.

Non, ça ne retombe pas si facilement après être monté à ce point dans les tours.

Personne ne veut céder. Alors, sans un mot, il se lève et l'empoigne... Elle n'a pas le temps de comprendre que déjà elle se retrouve en travers de ses genoux pour une danse des fesses dont elle gardera longtemps la mémoire.

Une bonne fessée. En fait pour faire retomber la tension accumulée, c'est encore la meilleure méthode qu'ils aient trouvée pour se libérer autant le corps que l'esprit...

... Jusqu'à leur prochaine dispute.

6 commentaires:

  1. Respect et tendresse, j'aime beaucoup.

    Olivier

    RépondreSupprimer
  2. Ouah, j'adore ce récit !

    C'est la fessée qu'il me faut dans des moments pareils...

    Eléa

    RépondreSupprimer
  3. Ravi de voir que vous me lisez toujours, messieurs-dames...

    RépondreSupprimer
  4. Et comment ne pourrait-on pas lire quand c'est écrit avec tant de coeur hein ?

    ...Oui jusqu'à la prochaine dispute.

    M.

    RépondreSupprimer
  5. Le coeur a ses raisons...

    RépondreSupprimer
  6. elle provoque votre courroux, hitoire de recevoir une fessée, non ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS