07 janvier 2008

Au-delà des limites permises...

474 - Il y a eu toute une littérature proliférant autour du sadisme et par extension, du sadomasochisme, depuis que le Divin Marquis en a donné la définition et le sens, à son corps défendant, allant crescendo dans ses livres, sautant de Juliette en Justine jusqu'au summum de la perversion et du dégoût qu'est Salo et les 120 jours...

Bien au-delà du libertinage que je professe, (forcément) Sade a offert au genre ses "lettres de noblesse" (!) tout au long de ses oeuvres, parfois aux limites de l'insoutenable.

Dans les années 60-70, des petits romans de gare autour de l'ignominie nazie et des histoires de prison, il y en a eu pas mal, comme ce "Belgian Victim" à l'illustration édifiante, (trouvé sur l'excellent "spanking blog") paru en 77 sous la plume d'un certain Gill Stuart dans la collection "Prison Camp Books" sous le n°118...

C'est un classique. On joue (sic) avec perversité de fantasmes autour de la réalité tragique des camps de la mort, histoire de décrire des scènes de barbarie dans lesquelles des femmes sont sexuellement humiliées, fouettées, violées et torturées par les sadiques nervis d'un état totalitaire... Des SS, par exemple.

On sait l'homme tristement capable de tout dans ce domaine... Cette sinistre recette a engendré pas mal de bouquins sur ce thème.

Je me souviens avoir lu d'autres livres basés sur le même principe, relatant les ignominies et les exactions commises lors des événements terribles du Congo Belge, au début des années 60. L'indépendance dans la chaleur, le tumulte et la violence d'un pays africain, excellent prétexte pour du cul que je vous laisse imaginer.

On peut décliner sur toutes les époques. La réalité est sordide, difficile de s'en délecter à moins d'être définitivement insensible à la douleur des autres...

On est là bien loin de nos gentillets petits "jeux de fessées entre adultes" !

Ce genre a disparu, la censure et le politiquement correct ne permettent plus d'éditer ces ouvrages-là, après une ère de laxisme au cours des seventies. Période pendant laquelle on a, il faut l'avouer, édité tout et n'importe quoi...

Les ennuis judiciaires des Pauvert ou Desforges, à la fin des années 50, c'était le passé. On est revenu depuis les lois Pasqua ou Gayssot en période de censure, est-ce un bien ou un mal ?

Des blogs comme celui-ci pourraient être visés, avec la nouvelle morale pernicieuse qui s'installe depuis quelques années. On a presque envie de ressortir le fameux "il est interdit d'interdire !", cher aux étudiants de 68...

Mais c'est un autre débat. Et ne justifie pas cette littérature-là pour autant.

4 commentaires:

  1. petite main chaude7/1/08 17:48

    Ce sera surprenant en effet que ce genre de bouquin soit disponible, spécialement en Belgique, particulièrement avec ces titres. Je discutais d'humour noir avec des amis belges hier et il m'est apparu très clairement que l'Affaire Dutroux est loin d'être complètement classée dans la psyché nationale. Cette affaire a laissé des traumatismes qui sont toujours bel et bien présents, au-delà de la simple pédophilie. Une certaine vision du BDSM y est aussi condamnée.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, cher PMC. Absolument d'accord là dessus. J'ai aussi pas mal d'amis belges, métier oblige, qui abondent dans le sens dont tu parles, avec des blessures non cicatrisées.

    Quand à ce livre prétexte à mes divagations, dont j'ignore s'il est disponible chez les boutiquiers spécialisés d'Outre-Quievrain, on le trouve sur certains sites américains que j'ai mis en lien.

    RépondreSupprimer
  3. the only one here that intrigues me is the otk spanking image--great find! You have a terrific eye for wonderful images, that is for certain.

    :)

    Dave

    RépondreSupprimer
  4. Follow the link, Dave. You'll find more. These are very strange and not censored pics, covers of erotic BDSM books writen in the 70's...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS