23 octobre 2008

Plaisir ou punition ?



761
- Richard Windsor est un spécialiste de la fessée "old fashion" et n'a pas son pareil pour dénicher de petites merveilles vintage. Ces sites (celui-là et son blog) sont "en lien" chez moi depuis déjà un moment et je les visite régulièrement...

On parle ici principalement de fessée érotique en oubliant qu'il s'agit à la base d'une punition, souvent vécue comme telle. Le châtiment subi par cette jeune Anglaise dans ce petit film des années 70 montre un "cérémonial", véritable rituel avant, pendant et après une bonne correction fesses à l'air...

C'est aussi un vécu personnel. À 16 ans, j'ai passé quelques mois dans le sud de l'Angleterre au sein d'une famille britannique entre 72 et 73, et la fessée y était pratiquée fréquemment d'une manière assez semblable. Du moins dans l'esprit.

Mrs Kidd - mon hôtesse d'alors - corrigeait ses filles ainsi, j'en ai déjà parlé. En position OTK plutôt qu'inclinée sur une table comme dans ce film. Mais la punition était admise, acceptée et comprise par les gamines, des ados plutôt turbulentes qui n'y voyaient sans doute pas là une once d'érotisme.

C'est sûr que ma libido en a été profondément modifiée, orientée pour le moins, même s'il est clair que j'avais déjà les bases...

17 commentaires:

  1. aaaaaah j'adore la robe. Et les rideaux sont pas mal non plus tiens.

    Mais tu voudrais peut être que je parle plus au niveau de la fessée ?
    euh oui chouette fessée. J'aime bien le gros plan vers les 2 minutes quand elle triture sa manche. C'est ce qui me "marque" dans la video ça et 2/3 trucs

    Par contre l'espèce de brosse (c'est quoi ce machin dans la vie de tous les jours ?!) ne m'emeut pas beaucoup, ni ce rituel précis d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je voulais faire une remarque sur la robe et le décor... Et puis j'ai oublié.

    Mais c'est un avis de fille qui me semble le plus important surtout en ce qui concerne cette tenue vestimentaire proche de celle d'Alice au pays des Merveilles... Kitsch en diable.

    Quand à la brosse... Je ne sais pas, moi, je fesse à la main.

    RépondreSupprimer
  3. Thank you for the link and the kind comments, Stany.

    This spanking scene is one of my favourites, not only for the decor and dress code that you point out, but also for the interaction between the young lady and the gentleman.

    My favourite part is when she tries to plead with her fists clenching, even though she knows it will serve no purpose at all, it is almost like she needs the confirmation that she is indeed going to get spanked.

    RépondreSupprimer
  4. Contrairement à Rose (mais je n'ai pas son âge et encore moins le physique qu'il faut) je n'aime pas du tout. C'est au-delà du kitch....:-)
    Ce style de tenue me donne des frigories.
    Les rideaux me rappellent mon enfance donc je vais dire 'mignons' et 'fleuris'; ma mère avait une affection pour les tissus à guirlandes à fleurs.
    La fesseé, oui. Mais, non.

    RépondreSupprimer
  5. Ah, pourtant je vous imagine bien habillée comme ça, avec le casque jaune sur la tête au cours d'une réunion de chantier, corrigée par les mains calleuses d'un robuste ouvrier du bâtiment...

    Elle est drôlement mignonne cette petite robe...

    RépondreSupprimer
  6. Trop de froufous. Je préfère les vetements plus 'straight'....

    RépondreSupprimer
  7. Et bien j'avoue que c'est le genre de vetement qui me fait "tilter" et j'en ai de ce style. Parce qu'il y a un coté "dépassé", so cute, qui me va bien et que je peux me permettre avec mon age comme le dit Nush.

    Un reste d'éducation un peu bébéte me disait "Les filles c'est en jupe, les garçons en pantalon". Inconsciemment j'ai gardé cette habitude.

    Mais je passe souvent pour une extraterreste, je n'ai encore jamais porter un jean et ça ne me viendrait même pas à l'idée d'en porter un.

    Dans tous les cas j'adore les vetements vintages. Y en a pour tous les styles dans le retro.

    Et exact E, ça fait vraiment penser à la tenue d'alice au pays des merveilles surtout avec les bas blancs. Il n'y a que les anglais pour porter des collants blancs sous une jupe ou une robe. )

    Une jolie histoire qu'"Alice.." qui débuta entre une petite fille de 10 ans et le photographe Charles Lutwidge Dodgson (avec pour pseudonyme Lewis carroll) qui tentait de la divertir pendant qu'elle posait en tenue de princesse ou en haillons.

    On dit qu'il lui portait un amour imodéré bien que platonique. Certaines photos sont "saisissantes" et malgrés tout empreinte d'une certaine sexualité.

    Une personne m'en avait longuement parlé, passionné par cette histoire et il avait abordé la dimension érotique qu'il peut y avoir dans un conte de fée. Assez instructif.

    RépondreSupprimer
  8. Ce petit film était tourné dans un cottage anglais qui est à louer au grand public et qui se trouve à Dorset. On voit la façade (un peu décevante) dans la première partie du film.
    Il existe un deuxième film de la même époque (Leçon de piano) qui semble être tournée dans le même lieu avec une fille habillée en rose.
    Il y a des scènes presque aussi mignonnes que celle qui montre Richard.

    Ps : J’adore comme d’hab le vécu que tu rajoutes.

    RépondreSupprimer
  9. Je pars dans tous les sens dans mon message plus haut. Ne jamais, jamais(!), poster en journée dans mon cas.

    En résumé ce que je souhaitais écrire au début...

    Ce qu'il y a autour de la fessée (le cadre, la tenue etc etc ) a au final une certaine importance et participe à l'érotisme lié à la fessée, pour ceux qui regarde la vidéo. Mais aussi, pour ceux qui vivent ses moments là. L'ambiance que l'on peut créer peut tout changer dans un jeu.

    RépondreSupprimer
  10. @Rose, partir dans tous les sens n'est pas grave du tout. Ici, pas de vrilles ni de "limbes", et en plus ta réponse était tout à fait intéressante et argumentée. Même si pour Alice et au vu de ce que tu en dis, il me faudra parler ici de l'auteur qui n'a rien de Walt Disney...

    L'amour que tu dis "platonique" entre un adulte et une petite fille est un truc qui a de méchantes résonances à mes oreilles et le don de me faire voir rouge...

    Je n'ai pas de complaisance envers cette attitude pédophile et le syndrome Michael Jackson me hérisse.

    Pourtant la "fessée" est pour beaucoup une survivance et une continuité de punitions enfantines vécues ou imaginées et subies de la part d'une autorité adulte, ou parentale, la plupart du temps. Sans flirter avec la ligne rouge pour autant ni reproduire ensuite.

    Ce fantasme provient pour moi directement de mes jeunes années, même si bien évidemment ce n'est pas une règle d'or. Il s'est transformé ensuite en jeu d'adulte, avec des adultes.

    Il y a pas mal de personnes qui aiment la fessée qui ont le même parcours initiatique.

    Pour autant, beaucoup d'autres l'inscrivent dans leurs plaisirs en le découvrant avec la sexualité et leurs jeux érotiques, sans névroses enfantines particulières.

    Parfois très tard dans leur vie, même. Je me souviens avoir fessé jadis au cours de mes ébats une dame qui avait plus de 45 ans et n'avait jamais érotisé la chose, avant d'ensuite et depuis adorer ces jeux-là, devenus indispensables à son univers...

    RépondreSupprimer
  11. @Isabelle: Dans le Dorset ? Mais comment sais-tu tout ça ? Tu as trouvé le film entier, alors ? Ma foi, il ne vaut que pour la robe kitsch, c'est vrai que les bas blancs et le reste ne me font que peu d'effet. Une simple curiosité, mais on est bien loin de mes pratiques personnelles...

    Même s'il y a quelques idées - notamment "l'attente" - qui ne me déplaisent pas.

    RépondreSupprimer
  12. Oui je connais le film qui est bien anodin. Tu as raison. Il vit par la robe bleue qui elle aussi a une histoire. Elle apparaît dans d'autres publications de la même époque dont une très belle série de leçon de violon qui a le mérite d’être plus originale.
    Je pense que j’ai vu un extraits chez Richard Windsor également, mais je ne me souviens plus où. Je dois avoir aussi quelque part la série complète.

    Comme tu constates mon intérêt s’éloigne un peu de la « simple fessée ». Je m’attarde sur les lieux, maisons, robes et mises en scènes. Je pense que c’est bien fille cela.

    RépondreSupprimer
  13. @ E
    Oui mais beaucoup de personnes qui découvrent ce fantasme sur le tas evoquent aussi, le fait, qu'ils auraient pu avoir la "révélation", des indices avant de découvrir ça.Sans mettre le mot "fessée" sur leurs désirs.

    Je pense que d'une manière ou d'une autre tout provient de l'enfance ou de l'adolescence. Que ce soit inconscient ou pas.

    On vit tous des "frustrations" ou des "traumatismes" durant cet age qui marquent notre mémoire et qui peuvent (ce n'est pas forcement le cas, comme tu l'as expliqué) plus tard faire partie de notre imagination érotique. De manière plus salvatrice.

    Mais ce n'est que mon avis... Pour l'instant ;)

    RépondreSupprimer
  14. @ Rose: Oui, on a tous nos petits traumatismes et nos petites frustrations. Nos petits plaisirs aussi. Et bien sûr, tout vient de l'enfance... De notre construction de départ dépend un tas de choses, et pas que vis à vis du sexe et des désirs...

    RépondreSupprimer
  15. @ Richard Windsor: Thanhs to YOU for all the pics you find et show on your site. I share your point of view on this little movie. Can you obtain and give us the year that one was made, in England ? I suppose at the beginning of the seventies, but it can be later. What a vintage stuff...

    (and congratulation to Pixie, I saw you were there at the wedding, among the "vanilla" and "not-vanilla" guests...)

    RépondreSupprimer
  16. Personnellement, cette vidéo m'a mis très mal à l'aise, ce décor trop clean, cette jeune fille tellement "cliché", ce fesseur tellement gentleman, et cette brosse sans âme....On ne parle pas fort, on range tout convenablement et il n'y a pas un grain de poussière...C'est froid, c'est glaçant, même les marques rouges de la jeune fille ne parviennent pas à réchauffer l'atmosphère....

    RépondreSupprimer
  17. en regardant les stats sur les commentaires, voilà longtemps qu'un post n'avait pas suscité autant de réactions. Certes plus vestimentaires qu'autre chose, mais bon.

    C'est amusant de voir ce qui fait réagir les gens. Certaines fois j'écris des trucs qui me passionnent et sur lesquels j'aimerais vous voir réagir, et nada, rien, aucun commentaire. Et puis des trucs plus anodins juste passés pour info, et hop, une flopée de réponses...

    Comme quoi on a tous une idée différente de la chose...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS