05 octobre 2008

Supplice chinois ...?

733 - En ce qui ME concerne, la fessée est un plaisir, mais il ne faut pas se leurrer: c'est parfois AUSSI un supplice selon les circonstances.

Les châtiments corporels dans les écoles britanniques, mais surtout dans certains pays islamiques qui utilisent ces punitions humiliantes et douloureuses en public pour des contrevenants aux lois coraniques.

Alcool, vol ou adultère... Le choix est vaste et l'éventail punitif répressif très efficace et régulièrement employé. Là, je perds mon humour légendaire. Le moyen-âge n'est pas loin... Et l'érotisme totalement absent, ne laissant subsister que la douleur et l'humiliation, voire pire encore.

... C'est aussi, comme ici, carrément une forme de supplice pour faire parler une espionne... Je ne sais pas à quelle situation précise fait référence cette image ancienne tirée d'un équivalent de notre "Illustration" du siècle dernier, l'uniforme du militaire en arrière-plan fait penser à celui d'un soldat japonais, mais le visage de l'autre est occidental.

Toujours est-il que la fille, Mata-Hari d'occasion selon la légende, est en mauvaise posture ! Pour le moins... Parlera-t-elle ?
Dessin © Rudolf Preuss

7 commentaires:

  1. Les châtiments corporels dans les écoles britanniques existent-ils encore? Il faudrait demander à Alex Birch, le grand spécialiste.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai la nette impression que pour "faire parler" une espionne, que ce soit du temps de Mata-Hari ou avant ou plus tard, la fessée - même sévère - est un bien piètre moyen...
    Qu'on l'ait employée ainsi que cela s'est certainement fait relève davantage de l'amusement pervers des bourreaux que de l'efficacité !...

    Il est bien connu que les tortionnaires de tout poil portent une attention particulière aux sévices infligés aux parties intimes du corps, sensibles au physique comme sur le plan psychologique.
    La "gégène" électrifiant les testicules et la matraque dans l'anus sont des valeurs sûres - quoi que vulgaires... - mais toujours pratiquées avec succès.
    Alors, hein, la fessée...

    RépondreSupprimer
  3. Il est vrai tu as raison, que parfois il faut rappeler et dénoncer les méthodes pas très catholiques, si j'ose dire, et autres châtiments corporels moyenâgeux qui existent malheureusement encore de part le monde... Ciao !
    -Par contre Mata-Hari, je ne connaissais pas l'anecdote, mais qui sait Stan, lol, peut-être qu'elle parlait pas, parce qu'elle aimait la fessée ?

    RépondreSupprimer
  4. @ Valmont: je n'ai pas prétendu que Mata Hari ait jamais été fessée au cours d'un interrogatoire qualconque, c'est juste une allusion à la condition d'espionne "façon Mata Hari" de la fille en mauvaise posture sur l'illustration et ce que j'en déduis en poursuivant l'histoire, à ma sauce...

    RépondreSupprimer
  5. "For spying" said the general to Mata Hari, You will now be whipped with the birch 25 times across your bare bottom."

    RépondreSupprimer
  6. En fait, sachant de qui est le dessin, je penche désormais pour deux soldats prussiens... Point de Japonais dans cette histoire.

    RépondreSupprimer
  7. @Orage: si vous me lisez toujours deux ans plus tard. Le blogueur anglais qui se faisait appeler Alex Birch est mort je crois il y a quelques mois déjà.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS