20 novembre 2008

Rêve de fessées...

798 - Je ne sais pas si vous connaissez Nemo.

Pas le capitaine barbu du Nautilus de Jules Verne, ni le gentil poisson clown des studios Pixar. Mais un petit garçon dont les rêves dessinés s'étalaient chaque semaine au début du vingtième siècle pendant près de dix ans dans les pages du journal américain New York Herald.

Cette magnifique BD de Winsor McCay (1867 - 1934) est une merveille graphique, très moderne pour l'époque, avec des bulles dans l'image et non en dessous de chaque vignette comme c'était la règle alors...

"Little Nemo in Slumberland"...

Un héros de bandes dessinées qui fait des rêves la nuit, des cauchemars parfois. Mais immanquablement, la chute en bas de page montre son réveil, quand sa mère l'appelle pour aller à l'école, interrompant la balade nocturne virtuelle du petit bonhomme dans l'univers parallèle magique et merveilleux du "pays du sommeil"...

Nemo ("personne" en latin) est un petit garçon de six ans timide et rêveur, ressemblant à tous les enfants de son âge.

Une nuit lors d'un rêve, Morphée, roi de Slumberland, l'invite officiellement dans son royaume par l'intermédiaire d'un serviteur dans le but de le présenter à sa fille, la princesse.

Alors chaque nuit lorsque Nemo s'endort, il entre dans le monde fantastique des rêves. On suit les aventures du jeune dormeur dans Slumberland en compagnie de Flip, un gnome vert, d'abord un adversaire qui veut le réveiller mais finit par se ranger de son côté.

Allez, lisez plutôt cette petite merveille, une page dans laquelle le gamin est prêt à se sacrifier et recevoir la fessée à la place d'un autre, attaché sur la spanking machine...

... Quand soudain il se réveille.

Dessins © Winsor McCay - NY Herald

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas Nemo.
    Et j’aime beaucoup ; bien sûr les dessins sont légèrement datés mais c’est si astucieux ces histoires ‘vécues’ dans des rêves.

    RépondreSupprimer
  2. McCay est un génie, et son dessin date de 1900... Et à l'époque c'était d'un modernisme incroyable.

    Lisez, lisez... Encore aujourd'hui ça a un charme fou. Et je suis étonné que vous ne connaissiez pas ça. Il y a aussi un pastiche érotique, "little Ego" qui reprend le principe mais en bien plus coquin, dessiné par le talentueux Giardino.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS