06 janvier 2009

Chut ! Je vous regarde !

872 - Le blog de Chut. "Sous le signe du lien..."

Le nom intrigue.

Découvert en regardant les liens d'une autre (sic)... L'effet "boule de neige", un classique du net pour qui fouille un peu et aime à "rebondir de liane en liane"...

C'est mon côté Tarzan.

"Il vint chez moi à la tombée de la nuit. Je l'attendais, vêtue simplement d'un jeans et d'une chemise.

- "Mets ta robe rouge", m'ordonna-t-il en désignant le portant qui me servait de penderie.
Je lui obéis, me changeai dans la salle de bains et"marchai vers lui pieds nus, d'une légèreté dansante de ballerine. Il me happa alors que je le croisai pour me porter sur le lit.

Le Luc que j'avais connu en vacances était attentionné et charmant. À mille lieues du fauve que je découvrais alors, m'écartelant sur le matelas et me mordant les épaules. La robe finit roulée sur ma poitrine, dépenaillée sur mes hanches.

Sous le tissu étaient nos peaux dans leur vérité. Les hommes ne sont jamais aussi sincères que lorsqu'ils font l'amour."

Moi, j'aime beaucoup.

25 commentaires:

  1. J'avais lu plusieurs de ses textes avant que tu n'en parles et la majorité d'entre eux ne correspondent pas à ma vision des choses, à mon imaginaire mais c'est bien écrit et quelques phrases ne me laisse pas insensible...

    RépondreSupprimer
  2. Sous le signe du lien est un vrai bijou, cela fait un an que je le visite régulièrement et la demoiselle qui le tient est une perle :-) Merci pour elle.

    RépondreSupprimer
  3. @ AnnA: et c'est chez vous que je l'ai dénichée, cette "perle"... J'avoue que je suis tombé sous le charme de l'écrit, d'entrée.

    De jolis textes qui me plaisent. Une façon d'en parler qui me parle. Que vouloir de plus ?

    RépondreSupprimer
  4. La forme du blog me laisse sceptique: le rouge, trop de rouge; c'est relativement 'fouillis'.
    Mais j'aime beaucoup les textes; ils sonnent particulièrement 'juste', exposant les hésitations comme les affranchissements.
    J'y retournerai avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,
    hou la... Un article sur mes écrits, ça me fait tout drôle ! J'en ai rougi derrière mon écran. Véridique !

    Tout d'abord, un immense merci à E. pour m'avoir ouvert ses colonnes et à AnnA pour sa gentillesse. Si je suis une perle, on est du même bracelet. :)

    @ Céline : j'avoue un imaginaire assez monomaniaque qui peut ne pas "parler" du tout. Finalement, du blog je ne pourrais garder que quelques phrases (celles qui vous touchent, bien sûr !). :)

    @ Nush : un jour un homme m'a dit "Ton blog, c'est comme ton appartement, y a plein de trucs partout, ça déborde dans les coins..."
    Il avait raison, et vous aussi. Au fil du temps, cet espèce de carnet intime a pris de la taille et du poids (peut-être même un peu de hauteur, quoique...) dans un joyeux désordre. J'ai beaucoup tourné autour du lien jusqu'à ce que le nœud se défasse. À présent, c'est davantage une toile d'araignée qu'une corde d'amarrage. Mais faudrait p't'être que j'intègre une session rangement-ménage à mes résolutions 2009...

    Encore merci à vous tous.
    Ca se fait d'écrire "bises" en point final d'un comm' long comme la Grande Muraille ?

    RépondreSupprimer
  6. On a eu plus long, ne vous inquiétez pas. J'ai pris la liberté de reprendre ce message, posté à 1h31 et de le signer, puisqu'il était en "anonyme", un oubli sans doute. Comme je supprime les bafouilles non signées ça aurait été dommage de gâcher.

    Je lie les blogs que j'aime, sans demander la "permission" à l'Auteur, c'est souvent un coup de cœur. J'aime bien le votre. Ce qu'il véhicule, ce qu'il sous-entend.

    D'où ensuite mon envie de le faire connaître aux gens qui ont la gentillesse de le lire. Ou de le regarder puisque pas mal de visite viennent de l'étranger en général et des USA en particulier et ne comprennent pas toujours ma prose.

    RépondreSupprimer
  7. Il y a peu de possibilité d'intervention sur les commentaires. Je les passe, les supprime, peux en écrire mais ne peux pas les modifier dans le corps du message.

    D'où la raison pour laquelle quand il n'y a pas de signature, il me faut faire un copié collé et le signer du nom voulu en le passant comme un nouveau commentaire.

    Ce faisant c'est le même sans en changer une virgule, je perds simplement l'heure à laquelle il a été posté. C'est ce que j'ai fait pour Chut...

    RépondreSupprimer
  8. "filature et dépossession" est un texte qui m'a beaucoup touché. Une jolie plume, je trouve.

    RépondreSupprimer
  9. Une lectrice qui aime bien vos textes7/1/11 08:21

    J'ai du mal à comprendre votre façon de procéder avec les commentaires anonymes (Je n'en ai jamais laissé, si la question vous venait à l'esprit). Certains partent à la poubelle et, pour ceux qui vous plaisent, vous trouvez vous-même une signature. C'est bien cela ? Une logique toute particulière...

    RépondreSupprimer
  10. Chère lectrice, l'avertissement posé pour les textes anonymes n'empêche pas certains de "rater" leur envoi, en oubliant leur login et envoyant leur prose, "oups"...

    Les "vrais" anonymes auxquels je fais référence sont plutôt ceux qui sous couvert d'impunité informatique viendraient cracher du venin vainement et insulter à qui mieux mieux. Ce n'est pas très intéressant et heureusement rarissime... Les ciseaux des Parques n'ont pas besoin d'intervenir à part dans ce cas précis de diffamation.

    Je suis constructif et aime à lire des gens de bonne compagnie, même s'ils ne sont pas du tout d'accord avec moi. Je ne souhaite pas d'anonymes aussi parce qu'ensuite, le suivi est compliqué (s'ils repostent régulièrement) et qu'il est facile de trouver un pseudo pour discuter ensemble en étant "identifié" par les lecteurs...

    Pour ce que je "supprimerais".

    C'est rarissime et n'est arrivé que lors d'envois haineux et agressifs qui n'ont pas le moindre intérêt, ou encore ces robots spammeurs qui envahissent parfois. Il m'est aussi arrivé de "renommer un commentaire" quand l'auteur a raté son login et me signale qui il est.

    C'est tout.

    Pour le reste, je ne censure pas les avis contraires et les débats passionnés.

    RépondreSupprimer
  11. Une lectrice qui...8/1/11 17:55

    Ce n'est pas que je sois flemmarde, mais...désormais je signerai "So" pour faire plus court et plus simple. Vous ne voyez pas d'inconvénient à ce changement, hein ?!

    RépondreSupprimer
  12. @ So: évidemment aucun...

    RépondreSupprimer
  13. Voyez... Le blog de Chut dont je parle. il m'est arrivé à la lecture de son parcours et de ce qu'elle raconte de penser que nous aurions une histoire-passion assez facilement, en tout cas sur le plan intellectuel.

    On sait tous qu'ensuite, pour que les corps suivent, il faut des paramètres de désir, et des physiques qui s'accordent afin que l'alchimie évoquée soit au rendez-vous.

    Et puis Chut vit dans les îles au loin et du coup reste une inconnue magique et virtuelle.

    PS: Ah, j'ai ici deux signatures, pour des raisons de double blog qui seraient inintéressantes à raconter... Ce qui fait que E. et Stan/E. sont une seule et même personne et qu'il m'arrive de m'emmêler les pinceaux quand je signe...

    RépondreSupprimer
  14. Je n'avais pas prêté attention à vos 2 signatures, mais du coup vous piquez ma curiosoté !
    Quelque chose à voir avec l'illustrateur BD peut-être...

    RépondreSupprimer
  15. @So: il y a de grandes chances... C'est surtout pour éviter que la "famille" proche qui n'a pas à connaître des turpitudes que par ailleurs je ne cache pas ne fasse le rapprochement en cliquant sur les deux qui viennent de la même source.

    RépondreSupprimer
  16. La c'était un peu provoc de votre part, non ?! Enfin bref, 1er indice + 2ème indice + BD m'ont donné la clef pour passer de l'autre côté du moiroir !
    Oui, je sais, je suis une vilaine petite curieuse comme le disait Mickey Rourke à kim Basinger !

    RépondreSupprimer
  17. Et vous vous souvenez de ce qui ce passe ensuite pour la vilaine ?

    En même temps, c'est assez facile.

    RépondreSupprimer
  18. Relisez votre com du 8/1/11 à 18h24
    Paris...
    Le hasard fait parfois bien les choses. Il y a des occasions à ne pas laisser passer. Oubliez toutes les charettes du monde and GO !!!

    RépondreSupprimer
  19. Allons, je ne me sers pas du blog pour ça non plus.

    Même si c'est parfois tentant.

    Un talent artistique... J'ai choisi Chut parce que ça fait des mois que je lis ce qu'elle écrit et que j'avais envie de faire partager ça à d'autres. D'ailleurs plusieurs lectrices d'ici ont déjà écrit à Chut à quel point son écriture était intéressante et impliquante...

    RépondreSupprimer
  20. Mais je n'ai jamais dit que vous utilisiez votre blog à des fins blablabla ! Je suis même persuadée que vous ne saviez pas qu'elle était en France en ce moment. Et puis, je parle juste de saisir l'occasion de faire connaissance...ne rester sur la planète virtuelle...Rahlala! Je vous ai déjà écrit mon point de vue au sujet du virtuel, je ne vais pas recommencer.

    RépondreSupprimer
  21. Et puis, oui, je suis d'accord, son blog méritait d'être sélectionné. Elle a un incontestable talent d'écriture.
    Mais il n'empêche...une lectrice qui vit à l'autre bout du monde passe tout près de chez vous, c'est loccasion d'aller vous présenter, cher gentleman !

    RépondreSupprimer
  22. Coucou ici !
    Je découvre la suite des commentaires, que j'avais manqués jusqu'alors... Stan, si vous habitez Paris, passez par là, en avez l'envie et le temps, bien sûr, rencontrons-nous ! Comme le dit So, c'est une occasion, et nul ne sait quand elle se représentera. Aucun de vos lecteurs ne peut penser que ce blog serve des fins autres qu'un partage virtuel. C'est bel et bien un lieu d'expression, de découvertes, d'échanges...

    J'avais proposé en plaisantant un café virtuel lorsque je me trouvais aux Philippines (cet été, si je me souviens bien). Même chose, mais sans virtuel dedans (et pas de sucre non plus, noir pour moi !).
    Sinon, je devrais me trouver à une soirée particulière mi-mars, mais le lieu ne sera guère propice à la discussion. Puis je serai sûrement affairée à dérouiller... mes facultés de Maîtresse. Toute mention d'un hareng hollandais après le verbe serait parfaitement fortuite. Quand on aime, on ne compte pas (les lacérations de talons). :)

    RépondreSupprimer
  23. Excellente idée... On va trouver une solution caféinée sur la Capitale.

    RépondreSupprimer
  24. J'aime bien ce genre d'échanges , en toute simplicité , en toute amitié ...on est mi-mars , j'espère que vous avez concrétisé cette rencontre et que l'un et l'autre , vous nous raconterez.:) En toute complicité;)

    RépondreSupprimer
  25. Si vous me lisez bien attentivement, chère Emma, je crois que j'ai dû en causer il y a quelques heures.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS