06 janvier 2009

Cheval à bascule !

873 - Cette superbe gravure de Del Giglio date des environs de 1900.

Cet illustrateur avait la particularité singulière (pour un dessinateur de fessées...) de ne jamais montrer la chair entièrement à nu, laissant des bouts d'habits, des pans d'étoffe judicieusement placés devant l'objet du délit. Comme ici, où la fille partiellement dénudée aux yeux bandés est attachée sur un fauteuil à bascule...

En clair, il laissait travailler l'imaginaire du lecteur.

... Ou de la lectrice ! Encore que ces romans étaient probablement plutôt destinés à un lectorat masculin.
dessin © M. del Giglio

5 commentaires:

  1. Amusante situation.

    RépondreSupprimer
  2. Je dirai plutôt "situation excitante " qui rendrait d'ailleurs la punition beaucoup plus longue . Ce dessin dégage un erotisme voluptueux

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu, il y a quelques années, "Le cheval ensorcelé" de H.D. Lawrence. Le "rocking chair" y était un "rocking horse", si mes souvenirs sont bons, et l'atmosphère de la gravure de Del Giglio me rappelle confusément certaines scènes dans un grenier...

    RépondreSupprimer
  4. Ah, des "scènes dans un grenier" ? Mais encore ? Donnez-nous des détails, Miarka, car j'avoue ne pas avoir lu ce livre...

    RépondreSupprimer
  5. Mes souvenirs sont bien confus. Il est en tout cas question de l'éducation d'une jeune-fille... Il faudrait que je remette la main sur ce petit roman (ou nouvelle ?) et que je le relise !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS