12 janvier 2009

"True grit"...

877 - On sait que John Wayne a fessé dans ses films à plusieurs reprises. Là, en l'occurrence, dans "True grit" ce n'est pas lui qui corrige la demoiselle, jouée par Kim Darby.
(C'est "Cent dollars pour un shérif" en V.F., notez la subtilité de la traduction...)


C'était pourtant courant dans les innombrables westerns tournés par "the Duke" de le voir ainsi remettre en place une insupportable pécore sous l'œil rigolard de cow-boys rassemblés et opinant du chef devant ce juste châtiment.

Rien que de très normal, j'ai déjà dit ici à quel point la fessée était monnaie courante dans l'éducation des femmes américaines, régulièrement infantilisées et prises par les mâles du pays pour de véritables gamines à recadrer. Et pour ça, rien de tel qu'une bonne fessée.

La seule méthode possible. Personne n'y voyait à redire et ce n'était pas érotisé non plus.

Juste une norme éducative...

On a cessé ensuite de tourner ce genre de scènes au cinéma, monnaie courante dans les années 50: la révolution sexuelle des années 70 était passée par là, les mouvements féministes aussi...

"Arrête, maintenant...Tu sembles aimer trop ça !" ("you enjoy it too much !") dit Wayne. Pour stopper la fessée, le Duke est même obligé de dégainer et de menacer le fesseur qui ne s'arrête plus.

Visiblement, le bonhomme prend goût à corriger la petite demoiselle, qu'en plus à ce stade de l"histoire tout le monde croit encore être un garçon, si je me souviens bien...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS