29 janvier 2009

Une suite vue par... ? (1)

890 - J'avais demandé dans le post 888 à mes lectrices de s'y coller et de poursuivre un début d'histoire qui devait faire travailler leur imaginaire. Troubles et libido...

Pour le moment, une seule s'est lancée. Avec un talent certain pour ne pas dire un certain talent. Je vous laisse deviner son nom, ce n'est d'ailleurs pas le plus important et j'attends d'en avoir reçu d'autres pour le révéler. Petit jeu de plus.

C'est donc ci-dessous une suite imaginée dont je n'ai PAS écrit la moindre ligne. Un récit "à la manière de..." (moi) que j'aurais presque pu rédiger, au mot près... Quelques nuances, évidemment, mais c'est assez troublant de "se" lire, du coup.

"D'attente il n'y aura point..."

"...Cette journée est particulière. Ils le savent tous deux.

De ce moment si subtil dépendra l’issue de leur histoire. Elle ne dit toujours rien sachant qu’elle mérite ce ce qui arrive. La raison de cette punition, elle la connait: une dispute anodine après une conversation msn. Ils discutent souvent de cette façon là, ne pouvant être ensemble au quotidien.

Elle lui en veut, elle aimerait tant partager plus que ces quelques heures par mois: découvrir son sourire au réveil, ses vêtements éparpillés partout, ses affaires dans la salle de bains… Toutes ces petites choses qui font une vie de couple.


Mais, elle ne peut pas l’avoir rien que pour elle et doit donc se contenter de ces moments d’intimité si intenses, si parfaits.

Trop parfaits. Il n’y a aucune fausse note entre eux. Elle ne veut plus de ça. Elle veut des failles, des erreurs, aimerait lui dire à quel point elle a besoin de lui. Qu’elle veut un homme et non plus un prince charmant. Mais, elle ne trouve pas les mots et sait qu’en s’emportant l’autre soir, elle l’a blessé. Premier accroc dans cette histoire si idyllique.

- "Tu sais que tu mérites cette fessée..."

Sa voix la sort de ses pensées.


Elle le sait et surtout, elle la désire. Elle veut qu’il la marque, elle veut pouvoir se souvenir longtemps de ses mains sur ces fesses.

Contrairement à l’habitude, il commence d’abord par défaire son jeans en prenant le temps de la regarder comme pour ne pas oublier les courbes de son corps.

Puis il l’installe sur ses genoux et fesse d’un geste sûr sans retenue, fort. Déjà elle laisse échapper quelques gémissements, son corps se détend sous les gestes précis. Il diminue l’intensité de ses claques le temps de baisser sa petite culotte jusqu’à ses chevilles. Puis reprend cette fessée si spéciale pour eux.

Il ne l’a jamais aussi bien fessée.

Elle sent la chaleur se diffuser et son excitation monter. Elle ne lui en veut plus, non, elle a envie de lui crier son amour. Cette fessée monte crescendo, dans le plaisir, dans les sentiments, dans la douleur aussi car lui n’oublie pas qu’il la punit pour son attitude si désagréable.

Pour avoir douté de ce qu’il ressent pour elle.

Les dernières claques lui arrachent quelques cris et à lui un sourire… Ils restent un instant dans leurs positions respectives, puis il la prend dans ses bras, dégage les cheveux qui lui entourent le visage et essuie les larmes qui coulent encore.

- "Pardonne-moi, mon ange..."

C’est lui qui s’excuse pour toutes ces choses - imperceptibles aux yeux des "autres" - qui font que leur histoire est différente. Il vient de lui donner sa plus belle preuve d’amour.

Maintenant elle le sait: dans une autre vie, il aurait été totalement à Elle..."

Récit imaginé © ?
dessin © Serpieri

3 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la conclusion de ce texte, c'est très joliment dit :)

    RépondreSupprimer
  2. Une « suite » très belle ; écrite en retenue mais où à chaque phrase on sent la tendresse, la tristesse, le plaisir, se mêler.
    Et, cette histoire, est l’histoire de tant d’autres....

    RépondreSupprimer
  3. @ Nush: "L'histoire de tant d'autres", une universalité qui fait que même sous la plume d'une inconnue, des résonances s'affichent et viennent nous titiller les sens. Les miens, les vôtres, les siens...

    Les leurs.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS