04 février 2009

Prise sur le vif...

898 - Sur "entre force et fragilité", récit d'un week-end parisien programmé de longue date et au cours duquel (entre spectacle au théâtre et visite de la tour Eiffel) était prévue une séance photo d'un genre un peu particulier puisqu'il s'agissait d'une mise en images... d'une fessée à l'hôtel entre la rédactrice et son amoureux.

Depuis quelques mois - et je m'en étais fait écho - P. souhaitait photographier un couple en "action", dans ces moments si intimes et politiquement incorrects. Pas simple de trouver les bonnes personnes toutefois. On en avait parlé, j'avais même passé une annonce sur un forum dédié, sans succès. Des curieux velléitaires, sans plus. Et puis ce n'était pas mon histoire.

Sur ma suggestion, P. est entrée en contact avec ce jeune couple vivant en Anjou après une ou deux autres tentatives avortées avec d'autres, du genre qui ne savent pas ce qu'ils veulent et avancent pour aussitôt reculer, (comment veux-tu ?) ce qui l'avait refroidie.

Mais cette fois, fessée, fesseur et photographe sont allés au bout de leur démarche.

Des images "volées", des instants fugaces, pris sur le vif un peu à la façon d'une petite souris, sans se faire remarquer, faisant surtout oublier aux deux autres le bruit de l'appareil photo. Connaissant le talent et la façon de faire de la dame, je suis certain qu'elle a dû leur concocter de bien jolies choses.

Difficile de rester de marbre devant un tel spectacle, j'espère qu'elle nous racontera... Et qu'on nous proposera d'autres images au piqué suggestif très vite, la première publiée - exactement comme celle ci-dessous, extraite d'un site US connu. La jupe écossaise très prisée des amateurs anglo-saxons est en option - me laissant sur ma faim...

5 commentaires:

  1. Désolée pour l'image très classique mais pour l'instant, les autres photos (beaucoup plus artistiques) ne sont pas publiables.

    Mon homme est trop visible donc les clichés resteront dans le domaine du privé :)

    Ps : on ne vit pas en Touraine mais en Anjou.

    RépondreSupprimer
  2. Et en recadrant ? Ou avec un filtre sur le visage de monsieur ? C'est sûr, tu connais bien les images que j'aime publier, je "préférerais" des choses plus artistiques, e noir et blanc, surtout connaissant la qualité intrinsèque de Miss P. qui vaut bien les photographes les plus "pro" que j'ai passé sur certains posts...

    Tout en comprenant (à regret, rire) qu'elles restent définitivement du domaine du privé, et demeurent un moment de couple qui vous est propre, évidemment.

    RépondreSupprimer
  3. "Davantage d'avantages,
    Avantagent d'avantage"
    Lui dis-je, quand elle revint
    Avec ses seins Angevins...
    (deux fois dix ! )
    "Permets donc que je lutine
    Cette poitrine angevine..."

    et que je fesse de ma main
    ce joli derrière angevin !
    :)

    RépondreSupprimer
  4. Va falloir se calmer, Chaton... Et ronronner doucement entre mes pattes !

    Griffes, velours... Ronronner de concert ?

    RépondreSupprimer
  5. Il y a d'autres images (très peu, mais qui donnent le "la") depuis sur le blog de Céline. Photos en noir et blanc, émotions et esthétique plutôt classieuses, bref des images sortant de l'ordinaire pour ce qu'elles véhiculent de personnel, d'ambigu et d'intime. On aimerait évidemment en voir plus et mieux, mais là on est dans la sphère privée, donc...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS