24 juillet 2009

Partouze en pierre qui ne laisse pas de marbre...

1125 - Une lectrice qui sait de quoi elle cause parce qu'elle l'a expérimenté m'a parlé d'amour tantrique dans ses mails. (Je ne suis pas totalement convaincu du bien-fondé de la chose mais qui sait ?)

... Et aussi de bouddhisme, des charmes insoupçonnés de l'Inde et des sculptures en pierre sur les temples, des bas-reliefs extrêmement osés, d'un érotisme parfois insoutenable qu'on n'imagine pas dans un pays si religieux.

Comme quoi sexe et religion peuvent parfois s'accorder. Ceci dit, on peut toujours rêver de voir s'animer les gargouilles de Notre-Dame...

12 commentaires:

  1. Les gargouilles de la Notre Dame reste bien moins érotiques que les scultures...(ben, des Apsaras..damned)présentes sur les sites d'Angkor au Cambodge ou sur des temples dédiés à Shiva en Inde..
    Mais d'où nous vient le fameux Kama soutra...
    Mélange d'érotisme et de sensualité, contrairement à notre conditionement Judéo Chrétien, le sexe reste dans certaines cultures un art et acte sacré où la fusion entre le ying (énergie féminine) et le yang (énergie que je vous laisse deviner)élève l'âme des protagonistes vers l'énergie dite "cosmique". Le tantrisme reste un mélange de bouddhisme (une des ces branches qualifiée mystique, il y en a trois), d'hindouisme et de rites...dérangeants, il se peut pour nos âmes occidentales...
    Je n'ai pas envie de tourner la page sur le sujet, certaines pratiques sont toujours bonnes à apprendre et à appliquer...

    RépondreSupprimer
  2. Certes, en tout cas ce sont de belles sculptures. Des "apsaras", donc ? Sacré (sic) tempérament, les demoiselles. Dans un pays où il fait si chaude, le tantrisme prend toute sa valeur et évite de dégouliner e sueur sur l'autre... Pas mal.

    Ah ? Ce n'est pas le but ? MJM-Janebella, chère spécialiste du truc, vous me lisez toujours ? Quid ?

    RépondreSupprimer
  3. "...Dans un pays où il fait si chaude" Pas fait exprès, mais lapsus (révélateur ?) amusant. C'est "chaud" bien sûr...

    RépondreSupprimer
  4. Ouuuuuf, j'ai bien cru que Môssieur Stan osait qualifier ces Apsaras, êtres pour le moins célestes, de grosses chaudasses..ça fait désordre...

    RépondreSupprimer
  5. Euh, ce n'est pas franchement mon vocabulaire. Mais l'idée m'a effleuré. "Petites salopes" avec les guillemets d'usage serait plus approprié, sans doute ?

    RépondreSupprimer
  6. janebella3/8/09 12:47

    ça y est j'suis là !
    je pensais que vous aviez zappé mes mails sur le tantra, n'ayant jamais eu de réponse de votre part. Je me demandais même si vous les aviez reçus...
    je vous lis. je vous lis. Vous connaissez mon point de vue sur le tantra. Il n'y a rien au dessus de l'extase (rien vous dis-je même votre (notre)sujet de rédilection.)
    En revanche que la fessée puisse être un des chemins qui y mène n'est pas exclu. Mais l'extase c'est quand même une respiration commune et une intense communion des corps et des âmes par le regard (donc face à face) et par les corps étroitement enlacés.
    Les fresques que vous montrez sont purement symboliques. La vraie position tantrique est le "yab yum" : la femme sur l'homme, assis tous deux face à face. Voilà j'arrête là car ce commentaire prendrait sinon la dimension d'un post et le tantra c'est bien joli mais c'est pas le genre de la maison...lol ! au plaisir de continuer à vous lire.

    RépondreSupprimer
  7. @ JBL: "Jamais eu de réponse", je ne sais pas... Je croyais vous avoir dit ma curiosité réelle pour un truc qui pourtant m'échappe un peu, j'avoue. Le côté amour physique à distance, je ne connais pas, même si je comprends.

    Intellectuellement et cérébralement, je trouve ça très intéressant, évidemment.

    RépondreSupprimer
  8. janebella3/8/09 23:39

    Mais il y a un contact physique ! ce n'est pas cérébral du tout c'est très physique... là où je n'ai pas eu de réponse c'est justement dans le mail qui vous décrivait l'expérience...c'est pourquoi il me semble que vous ne l'avez pas reçu...Peu importe.

    RépondreSupprimer
  9. @ JBL: Navré de ne pas vous avoir donné l'impression que ça m'intéressait. Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas répondu, mais qu'importe.

    En fait je suis assez distant de cette expérience qui m'intrigue mais que je vois plus comme une curiosité un peu saugrenue, sexuellement s'entend. Je ne doute pas que le cérébral décuple les émotions, bien entendu, c'est même une façon de faire émotionnelle que je professe volontiers, mais je suis toujours surpris par les rites sexuels des asiatiques. (au sens large)

    En bon Latin, il me faut du concret, ce qui n'exclut aucunement jeux et troubles divers, évidemment. Dont la "domination soft" qu'est la fessée.

    Un peu naïvement, cette sexualité à distance où tout passe par l'esprit - comme je la voit - prête plus à fou-rires (nerveux) et il me faudrait expérimenter la chose pour en parler moins "bêtement"...

    Ce sera plus constructif que d'imaginer en ricanant un homme dans un coin de la chambre et une femme dans l'autre en position du lotus, les yeux clos et se "rapprochant" par la pensée...

    Je sais bien que je caricature. Mais c'est là mon métier...

    RépondreSupprimer
  10. Bon concrètemet le tantrisme ça donne: la femelle l'est assise sur le mâle version en tailleur et surtout elle fixe le regard de son accouplant histoire de rester en phase avec son âme.
    Après, faut caler la respiration..avec le ventre, respirer profondement sans rentrer en transe... en s'aidant du regard toujours, comme ca tu fais comprendre à l'autre si l'est dans le bon rythme...et, en s'aidant de la respiration ben mâle et femelle contractent vagin, clito, prepus..s'en s'emballer trop fort, on est dans la contraction/concentration..et..on respire on respire..NAN NAN..quand le mâle l'en a marre et voudrait bien passer à des vas et viens...et au bout d'un moment soit c'est l'extase..soit ben y'a tout qu'est retombé..va rattrapper le coup après ça !
    Euhhh??? J'ai bon ??

    RépondreSupprimer
  11. Donc à en croire Apsara, un peu comme Monsieur Jourdain, je "fais de la prose sans le savoir", on dirait...

    Ou du "prose" ?

    (en argot Boudart, le "dargif", le "valseur", le "derche"... Le cul quoi...)

    Et on dit "prépuce". Mais moi, j'en ai un, c'est facile.

    RépondreSupprimer
  12. mm..c'est vrai j'ai pas du prépuce..mais on fait plein de choses souvent sans savoir qu'ils y a des mots ou des concepts pour les définir...alors le tantrisme on pratique sans le savoir...sans aller non plus au bout de l'expérience, on l'effleure...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS