24 juillet 2009

Pur sexe...

1126 - Non, étonnamment, alors que je l'apprécie hautement pour tout ce qui se dégage de son œuvre, je n'avais jamais eu l'occasion de vous parler ici du travail érotique de Jean Morisot, pourtant remarquable.

Peut-être parce qu'il ne dessine pas de fessées à proprement parler mais plutôt des personnages pratiquant une sexualité plus bestiale ou tribadique que liée au SM, fut-il soft.

Pourtant le dessin ci-contre pourrait laisser croire qu'une bonne fessée est imminente et j'adore le regard perdu de la dame...

Sorcière "rôtissant le balai", "nègres" (on disait comme ça dans les années 30) virils enfilant par derrière con ou cul de filles offertes à la peau claire, femmes goulument enlacées prêtes pour le déduit ou trio improbables d'hommes aux regards cruels dénudant une oie blanche branlant des membres tendus avec l'air d'une gamine surprise à mettre ses doigts dans un pot de confiture...

Rien de franchement romantique et poétique, le sexe à l'état brut... Tous ces dessins datent des années 20 ou 30.

Il y a dans ses images une grande part de violence et de trouble que je qualifierais de très porno...

Morisot également connu sous le pseudo de Jean de Sauteval est né avec la toute fin du 19ème siècle (1899) et mort dans le milieu des années 60...

On lui doit des images incandescentes très audacieuses pour l'époque, l'artiste foule les tabous (homme de couleur faisant l'amour avec une blanche, femmes entre elles, partouzes débridées) et montre les choses avec beaucoup de crudité et de détails scabreux. Bref, c'est "sale", ça sent le cul...

... Autant vous dire que ça me plaît infiniment !
Images © Jean Morisot

4 commentaires:

  1. J’aime vraiment beaucoup ces dessins. Au-delà des situations très osées, il y a une foultitude de détails anatomiques, vestimentaires, ornementaux qui parachèvent l’harmonie de la scène. Tout est dans le détail.
    Les teintes sourdes sont parfaites.
    Cette dame entourée et déshabillée par quatre hommes est très « tentante », ainsi que celle qui se fait déshabiller par le majordome pervers et voyeur avant de rejoindre l’orgie.
    Effectivement "ça sent le cul"...

    RépondreSupprimer
  2. Envie de faire remonter ces belles images de Jean Morisot...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Stan/E,

    Je viens de découvrir votre site.

    Ce qui me fascine (et que j'adore) dans ces dessins de Jean Morisot, c'est le caractère étonnamment moderne des corps. Ces derniers sont voluptueux. Les fesses de ces belles jeunes femmes sont incroyablement galbées; des jambes presque athlétiques; les seins ni trop gros, ni trop petits, bien proportionnés en somme. Le tout avec ces jolis bas blancs qui sied parfaitement au décor.

    J'aime beaucoup, par ailleurs, l'érotisme des années Folles et de la Belle Epoque.

    RépondreSupprimer
  4. Bonne découverte, alors... Et occasion pour tout le monde de faire remonter les images très réussies de Morisot...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS