24 mars 2010

Le choix dans la date !

1586 - Deux dessins de Dave Annis, traduits pour l'occasion...

Je ne suis pas un spécialiste du bondage. C'est plus pour le sens profond de l'image et ce qu'elle "véhicule", du coup.

Deux scènes de la vie "de tous les jours". La première en couleur, qu'on pourrait appeler "rendez-vous manqué" démontre bien qu'on peut avoir diverses facettes selon les jours.

Quelquefois sages, d'autres moins. Toutes les sensibilités ne peuvent pas toujours décrypter aisément méandres et secrets de notre libido...

Il y a des choses qu'il vaut mieux garder pour soi. Quand au second dessin, il démontre juste une fois de plus que c'est bien entendu toujours la "soumise" qui dirige le jeu au final...

J'ai pas mal d'amis plutôt proches, pourtant, mais qui ne soupçonnent pas ce qui me motive le plus sexuellement. Il y a forcément à l'inverse des copines qui ne me disent pas tout non plus...

Car on ne mélange pas toujours...
Dessin © Dave Annis

2 commentaires:

  1. En effet, on ne mélange pas toujours. Et c'est parfois tellement bon d'avoir son propre jardin secret, de rire intérieurement lorsqu'un ami aborde un sujet que l'on adore pratiquer. Lorsqu'il traite les gens qui font cela de désaxé et se dire intérieurement qu'il ne sait pas ce qu'il rate...

    Enfin, moi j'aime ce genre de moments ou ils ne soupçonnent pas une seule secondes ce que je fais une fois la porte de l'intimité poussée...

    RépondreSupprimer
  2. En fait, on sait rarement ce que les gens aiment sexuellement. Mais c'est tout le charme du truc et fait partie de la découverte de l'autre, dans une relation. C'est vrai que du coup les quiproquos sont potentiellement latents, et que dans ce domaine, on peut aisément se fourvoyer. Le net permet au moins au gens qui se rencontrent par ce biais d'être - à priori - sur la même longueur d'ondes sensuelle, pour peu qu'on prenne le temps de se "connaître".

    Reste le physique en réel qui peut aussi réserver des (bonnes) surprises. Des mauvaises aussi, c'est vrai... Parce qu'aimer les mêmes choses et avoir les mêmes désirs passe quand même par le fait de se "plaire" en réel, physiquement. Une voix très fantasmante n'est parfois pas du tout en correspondance avec l'idée physique qu'on s'en est faite...

    Et là tout retombe, envie, désirs et jeu...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS