15 avril 2010

Femmes plutôt joueuses

1629 - Oh, c'est dommage, mais je ne sais pas comment les fessées entre femmes se passent.

Au fond, je n'en ai jamais vu de mes yeux. J'ai une fois entendu la scène derrière une porte, sans l'image... Les oreilles. Je l'ai raconté déjà.

Le son, c'est bien aussi mais pas suffisant...

Alors, "punitive" ou "érotique" ?

À part si j'écoute certaines confidences de copines, je ne sais pas trop. Une amie hétéro qui a eu jadis une liaison/expérience avec une lesbienne "pure et dure" a un temps expérimenté la chose (en prenant les rênes, d'ailleurs) une autre de mes amies m'a raconté des corrections scolaires dans les années 60 à la campagne inconcevables de nos jours...

J'avoue sans barguigner que c'était excitant et troublant... Si un jour je suis convié, je vous raconterai... Mais être simple témoin d'une chose aussi privée entre deux personnes qui ne sont pas gênées par quelque regard extérieur que ce soit n'arrive pas tous les jours.

Trio "deux femmes et un homme", j'ai connu - moins que l'inverse, d'ailleurs - mais je parle là d'une époque lointaine, plus libérée que libertine et de plus, la fessée n'a malheureusement pas été le centre de l'histoire.

Aujourd'hui, elle le serait sans doute infiniment plus, sans pour autant occulter la sexualité...

Je crois que je sais davantage ce que j'aime et ce dont j'ai envie... Une fois tous les plaisirs épuisés et testés, on va directement à l'essentiel en cultivant ses préférences.

Mais plus encore que ces jeux-là qui - au-delà de la morale sont plus un amusement qu'un réel trouble - le duo reste un moment qui me fait battre le cœur et que je privilégierai toujours...

15 commentaires:

  1. Cher Stan, pour avoir fessé des hommes et des femmes, il m'est difficile de vous dire où se situe la différence... Chacun(e) est unique et je tiens compte surtout de la personnalité.
    J'aime beaucoup la fessée ludique, et j'ai eu la chance de rencontrer des partenaires qui jouaient le jeu... Je me souviens d'une jeune femme amie, complètement hétéro qui me disait "c'est bien parce que c'est toi". Au début de la fessée, en travers de mes cuisses, elle en riait, puis se laissait prendre au jeu. Quand après caresses et récompense, elle se retrouvait au sol, des larmes perlaient à ses yeux.
    Une autre, soumise plus sérieuse, pure lesbienne, se mettait en position penchée sur le canapé. J'aimais beaucoup cette offrande, mais je la punissais surtout parce que à ce moment là, c'est elle qui quémandait une fessée... et je n'aimais pas qu'elle m'impose quelque chose.

    Dans ces deux cas, les mots pendant la fessée sont différents. Je suis très sensible aux vibrations du corps, aux gestes de mes partenaires.. et je faisais en fonction de ceux-ci .

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant témoignage, chère Dame, de par les différences qu'il induit entre les personnes. Chaque histoire est unique, on ne peut pas plaquer ses envies sur tout le monde de la même façon... C'est bon signe.

    RépondreSupprimer
  3. J’aimerais bien être punie par une femme. Devant un homme. Ou une assemblée.
    Cela doit être troublant. Une mise en abîme ??!.....

    RépondreSupprimer
  4. "par une femme, devant un homme"... Ma foi, s'il faut un volontaire masculin pour faire la vidéo, vous savez où je suis, hein...

    RépondreSupprimer
  5. J'imagine même pas que quelqu'un regarde...c'est trop intime . C'est comme si quelqu'un nous regardait faire l'amour...
    Chuis pas marrante , je sais.

    RépondreSupprimer
  6. Stan: "vous savez où je suis, hein..."
    Absolument: bien trop loin!!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Comme Nush, celà fait partie encore d'un de mes fantasmes :

    Recevoir une fessée par une femme, mais surtout à la demande d'un homme et pour lui.

    RépondreSupprimer
  8. Aquarelle16/4/10 18:09

    J'ai aimé jouer a la fessée entre filles parce que j'aime les femmes , ce n'est pas le coté sexuel qui m'attire mais leur sensualité et leur douceur , leur parfum mais pas leur odeur pourtant . Je pense que c'est parce que j'aime les diriger et aussi un p'tit peu les tourmenter ( rire) Je l'ai fait avec une jeune serveuse innocente qui faisait la saison d'hiver avec moi et que je logeais gentiment dans mon appartement contre certaines conditions , cette coquine y a vite pris gout et ce fut un vrai plaisir cette collocation !
    Nushette , un jour il faudra vraiment que je m'occupe de tes fesses et pas question de stan a la camera , il attendra plutôt son tour dans le coin , pour l'assemblée j'inviterai Baccardi et Esparbec qui adorent ça tous les deux !

    RépondreSupprimer
  9. @Aqua: je prends acte ma chère amie et il faudra réaliser ce 'petit' fantasme. :-)

    RépondreSupprimer
  10. @ Nush: vous dites ça comme s'il s'agissait de prendre un thé/scones entre copines...Et puis, "petit fantasme", je trouve que vous la jouez modeste. Il s'agit là d'un truc quand même plutôt fort, rare et "osé", non ?

    J'espère que vous allez vraiment le faire, tiens... Et nus raconter, à défaut de le voir...

    RépondreSupprimer
  11. Nus??!.....:-)
    Si je vis ce fantasme vous en serez le premier averti: rappelez-vous, vous serez présent!!!

    RépondreSupprimer
  12. Amoureuse17/4/10 00:44

    J'peux v'nir Madame? je serais sage...

    RépondreSupprimer
  13. @Amour: surtout pas!!!
    Il faut être délurée, inconsciente et exhibitionniste.
    :-)

    RépondreSupprimer
  14. @Amour: mon commentaire précèdent est bizarrement composé.
    Oui, tu viens, mais pas question d'être sage!!! Non mais!

    RépondreSupprimer
  15. petite française17/4/10 22:37

    Et oui... on décide de la fessée comme de prendre le thé ou d'aller faire un peu de chopping, vous ne saviez pas ? Comme quoi, il ne faut pas toujours la mériter, cette fessée, pour la recevoir !
    Rire...

    Ce que dit Dame est... essentiel. Chacun est différent.

    Cependant, j'ai constaté (avec toutefois bien moins d'expérience) qu'homme et femme sont différents. Il est rare qu'un homme jouisse de la seule fessée érotique (ou punitive). Alors qu'une femme, sous l'effet conjugué de la fessée, des caresses, de la situation, des stimulis divers, peut avoir un orgasme bien plus aisément. Mais encore une fois, il ne s'agit que d'une constatation sur un tout petit nombre de personnes.

    Il y a une situation que vous n'évoquez pas, mais que j'aimerais vous raconter. Il m'est arrivée d'être sollicitée par un couple pour une fessée où se mélait punition et érotisme. Mais le mari, bien que très audacieux, ne concevait pas de lever la main sur sa femme. C'était de l'ordre du fantasme chez eux, mais impossible de franchir le pas pour lui. Situation étrange mais pas malsaine une fois que l'on s'est assuré que chacun consent et comprend le désir de l'autre.

    Oui, au regard de certaines pratiques, la fessée reste un petit fantasme. Mais après tout peut-être avez vous raison, il n'y a pas d'échelle de valeur.

    B

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS