16 avril 2010

Des bulles de savon...

1630 - Il n'avait jamais imaginé à quel point c'était plaisant de laver l'Autre, avant Elle...

Lui savonner le corps, rincer ses cheveux, insinuer ses doigts partout en la cajolant au passage. Un brin impérieux aussi, assez directif dans des caresses mousseuses et légères, d'abord effleurantes à même la peau, mais ensuite au fil des minutes de plus en plus pénétrantes... et osées.

À la faire rougir.

Assis sur le rebord de la baignoire, il l'a d'abord regardée se délasser "toute seule", tendrement. Puis s'est rapproché. puis a commencé à la toucher, papillonnant ses doigts sur sa peau...

Elle l'a rejoint pour quelques jours de plaisirs partagés dans un hôtel après un long périple poussiéreux d'une semaine dans un festival de théâtre de rue et rêvait de prendre une douche d'entrée, pour se sentir propre et désirable, "féminine". Mais il préfère lui imposer son envie de la baigner lui-même, dans un réel instant d'abandon où Elle se laissera faire ensuite, détendue, ronronnante et douce...

Au sortir d'un long bain, il l'entraîne vers le lit propre, humide et ruisselante encore, les cheveux mouillés. Il s'assied posément, la tire vers lui par un bras... C'est nue qu'il la bascule en travers de ses cuisses. Lui caresse tendrement les fesses, avant de les claquer. Les chauffer et ainsi les sécher, à force...

De la buée... Et plus la moindre trace d'humidité.

Du moins en surface...

5 commentaires:

  1. C'est tout en tendresse et le sourire aux lèvres que je me suis plongée dans cet écrit. Court, mais très agréable.

    RépondreSupprimer
  2. petite française17/4/10 22:49

    effectivement, beaucoup de tendresse et d'érotisme. un peu moins tendre sur la fin, quoique...

    superbe texte.

    B

    RépondreSupprimer
  3. MMMMmmmmmmiam! Superbe photo oui!

    RépondreSupprimer
  4. @ PF et Alex: "Superbe"... Pour la photo, c'est une trouvaille non signée, sur le net. Par contre, le texte est mien: transposition d'un souvenir et d'un moment de pure tendresse, amour et érotisme mélangés. Je sais que ça me suivra jusqu'à la fin de ma vie, et que j'aurai toujours un sourire en coin en y repensant.

    Elle aussi, je suppose.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS