18 mai 2010

Salon de l'Otto...

1685 - "Ich liebe dich noch, schatzi ! Du machst mich so glücklich!"

Ces scènes érotiques baroques à l'aquarelle de l'Autrichien Otto Rudolf Schatz datent de 1941. La fessée n'est pas absente et fait partie des jeux qu'il illustre, avec gourmandise. Étrange de penser que certains poursuivaient leurs envies avec une libido exacerbée, que l'érotisme subsistait en dépit de la terrible ambiance de cette époque, en Europe...

Cette année-là, la guerre bat son plein et les plages de Normandie sont encore loin pour les Alliés...

C'est une année terrible, 1941.

Partout l'Occupation...

Et ce sentiment que la bataille est perdue, que c'est foutu. L'espoir n'est plus de mise, on a vraiment l'impression que c'est trop tard, que les Allemands sont là pour un moment et que rien ne viendra enrayer leur marche en avant.

Staline est encore l'allié d'Hitler, autre Autrichien qu'on aurait préféré voir persister dans la peinture, même si ses tableaux ne valaient pas tripette... Des dessins de cul du Führer, y'a pas ? Peut-être que s'il avait été un peu plus obsédé...

Les Américains sont en retrait, Pearl Harbour ne les a pas décidés à entrer dans la danse à leur tour... Paris est occupé, comme une bonne partie de l'Hexagone, la ligne de démarcation n'a plus que quelques mois à vivre... Bref, c'est la merde.

Et lui, pendant de temps-là, il peint des tas de scènes de cul, dont certaines mettent en scène les plaisirs du triolisme. Il a 41 ans et des fantasmes parfois... étranges.

Par exemple, que font-ils à se piquer une dague dans le gras de la fesse ?
Aquarelles © Otto Rudolf Schatz - 1900-1961

7 commentaires:

  1. Vraiment très chouette ces 'petites' aquarelles. Dans la joie et la bonne humeur... et connaissez vous le format réel des originaux ?

    RépondreSupprimer
  2. Sur certaines références, c'est du 30 X 40 à priori. Et certaines repros scannées sont très belles, permettant de voir et imaginer les détails...

    RépondreSupprimer
  3. Sympathiques petites aquarelles !

    Personnellement la dernière image à gauche me fait plus penser à un fer chauffé qu'à une dague (infiniment plus cruel et dégoutant à mes yeux) mais je peux me tromper.

    Après tout le but c'est aussi d'y voir ce qui nous parle... ou pas !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, ANa, bien d'accord avec la dernière phrase. Pour autant et en agrandissant l'image pas mal, plus de doutes, on voit dans les deux cas qu'il s'agit en fait d'une lanière, et pas d'une pique, donc plutôt un fouet en extension qu'un morceau de métal. On aperçoit très distinctement le cuir "serpenter" sur les fesses des filles et donc pas "piqué" comme je le croyais à la première "lecture"...

    RépondreSupprimer
  5. Pour les détails, c'est aussi parce que les scans de cette série sont d'inégale définition, à part la première image, très belle et fine dans le piqué.

    RépondreSupprimer
  6. petite française18/5/10 22:58

    Rire... mais oui, c'est bien un fouet plutot qu'une dague, un fouet de chasse peut-être ?

    B

    RépondreSupprimer
  7. Un truc qui cingle en tout cas...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS