08 juillet 2010

Fessée à dix-huit ans...

1764 - "I was never spanked as a child..."

Une phrase qui vous rappellera peut-être cette superbe gaffe en direct à la TV américaine...

Elle est extraite d'un bouquin d'Elizabeth Forster intitulé "Educating Anna" et s'occupe d'un blog au titre plutôt explicite: "Sexuelle"...

Si vous parlez la langue, vous aimerez découvrir ce que dit de la fessée cette passionnée british de la première heure, jamais corrigée par ses parents dans son enfance et qui découvre les joies de l'éducation anglaise à 18 ans...

"I was never spanked as a child, but my parents were film buffs and I watched a lot of films from the forties and fifties where it was a regular ocurrence for adolecent and teenage girls to be spanked, primarily by parents or teachers, but often by their boyfriend or husbands. 

As an adolecent myself and just getting interested in boys and sex, the idea of the man in your life giving you a spanking was wierdly exciting and it always made me feel funny inside, and having discoverd the pleasures of masturbation I often found myself thinking about some of those scenes when I did it. 

I didn't realize it, but a seed had been sown that was to affect my sexual reactions ever since.

Moving on to my being eighteen and I was growing into becoming something of a spoilt bratt. 

Being attractive and with a good figure I was used to getting my own way with boys, and when an aunt bought me a sports car for my eighteenth birthday I was getting much too high an opinion of myself. I then fell for a man who was about ten years older than me. 

He was a carpenter, very fit and good looking and I was pretty smitten but I still thought I could get away with murder and I wasn't always on my best behavior with him. One Sunday afternoon the inevitable happened. I was teasing him quite badly and he snapped, and the next second not only had he pulled me across his knee but he'd even gone as far as pulling down my panties before spanking me till I squealed. 

I was outraged. It was painful, undignified, and demeaning, but despite that, or possibly because of that, it was strangely exciting..."

Ce qui signifie, en gros que non, miss Elizabeth n'a pas reçu de fessées de ses parents quand elle était gamine, mais a découvert dans les films des années 40 et 50 d'innombrables scènes dans lesquelles des filles étaient ainsi remises en place par leurs parents ou leur petit ami. Ce qui l'a considérablement remuée. Pour le moins.

Adolescente, elle s'intéresse beaucoup au sexe, aux garçons et constate assez vite que le fantasme de la fessée la trouble énormément. C'est au travers de cet imaginaire là qu'elle s'adonne au plaisir solitaire, agrémentant ses jouissances quotidiennes avec tout un cinéma personnel où la fessée est très présente…

Clair que ce désir particulier a orienté sa libido définitivement, depuis.

Vers dix-huit ans, la demoiselle s'avoue assez imbue d'elle-même et tout à fait consciente de son pouvoir de séduction naissant. Bien foutue et avec une belle petite gueule, quoi... Elle sort avec un garçon qui a dix ans de plus qu'elle, un charpentier (pour les mains calleuses, c'est parfait) plutôt costaud et mignon.

Un dimanche après-midi, en vraie peste, elle l'asticote tellement qu'au bout d'un moment, le gars excédé la chope par un bras, la courbe en travers de ses genoux puis la déculotte en moins de temps qu'il ne faut pour le dire avant de lui administrer une fessée magistrale bien méritée. Sa première.

Une fois remise sur ses pieds en larmes, à la fois matée, furieuse, étonnée, honteuse et pleurnicharde, elle se rend compte qu'en dépit de ça - ou plus sûrement "à cause" de ça - elle se sent étrangement excitée.

C'est le début d'une passion dévorante...
Texte © Elizabeth Forster

2 commentaires:

  1. Elizabeth8/7/10 15:48

    I apologise for commenting in Engish but my French is very poor.

    I am Elizabeth Forstrr and I am so grateful to you for mentioning my book, Educating Anna, on oyur exellent site.

    Many many thanks

    Liz

    RépondreSupprimer
  2. Well Liz, Don't worry about your non/french, I read english as well. Excuse the way I write, with gramatical mistakes.

    I have mentioned your "Educating Anna" book because I really appreciate the way you approach what spanking means for you, for many years. I translate some détails of your CV that I read on the site.

    Glad to see that you've visited my space.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS