03 juillet 2010

Retirer sa culotte en public...

1756 - Pour compléter le post sur Laura Antonelli, grâce à Aquarelle qui me le signale, petit extrait de Malizia qui devrait vous plaire.

C'est toujours troublant de retirer une culotte au milieu de la foule, sur une terrasse, à la plage, dans un restaurant sans que personne ne s'en aperçoive, à part bien entendu celui (ou celle...) qui vous le demande !

J'adore ça. Mais Elle le sait déjà.

Je m'aperçois à cette occasion que j'en connais la musique par cœur.

PS: À force d'écouter FIP, où ils ne donnent jamais les titres, on en oublie d'où proviennent les airs et les extraits de bandes originales. Cette scie, je la fredonne parfois près de quarante ans plus tard, sans me souvenir que c'était extrait de mon film érotique préféré, all time.

11 commentaires:

  1. Waouh! en plein diner de famille!
    c'est culotté!
    Heu... enfin, une façon de parler!:D

    RépondreSupprimer
  2. En Sicile qui plus est, un repas devant le prêtre qui va les unir, le père de famille se rengorge, sa future jeune épouse rosit et le fils de famille déculotte sa bientôt belle-mère. Tout en évoquant sa mère morte quelques mois plus tôt et qu'il prétend voir en rêve, je crois.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui me surprend dans cette histoire , c'est que ce soit un ado qui mène le jeu!
    En 73 , c'est ça?
    quinze ans plus tard, les ados étaient bien plus coincés...

    RépondreSupprimer
  4. Oh, c'est un film subversif en fait...

    RépondreSupprimer
  5. sixofthebest4/7/10 18:50

    Loved the scene, and I would have loved to spank her, after she took her knickers down. Bravo, most erotic indeed.

    RépondreSupprimer
  6. @ 6 ofTB: This movie is an erotic one, maybe more than I imagined when I first saw it, more than 30 years ago. Laura Antonelli was such a marvelous girl.

    RépondreSupprimer
  7. Aquarelle5/7/10 08:17

    la première fois que j'ai vu cette scène , j'ai eu un flasch back ! j'ai vécu ça .... halala ! je vous raconte pas ! inoubliable instant ! troublant et excitant bien sur , au début je ne voulais pas évidemment , mais ensuite , comme un défi je suis allée jusqu'au bout , hummmmm j'étais jeune !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai raconté ça ici, je l'ai fait vivre aussi... Bandol, un bel après-midi de juin, en terrasse. Un sourire de défi, une culotte floconneuse passée discrètement dans ma main ensuite avec le visage un peu rouge.

    Un joli souvenir. J'ai d'autres fois eu l'occasion de jouer cette partition, pas pour reproduire la même chose en plaquant un comportement identique sur chaque partenaire, mais parce que chez certaines, ce jeu est un adjuvant érotique essentiel...

    RépondreSupprimer
  9. sixofthebest19/9/10 16:39

    After this erotic scene, where Maritza takes off her knickers, and gives them to the boy. The boy should have bent her over the dining room table, raised her dress up to her waist, and caned her on the bare bottom. The scene was made more erotic, because Maritza was wearing garter-belt and stockings.

    RépondreSupprimer
  10. Sometimes, doing nothing (but thinking about it a lot) is most erotic than making it for real... In this movie, the boy is unable do such a thing in front of his father and brothers and priest, they both kept the secret, indeed...

    And doing anything sexual like spanking would be totally out of his game, even if she wears stockings...

    RépondreSupprimer
  11. Ce n'est malheureusement plus le même extrait que celui qui est évoqué dans le post. J'aimerais bien le retrouver, ce moment précis du repas de présentation au prêtre...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS