14 juillet 2010

Seconde couche au Lys...

1790 - Pour ceux qui ont raté Waldo le 11 juin et se désespèrent, du coup.

D'abord quelques infos qu'on retrouvera désormais régulièrement sur le blog de Fabrizio.

Ensuite même si c'est dans deux jours et que donc que vous n'aurez peut-être pas la possibilité de vous retourner (sic), il faut bien que l'info circule dans le milieu (re-sic...) !

Dont acte:

Il y a donc sur l'île Saint Louis une intéressante "Soirée fessée" le vendredi 16 juillet 2010, qui sera précédée d'une séance de dédicace de l'opuscule du Maître de 16h30 à 20h, avant que la soirée ne, euh... dégénère ?

En tout cas que ça ne devienne "payant".

J'ignore tout de la suite du programme et donc sur ce qui se passera dans les sombres caves voûtées du Lys, dans cette petite rue tranquille à deux pas du glacier Berthillon, alors si le cœur vous en dit, un petit reportage "de l'intérieur" sera le bienvenu pour nous faire vivre cette soirée dédiée... 

(sur la soirée en boîte, le reportage, pas chez le glacier... Quoi que...)

11 commentaires:

  1. sixofthebest14/7/10 23:05

    Happy Bastille Day July 14, Stanley E, and many more to come on France's Modern birthday. The New York Red Bulls soccer team is getting Henry, from formally Barcelona, and Arsenal. I'll cheer him on Good luck with your blog, it's a good one.

    RépondreSupprimer
  2. Thanks a lot 6otB. Henry was certainly one of the best. But who knows how strong he is actually ?

    RépondreSupprimer
  3. En fait j'y suis allé ... j'ai eu du mal à approcher Waldo entouré par une grande foule de fans ... mais j'ai obtenu une dédicace personnalisée tout de même ! Bon ... la soirée n'a pas eu lieu ... en fait je suis parti vers 22h ... juste une domina qui fessait son compagnon ... appointée par la direction des lieux j'imagine ... bref pas terrible ... mais échanger avec Waldo et les personnes présentes (rares mais chères ...) a été un vrai plaisir. Donc je ne pourrai pas faire de compte-rendu détaillé puisque je suis parti mais je gage que l'ambiance n'a pas été vraiment torride par la suite ...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Sam. Visiblement la magie de la première fois ne fonctionne que... La première fois. Tu viens de décrire exactement ce qui fait que je n'irai probablement jamais assister à une "soirée" dédiée. D'abord parce que ce n'est pas mon truc, ensuite parce que c'est "forcé", surjoué et qu'au fond, quand c'est téléphoné, ça ne me parle guère et me met à distance.

    J'aime les alcôves, surprendre des regards, entendre ce qui se passe dans la chambre d'à côté, par exemple. Mais voir des gens en panoplies se claquer le cul en cadence dans une boîte à partouzes sous le regard des habitués, très peu pour moi.

    Je serais volontiers venu voir Waldo et croiser quelques personnes, mais on se trouvera d'autres occasions, sans doute, pourquoi pas dans la librairie de l'ami Fabrizio, par exemple...?

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas assez d'expérience de ce genre d'endroits pour généraliser. Bien sûr ce que tu décris ne m'attire pas non plus, mais si j'ai "tenté", c'est que j'imagine que certains lieux peuvent être l'occasion de rencontrer tout simplement des personnes pour qui ce fantasme "parle" ... au delà de l'aspect "artificiel". Après, c'est comme dans un bar ou une boîte de nuit ou tout autre lieu "social" : le charme peut opérer (ou non). Là c'est clair que ce n'était pas ma tasse de thé ... et c'est clair que tous ces lieux sont plutôt orientés sexe à consommer sur place ou BDSM avec leurs codes à eux.

    Oui, on trouvera bien d'autres occasions pour boire un verre et discuter ... mais d'après ce que j'ai compris Fabrizio n'a plus sa librairie qu'il partageait en colocation.

    RépondreSupprimer
  6. Plus de librairie ? Damn'... Bon , de toute façon le contact est établi. Sur les boîtes, ce n'est jamais que mon avis, je comprends tout à fait que d'autres ne partagent pas cette façon de voir et a contrario adorent les ambiances de la nuit.

    Comme c'est mon blog, je ne peux guère que parler... de moi, sans faire de généralités non plus.

    Tu as payé, alors ? 50 euros ? Mazette...

    RépondreSupprimer
  7. Non, rien payé ... on a continué à discuter en bas en prenant un verre et vers 22h bye bye ... il devait y avoir deux ou trois personnes en plus du couple cité ci-dessus qui étaient arrivées, c'est tout ... donc on peut dire que cela n'avait pas commencé ...

    RépondreSupprimer
  8. Bon, c'est bien de ne pas avoir payé pour du vent, mais du coup, on ne sait rien. Si ce n'est qu'apparemment la mayo n'a pas pris. Peut-être que l'ami Waldo nous en dira davantage, s'il s'est passé quelque chose.

    RépondreSupprimer
  9. Cette affiche de la soirée du 16 juillet 2010, très loin de m'attirer représente en fait un véritable repoussoir sexiste.
    Les hommes payent, pas les femmes ? Ok, alors ce ne sera pas pour nous! Si on ne veut pas des hommes à cette occasion, au point de leur infliger une pénalisation énorme, pourquoi aller imposer leur présence? La manifestation se plante? Tant mieux! De temps en temps, il faut avoir le sens du commerce et savoir respecter sa clientèle.
    Fallait pas être sexiste!
    FS

    RépondreSupprimer
  10. Bah, que les femmes soient invitées c'est un classique des nuits. Quand aux hommes seuls qui viennent mater ou baiser, c'est la plaie des boites échangistes couples. J'ai eu l'occasion de les voir trainer, l'oeil lubrique et la queue à la main et franchement ça me débecte. Au moins le fric est une (mince) barrière.

    En même temps, j'y vais jamais...

    RépondreSupprimer
  11. petit française5/8/10 22:45

    Il c'est passé quelque chose, un instant hors du temps pour certains, très peu nombreux il est vrai... enfin voilà :

    C'est vrai que la soirée n'a pas vraiment eu lieu sauf ce très beau moment bien plus tard (23h ?) avec Dr Phil pour lequel je suis revenue, après avoir passé un long moment à me balader dans l'île.

    Mais il faut apprécier le Kinbaku.
    Cela c'est déroulé en deux temps, une performance de Dr Phil et puis après la jeune femme d'un couple "encordée" par Dr Phil. Un momhent rare parce que non préparé manifestement.
    Très spontané.
    La jeune femme est restée habillée, ce qui rendait le moment encore plus joli, dans la suggestion. Tout juste, pour des yeux observateurs, pouvait-on voir dans la main de son compagnon un serre-taille qu'elle avait enlevé discrètement.

    Concentrée sur le travail des cordes, j'ai perdu la notion du lieu.

    Evidemment, c'est très personnel puisque cet art m'intéresse.

    Mais je suis réservée sur le style de Dr Phil. J'ai eu toutefois l'occasion de parler avec lui très simplement et longuement.

    C'est comme tout, c'est plus "signifiant" si on a déjà des références. Mais cela restait impressionnant et fort joli même pour quelqu'un qui y aurait assisté une première fois.

    La difficulté de cette soirée était le mélange des genres entre la dédicace, où pour ma part je suis d'une grande timidité devant un artiste, parce que muette devant le talent, mais finalement c'étais sympa, puis une période de flottement bizarre qui m'a fait fuir avant de revenir pour la performance de shibari. Mais après, le club avait repris sa vocation et... malaise. Après une bise à Waldo, je me suis sauvée.

    Coïncidence j'ai parlé à Fabrizio aujourd'hui car des amis cherchaient sa librairie. Il ne l'a plus. Dommage.

    Les clubs, c'est difficile d'en parler en général. Trop de soirée inégales. Une constante à travers le temps semble-t-il. Cela ne m'intéresse plus depuis longtemps. Sauf invitée et soirée privée, et encore. L'aspect financier me choque aussi.

    B

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS