08 août 2010

"J'veux du cuir..."

1826 - "Papillon rouge"...

Magnifique image prise il y a peu à (en ?) Arles dans une exposition par Nush, qui m'en fait profiter dans sa "grande bonté".

Une photo qui à mon sens vaut bien mieux que cette autre primée lors d'un concours par une FNAC sudiste et qui fit à juste titre scandale, autant par le sujet que pas sa médiocrité, avec ce type se torchant à l'aide le drapeau tricolore en guise de PQ.

Au moins ici, le sens de l'esthétique prime sur la facilité et la provocation gratuite.

C'est extrait de la série "Papillon rouge" et l'auteur, Stéphanie Lacombe nous en parle ici.

"Dans Papillon rouge, je me suis posée dans la sphère intime de cinq femmes vivant des passions radicales, affirmant corps et âme leurs désirs extrêmes. L’abandon de soi à l’autre était troublant. La confiance mutuelle, la poésie et la tendresse sont nécessaires, pour mener son partenaire sur les sentiers de la perversion. 

Ainsi, ce n’est pas le coup de fouet fendant l’air qui m’intéressait, mais ce qui se passait avant ou après celui-ci..."

23 commentaires:

  1. ... Et dire que j'ai lu une FNAC nudiste, au final il aurait mieux valu !

    Très belle image, les couleurs, le ressenti, malgré les coups (on voit bien le martinet à côté) c'est l'intensité de la relation que l'on voit.

    RépondreSupprimer
  2. Une "FNAC nudiste", c'est plutôt marrant. Mais je ne crois pas que ça existe, en fait. Un concept à développer, sans doute ? Je suis bien d'accord, cette image est très belle et raconte quelque chose. Pas de traces de coups sur un fessier intact, par contre. Mais c'est symbolique plus que démonstratif, je crois.

    RépondreSupprimer
  3. petite française10/8/10 01:48

    Bah... moi je clique sur l'image et je les vois, les traces. Ou alors c'est mon imagination.

    Il n'y a pas deux traits rouges sur le haut de la fesse droite ?

    B

    RépondreSupprimer
  4. Lorsque j’ai pris cette photo (de photo…) j’ai immédiatement pensé à votre blog. Je ne savais pas ce que vous pourriez en faire mais j’ai senti qu’il y avait un ‘mystère’ sur cette image qui la rendait intéressante.
    Ce qui me touche c’est ce corps nu –avec des marques….(achetez-vous d’autres lentilles Stan) - qui visiblement a été touché par la douleur, par le désir et qui est dans une position de repli. Pas de fugue, mais de véritable repli sur soi. Un moment vrai. Et la douceur de celui (celle ?....) qui la rassure.
    Visiblement rien de douloureux dans ce moment mais au contraire d’attention à l’autre, d’écoute, presque de symbiose. On sent une communion de ces deux corps et nous, « voyeurs » sommes dans l’empathie, faisant partie de l’instant. C’est ce qui est si formidable dans ce cliché très particulier.

    Rouge émotion.

    RépondreSupprimer
  5. oui, bon, il y a bien quelques marques qui ne doivent rien à Photoshop, j'en conviens. Mais ce n'est pas flagrant quand même... J'ai vu des culs plus rouges que ça.

    RépondreSupprimer
  6. @ Nush: sinon, oui, excellente analyse comportementale je ressens la même chose à voir cette photo. Amour, protection, tendresse... Plaisir aussi.

    RépondreSupprimer
  7. khorynn - The Guest10/8/10 22:41

    Oui... moi je l'entends même dire "mon amour, qui est le salaud qui t'a fait ça ?"
    (Bon évidemment, si le mec avait porté une chemise à jabots à la place de ce grotesque marcel en vynile j'aurais mieux entendu...)

    RépondreSupprimer
  8. L'image est superbe, avec ou sans traces de fouet, même légères. ( Oui, on en voit...) Mais je ne crois pas que ce soit "un mec en marcel grotesque en vynile" qui enlace cette fille nue, sinon je vire de bord !...

    RépondreSupprimer
  9. Bah, chacun y entendra ou verra ce qu'il veut entendre ou voir, mais si on lit la photographe, tout ceci est réel et non simulé. J'avoue que le sexe du "marcel" est assez indéfini pour moi...

    RépondreSupprimer
  10. Khorynn - The Guest11/8/10 09:24

    C'est justement cela qui est intéressant, cette percepton différente d'une même image, comme pourrait l'être le vécu d'une même scène. J"ai un peu hésité à communiquer mon ressenti, que j'ai bien sûr un peu caricaturé, car il est difficile quand règne un même partage de venir avec ses gros sabots exprimer un ressenti différent sans que cela soit interprété comme une provoc. Je m'attendais donc quelque peu à déclencher certaines foudres. Ca n'a pas été, tant mieux.

    Je n'ai pas approfondi le contexte dans lequel a été prise cette photographie et j'ai laissé libre court à ma première impression. Cette première vision ne m'a pas séduite d'un point de vue esthétique car j'y vois un décor de pacotille et un accoutrement qui exclut toute spontanéité, a contrario de la nudité de la femme.

    Cette femme, je la sens prostrée dans sa douleur, repliée sur elle-même, se dérobant à la caresse de son "partenaire'. Je la sens dans cette posture davantage vicime que complice de ce 'jeu'. Peut-être pour avoir moi-même, à plusieurs reprises et contre mon gré, gouté dans le passé à la brûlure du fouet, que j'aurais alors répugné à ce que mon "bourreau" essaie d'atténuer d'un geste ou d'un mot.

    RépondreSupprimer
  11. Voilà un com. dont la dernière partie est dérangeante et boulversante, Khorynn! Ce dont vous parlez n'a plus rien à voir avec de l'érotisme, c'est de la torture. "A plusieurs reprises" dites vous...j'espère que vous êtes sortie de cette situation et que plus personne ne vous fera vivre quelque chose contre votre gré!

    RépondreSupprimer
  12. Khorynn - The bad Guest11/8/10 22:52

    Oui j'aurais du m'abstenir d'écrire cette dernière phrase... excusez-moi pour le dérangement :)
    (c'est très loin désormais, je n'en suis pas traumatisée ! et ça ne risque pas de se reproduire... j'ai désormais la possibilité d'avoir plus de "répondant")

    RépondreSupprimer
  13. Dérangeant dans le sens qui fait prendre conscience que la frontière entre les deux genres , est bien mince ... fragile.Et non que vous me dérangiez, au contraire, c'est bien de pouvoir exprimer ce genre de chose, de s'en "délivrer".
    Alors , ne vous excusez pas.

    RépondreSupprimer
  14. Khorynn_The Guest12/8/10 08:26

    Ah Emma... j'avais bien compris le sens que vous avez donné à ce mot... vous ne connaissez pas encore ma forme d'humour un peu particulière^^
    Merci en tout cas pour votre réceptivité.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne vois pas de souci d'exprimer ici des opinions différentes, à ne pas être d'accord ou à commenter des choses qu'on ne vit pas "en vrai".

    Les dialogues entre nous dans cette partie du blog sont souvent très argumentés et éclairants, je trouve.

    La plupart des gens qui me lisent ont une attirance particulière pour ces jeux, évidemment, mais on peut très bien ne pas les apprécier et venir en causer quand même.

    Ce n'est pas pour avoir des louanges ou une seule ligne d'opinion, tous le doigt sur la couture du pantalon, bien alignés, "je ne veux voir qu'une seule tête" que j'ai créé le blog, mais au contraire pour lire des échanges et des arguments.

    La raison de base restant pour moi d'écrire de petits billets d'humeur qui me plaisent à moi en premier, évidemment......

    RépondreSupprimer
  16. Oh , ben , ça nous plait aussi , Stan...la preuve , c'est qu'on y vient souvent , chez vous...
    Lire tous ces commentaires parfois très documentés , parfois temoins de vie comme celui de Khorinn, parfois drôles,ça ne peut pas laisser indifférent, non?. ça rend ce blog très vivant et j'aime bien .

    RépondreSupprimer
  17. petite française12/8/10 13:21

    @Khorynn : votre réaction est intéressante et émouvante. Car vous avez spontanément donné et identifié la raison d'une remarque à contre courant.

    Evidemment, le "contre son gré" éclaire tout et nous sommes bien d'accord que dans ce cas, il s'agit d'abus, de violences délictuelles, qui n'ont rien à voir avec l'objet de la photo.

    J'aurais aimé l'avis d'amateurs avertis sur, justement, l'esthétique évoquée par Stan. Je le lance donc...

    Pour répondre à cette remarque "d'un point de vue esthétique car j'y vois un décor de pacotille et un accoutrement qui exclut toute spontanéité, a contrario de la nudité de la femme"

    La citation éclaire, s'il en était besoin, sur le sexe de la personne en jodhpur...

    Ah le jodhpur... costume très classique du SM que l'on retrouve sur bcp de dessins anciens, photos avant que le "cuir" (motard, punk ou pseudo médieval) ne se soit imposé dans le dress code.

    Evidemment, ce pantalon (d'ailleurs l'un des rares admis pour une femme avant les années 50) est extrêmement seyant et dessine les courbes, souligne la taille... on ne peut donc guère se tromper sur celle qui le porte. Pas étonnant qu'il ait été mis en valeur.

    Cette photo est donc assez recherchée en fait et tranche sur la monotonie des photos actuelles, luxe et porno chic, depuis Roy Stuart par exemple.

    Ensuite, corps d'albatre nu sur fond rouge... là encore une didascalie très classique, que l'on retrouve chez beaucoup de peintres, y compris contemporains. Picasso, Matisse, Kisling, Léger... et s'oppose au bleu d'Ingres ou blanc du Foujita. C'est donc très loin d'être un décor de pacotille, à mon sens.

    La thèmatique Rouge-Noir-Beige est très intéressante. Epurée, tout en étant, comment dire, très chaude, décor de maison close en fait.

    Enfin, le moment capturé ainsi est particulièrement émouvant. Ce moment de l'après, de l'after-care si on veut mettre un mot absolument, mais à quoi bon ?

    Moment où la complicité, le partage demeure à son paroxisme. Indispensable moment, parfois rejeté par la personne soumise. Moment d'intimité s'il en est.

    B

    RépondreSupprimer
  18. Amoureuse14/8/10 18:39

    C'est intéressant la perception d'une image. On y voit ce que l'on redoute ou espère, pour certains un abus, pour d'autre une communion. Pour ma part je pencherais plus pour la communion, un geste protecteur qui semble vouloir figer l'instant dans un moment de grâce comme pour en savourer tout le ressenti, comme les ronds dans l'eau qui se forment toujours un temps après que la pierre soit tombée.

    RépondreSupprimer
  19. Oh, je vois les couleurs, la pose, la mise en page, le cadrage choisi. Mais petite française l'a dit bien mieux que moi...

    RépondreSupprimer
  20. petite française14/8/10 22:16

    @Stan : merci ;-)

    RépondreSupprimer
  21. "comme les ronds dans l'eau qui se forment toujours un temps après que la pierre soit tombée."

    C'est pile ce qui me fait avancer, tiens. Une belle image.

    Au passage, j'espère que votre désinscription de certains forums n'entraînera pas une désaffection des blogs en plus (et de celui-là en particulier), chère amie. Vous avez encore manifestement des choses à dire.

    Bon vent.

    RépondreSupprimer
  22. Amoureuse17/8/10 15:47

    Heureuse que l'image vous plaise. Et je reviendrais ici comme une récréation bien mérité après mes devoirs accomplis, même si cela ne sera pas aussi soutenu que par le passé. Je vous embrasse (je peux?).

    RépondreSupprimer
  23. (vous pouvez... Poser la question c'est y répondre, un peu)

    Revenir ici après vos "devoirs" accomplis, j'aime bien l'image, aussi. Une de plus.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS