23 août 2010

P'tits complexes à l'épreuve...

1847 - "Et mes fesses ? Tu les aimes, mes fesses ?"

Euh... Oui. Il les aime beaucoup, maintenant qu'il les a "apprivoisées". Ingénue, debout toute nue sur le lit, elle rigole comme une gamine et tente de se dévisser la tête pour les voir, regardant derrière elle.  

"Elles te plaisent, c'est sûr ?" Elle l'observe en coin le front plissé, les sourcils froncés, attendant de sa part une réponse, un jugement définitif...

Carrément, oui.

"Tu les trouves pas un peu grosses ?"

Il manque d'éclater de rire à son tour. Elle doit rentrer dans un 36, au point qu'il s'est demandé en sortant du restaurant et en jetant discrètement en marchant un œil sur son cul (une première rencontre "en vrai", forcément on se renseigne de visu) s'il allait avoir "quelque chose" à fesser, au cas où ils passeraient à la phase suivante.

Ils y sont passés. "Elle aussi, d'ailleurs !", rigole-t-il intérieurement de son bon (!) mot... Et c'était génial.

"Tu vois, tu rigoles. Tu te moques de moi, elles sont trop grosses, c'est ça ?"

Mais "trop pas", comme dirait sa fille...

Elle est drôle. De toute façon, c'est comme ça, il ne connait pas de femmes satisfaites de ce qu'elles sont. Les seins trop ceci, trop petits, trop gros, le nez comme ci, la bouche comme ça, pas assez, trop... Le cul plat, pas suffisamment rebondi ou alors carrément trop large, bref, il n'a jamais rencontré de nanas en accord parfait avec de leur physique. Toujours à se plaindre, parfois pour chercher le compliment contraire, mais le plus souvent parce qu'elles le pensent vraiment. Elle est très jolie, pourtant.

Lui ne s'aime pas non plus, remarquez. Tout à l'heure dans la salle de bain, pendant qu'il prenait une douche, elle est entrée... L'a regardé, tout nu en train de se savonner. Un peu gêné (il se trouve un peu gras et d'un coup, tous ses complexes ressurgissent), il a fait comme si de rien n'était, souriant un peu niaisement. Ils ne se connaissent "physiquement" que depuis la veille, ont fait l'amour dans le noir, ça faisait illusion et ses complexes étaient moins "apparents" que là, maintenant, dans la lumière crue des néons où il a soudain à tort l'impression d'une cinquantaine pesante face à cette fille qui a sept ou huit ans de moins que lui et qui le fixe avec un joli sourire...

Un temps d'arrêt. Il se sent jugé, disséqué, soupesé...

"Dix kilos de moins et tu serais vraiment canon ! T'es beau mec, je trouve..." qu'elle lâche. Lui la regarde et grommelle, vaguement interrogatif, persuadé qu'elle se moque.

Elle ne se moque pas.

On a tous nos petits complexes, nos blocages, nos incertitudes. Parfois à tort. Certains regards tendres, inattendus, sans pour autant être complaisants, nous aident à avancer.

Mais quand même, depuis, il a maigri, hein...
Photo © Armandie

25 commentaires:

  1. Et maintenant... C'est un vrai canon de Navarone ! héhé... :)

    RépondreSupprimer
  2. Soyons clairs! Vous savez parfaitement que côté homme vous êtes vachement avantagé!
    Un mec de 50 ans est plus que baisable par rapport à une femme de 50 ans!
    Et donc cessez de nous parler de leurs problèmes d'apparence physique! Car une femme, quelle qu'elle soit, sera toujours complexée par rapport à ses fesses, ses seins etc.
    Et les hommes ne sont pas complexés du tout, que ce soit par rapport à leur physique ou à la performance de leur bite!
    Vous avez une sacrée chance!
    ..

    RépondreSupprimer
  3. PARFAITEMENT !

    Parce que nous, hein, la performence de notre bi... qu'est ce que je raconte ici moi ? je retourne sur OJ...

    RépondreSupprimer
  4. Comment ça "un mec de 50 ans est plus que baisable par rapport à une femme de 50 ans" ? alors là je suis pas du tout d'accord sur cette généralité v_v

    Y a des nanas de 50 ans ou plus très baisables et des mecs de 35 ans dont je ne voudrais pas même si j'en avais 75.
    Finalement lorsqu'on a été jeune et beau, on reste seulement beau... tandis que lorsqu'on a été jeune et moche hé bien...

    Quand à ceux ou celles qui disent "si t'avais 10 kg de moins" "si t'avais 10 ans de moins", si t'avais pas ceci ou cela, qu'ils aillent se faire.... "pendre" on n'a qu'à dire :)

    RépondreSupprimer
  5. "C'est quoi une belle fille ?" C'était le titre d'un magazine féminin il y a quelques années.
    La réponse : "Toi pour celui qui t'aime !

    Qu'on fasse du 36 ou du 42, qu'on soit il ou elle, notre regard face au miroir est souvent intransigeant.

    On se voit rarement avec nos yeux. Ce sont les remarques extérieures qui construisent notre jugement sur notre corps. Lorsque celles-ci sont négatives ça marque beaucoup plus longtemps qu'un "t'es belle !".

    RépondreSupprimer
  6. Euh, "vachement avantagés"... ? je ne crois pas, même si j'entends ce que vous voulez dire. Mais les hommes, "pas complexés du tout" ? En voilà une idée.

    Exact, ce que vous notez en parlant de ces types franchement pas terribles qui jugent la plastique des filles avec sévérité, "la paille et la poutre", en fait.

    Oui, "celle-là, elle est...etc" de la part de gars qui franchement devraient se regarder dans une glace avant de juger les autres, c'est assez courant. Mais ce n'est pas de ceux-là que je cause dans mon petit billet.

    Des hommes complexés, mal dans leur peau, j'en connais quelques-uns...

    Plus clairement, tiens, je ne m'aime pas depuis... euh, le début, et je suis à chaque fois surpris doncqu'une femme me trouve "bien", alors que je me suis toujours classé dans la catégorie des moches...

    Ce que je ne suis pas non plus. Disons, quelconque, en fait. Ce n'est pas de la fausse modestie.

    Donc forcément touché quand ça arrive. C'est très agréable d'être ainsi valorisé par qui vous aime. Sans pour autant être complaisant, enfin j'espère.

    RépondreSupprimer
  7. @ Ellie: j'aurais dit plutôt "canon de Toblerone", tiens... Quand on me connait.

    RépondreSupprimer
  8. :D EXELLENT !

    Je ne sais pas si c'est une bonne idée que je dise ça ici, ça va faire péter votre boite mail...

    Oyez, les filles, moi qui l'ai vu en chair et en os (enfin pas tout nu, hein quand même...), Stan n'est ni moche, ni quelconque... juste un peu modeste ! :D

    RépondreSupprimer
  9. Oh, ma boîte mail est parfaitement vide, croyez-le. Il est arrivé que je suscite des élans épistolaires assez étonnants de la part de lectrices, mais qui stoppent aussi rapidement qu'ils commencent, sans explication rationnelle, d'ailleurs. Certaines fixent sur celui qu'elles croient déceler en lisant quelques lignes, se font une image d'un personnage qu'elles inventent sans le connaître, et puis le soufflé retombe sans plus de rationalité d'ailleurs, puisqu'on ne se voit pas non plus. Curieux, hein.

    En chair et en os... Pour le Toblerone, c'est un petit clin d'œil sur une confiserie que j'apprécie depuis ma tendre enfance, mais qui m'est "intellectuellement" interdite.

    Au fait, Céline, content de vous relire, hein. Même si votre retour blog est assez peu disert. ça reviendra.

    RépondreSupprimer
  10. ho la quel débat sur , le corp des femmes , qui ont des toujours envie de plaire et c'est somme toute bien normal, et les hommes aussi , peuvent avoir des complexes , les femmes pas seulement a 50 ans ou plus , les fesses trops ceci ou cela . meme si nous les aimons bien galber pour encore mieux les fesser , n'est-ce pas messieurs.mais les mecs font des éfforts et c'est bien aussi non!!! ils faut que nous autres ont doit mériter nos cheres compagnes.ou autres

    RépondreSupprimer
  11. Bon , moi qui ne vous ai vu qu'en photo, je ne vous ai pas trouvé quelconque, mais peut-être que je suis influencée par ce que je connais de vous , qui n'est pas quelconque du tout.
    Je n'en dirai pas davantage, autrement , on va encore être comparées à des mouches.
    Les complexes , on en tous , plus ou moins et si ça n'est pas le cas , comptez sur les pubs pour vous en créer!
    L' important est l'image de soi qu'on a dans la tête: regardez ma tante qui vient de faire un AVC, elle a de nouveau 18 ans( et ça m'a fait un choc quand elle m'a prise pour sa petite soeur!) et hier , elle m'a dit alors que j'étais venue avec son mari(en profitant de ce qu'il était allé se chercher un café) "mais pourquoi t'amène toujours ce vieux avec toi?"!
    Tout est dans la tête, je vous dis!

    RépondreSupprimer
  12. Stan... pourquoi diable le toblerone t'est-il intellectuellement interdit ?

    RépondreSupprimer
  13. Chocolat, nougat, miel et d'amandes, trop de calories.

    RépondreSupprimer
  14. Les complexes des autres paraissent toujours dérisoires et parfois incompréhensibles. Mais c'est irrationnel, et la souffrance est réelle.

    RépondreSupprimer
  15. Oh Stan tu ne vas pas faire une histoire pour un malheureux bourrelet. Ce n'est qu'un pli d'aisance :)
    Et puis un peu de moelleux n'apporte que plus de confort... Finis donc ton toblerone :p

    RépondreSupprimer
  16. @ Khorynn:
    Tu as ENTIEREMENT raison, j'ai été bien trop péremptoire.
    @Emma:
    Ce que tu dis de ta tante est à la fois marrant et attristant.

    RépondreSupprimer
  17. @Khorynn:
    Un pli d'aisance vraiment? Chapeau pour la formule! ;-))

    RépondreSupprimer
  18. Oh, je suis très à l'aise...

    RépondreSupprimer
  19. Moi aussi... on en mettrait 2 comme moi^^

    RépondreSupprimer
  20. @ Manioc. C'est vrai mais elle ne souffre pas de cette regression, elle fait de l'oeil à tout le personel masculin de l'hopital. Pour son mari , par contre , c'est dur.Mais , bon , ça peut encore évoluer, alors , je garde le moral.

    RépondreSupprimer
  21. Marrant comme certains posts sont commentés en long large et travers, tandis que d'autres qui me semblent autant sujets à réflexion restent "vides" à zéro commentaires.

    Si je regarde les derniers posts, celui ci qui parle du physique est le plus commenté alors que plusieurs autres sur lesquels je pensais lire des choses de votre part restent obstinément vides.

    Impossible de prévoir ce qui va susciter l'interrogation, ou le dialogue... Ce qui d'ailleurs n'est pas bien grave; mais m'étonnera toujours.

    RépondreSupprimer
  22. Vous êtes désespérément ‘bien Stan.
    Baisable quoi !...:-)

    RépondreSupprimer
  23. Un cas désespéré, quoi...

    RépondreSupprimer
  24. C'est vrai nos imperfections sont parfois, bien souvent, les sommets de nos charmes, et l'âge mûr celui de l'élégance et de l'expérience qui rassure et émeut dans nos esprits qui dansent,
    Elle n'a pas trop à s'en faire, elle a un beau cul, de celui qu'on admire en marchant dans la rue,
    Bon dimanche cher Stan, amitiés à vous.

    RépondreSupprimer
  25. Oui, bien entendu, Valmont, mais on précise que la photo est empruntée (Armandie, je crois) et même si elle est très très proche, la dame évoquée n'est pas celle de l'image. Par ailleurs retouchée-filtrée-photoshopée...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS