08 janvier 2011

Il faut le fer...

2147 - Fer à friser les poils de cul ?

Marrant, j'ai toujours pensé que cet objet typiquement féminin croisé dans la salle de bain était extrêmement phallique, le voyant comme une sorte de sextoy chauffant, bien plus que comme un ustensile capillaire...

L'esprit mal tourné, vous me connaissez.

Tourné, c'est le mot. Car je tombe sur ce dessin de Duf... euh, de Hans Kovacq, illustrateur et auteur de BD croisé en d'autres temps chez un éditeur commun, qui fait depuis des trucs de cul plutôt hard.

Comme Diane de Grand-Lieu...

Ou ce recueil d'illustrations d'où provient le dessin, "Beautés dociles"...

Le fer. Curling iron. Pile l'usage que j'imaginais... avec une posture très "fessée". Un brin sadique, on s'éloigne un peu de ce que j'aime, mais qu'importe. C'est juste un clin d'œil à mon imagination fertile.
Dessin © Kovacq

4 commentaires:

  1. Quand on sait qu'un fer allumé c'est facile 150°C si pas 200°C, j'avoue que voir le fer branché alors que les demoiselles s'apprêtent à jouer ensemble ne me rassure guère...

    Je n'avais jamais pensé à ces ustensiles comme ressemblant à des attributs masculins. Surement parce que le seul que j'ai eu n'est en position "fermée" que lorsqu'on appuie dessus pour lisser ou faire des boucles.

    Au moins ça change des légumineuses !

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui me coiffe avec un pétard... vous imaginez le travail !;)

    RépondreSupprimer
  3. Le pétard c'est le cul, en argomuche... Difficile de se coiffer avec, ou alors c'est une pose érotique classique, du coup.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS