28 décembre 2011

11 000 raisons de déprimer...

 2579 - "11 000..."

Je vais être honnête, "les onze mille verges", c'est pour moi aussi illisible et insoutenable que du Sade. Violent, scato, du sexe un brin dégueulasse, en fait, ça m'ennuie tant c'est excessif. Et vain. Scandale autour de l'Auteur qui s'est probablement, comme toujours, réjoui d'horrifier les prudes et choquer le bourgeois...

Le livre, vous l'aurez ici, en version intégrale pour vous faire une idée si vous n'avez pas lu ce classique de Guillaume Apollinaire. Je doute fort que vous arriviez au bout.

Récemment, seules "les infortunes de la Belle au Bois Dormant" d'Anne Rice m'ont autant ennuyé à la lecture. Voire écœuré. Et pourtant, il m'en faut.

Imaginer que ce genre de film ait pu passer dans une salle classique semble impensable de nos jours.

J'avais environ vingt ans quand deux amis m'ont entraîné quasi de force sur les Champs Élysées en réussissant à me convaincre d'aller voir le film qui en fût tiré par Eric Lipmann... Le type même de la fausse bonne idée, d'ailleurs, "les onze mille verges" étant de par son contenu un bouquin totalement impossible à adapter à l'écran.

Dire que c'est un chef-d’œuvre serait exagéré. Mais au vu du succès d'Emmanuelle puis d'Histoire d'O (moins probant...) tout le métier s'est dit que tourner pour le cinoche des adaptations des grands classiques de l'érotisme, avec la caution imparable de "l’œuvre littéraire" était LE truc à faire... Grosse erreur !

Mais ça n'a pas duré et après quelques années d'exposition et de scandales, ce cinéma-là est rentré dans un ghetto visuel après les très restrictives lois d'interdictions giscardiennes...

Ce n'est pas dramatique.

Bref. Sur les Champs, au cours de la diffusion, ricanements dans la salle, mais surtout ennui profond. Quelques scènes retiennent mon attention, le livre est évidemment expurgé du sang et de la merde qui parsèment le bouquin, reste un navet assez kitsch qui pourrait passer sur une chaîne le dimanche soir, après 22 heures... Il y a un des frères de Patrick Dewaere dans le rôle principal et aussi Marion Game dedans, dans un emploi assez éloigné de la Huguette de "scènes de ménages" !

On est ressortis avec au final une impression mitigée pour mes amis, des garçons moins compliqués que moi et à qui un film de cul classique aurait probablement mieux convenu. Déjà à l'époque, j'étais assez discret sur mes désirs de fessée que peu de mes potes d'alors partageaient, me trouvant même un peu tordu quand j'évoquais le sujet.

J'ai vite arrêté de tenter de convaincre... Ça c'est terminé dans une brasserie du quartier où on a parlé d'autre chose, comme si on avait été gênés.

Je me demande si on n'a pas été ensuite retrouver trois demoiselles de nos amies...
Image © Liberatore

6 commentaires:

  1. oh ben moi j'en connais un bien sympa de texte qui serait pas mal à l'écran...

    RépondreSupprimer
  2. Dans la série "il en fait tellement des caisses que ça n'est plus excitant du tout", il y a aussi, du même Apollinaire, Les exploits d'un jeune Don Juan. Je les ai lus quand j'avais seize ans (et j'étais pas très au fait des choses de l'amour), mais ça ne m'a pas émoustillée du tout. (et Sade, c'est un vil compilateur qui n'a pas écrit la moitié de ce qui est publié aujourd'hui sous son nom, je ne le répèterais jamais assez)

    RépondreSupprimer
  3. En fait, vous n'aimez pas Apollinaire, je crois. Remarquez, moi non plus. J'apprécie certaines des choses qui sont mises en scène, mais pas de cette façon, avec cette écriture excessive et ampoulée décrivant des choses "sales" avec une certaine jubilation que l'on sent à distance et exclusivement pour provoquer !

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'aime beaucoup G Apollinaire, mes 1ere poésie.

    Déjà à l'époque ou ce livre à été écris, il n'est pas sortie sous le nom de G. Apollinaire! donc il faut savoir que l'on nous apprend G.Apollinaire au primaire et donc voila j'ai voulu lire tout ce qu'il avait écris et bien sur j'ai eu vend de ce livre très jeune...

    Ma mère qui n'a jamais ouvert un livre de sa vie et qui n'a pas un brin de culture sauf tous les livres à la con comme voici et paris match ( je dois pas être d'elle vu que je déteste ce type de livres) m'a acheté ce livre. J'ai rien dit et je l'ai planqué après l'avoir lu, un peu équerré je vous l'accorde, mais à 14 ans c'est un peu normal. Je l'ai toujours et relus bien plus tard en même temps que ma période M. de Sade.



    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas pu le lire en entier. En fait , j'ai abandonné très vite car votre mot est juste" vain" . Oui , c 'est absolument sans intérêt.
    Et pourtant, comme j'aime Apollinaire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord... Mais en me relisant, j'avoue que ça ne me déplaît pas de faire remonter ce post grâce à vous...

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS