29 juin 2012

"Allo Ménie ?"

  2752 - "Questions existentielles..."

Parfois j'ai l'impression d'être une sorte de "Ménie Grégoire de la fessée"...

Certains mails que je reçois valent le focus. Et le partage, pour lancer une manière de débat. Enrichissant pour tout le monde.

Comme mon lectorat, enfin, celui qui se manifeste dans les commentaires, la plupart des mails dans ma boîte me sont envoyés... par des lectrices. Je ne vais pas m'en plaindre. Des questions, des encouragements, des remerciements sincères pour avoir permis à certaines égarées de mettre un nom sur un fantasme, aidant à se sentir moins "coupable", puisque plus toute seule à aimer ça...

Parfois (rarement) des propositions plus ou moins déguisées. Que je fais mine de ne pas comprendre, pour jouer. Ou pas. Et aussi des insultes, des reproches m'accusant de machisme, de sadisme, de ne pas aimer les femmes, émanant de correspondantes lisant en diagonale et traduisant mes désirs au premier degré.

Quelques hommes, aussi. Certes plus rares. Des Anglo-saxons qui viennent pour que je parle de leur site dans mes messages, mais aussi pas mal de gars qui me demandent carrément si j'ai des adresses ou des tuyaux à leur donner. Pensant peut-être que je tiens une sorte de carnet rempli de demandeuses n'espérant qu'un appel du grand Maître...

Un peu comme si j'étais à la tête d'un cheptel de femmes attendant mon bon vouloir de l'autre côté de l’écran, aréopage de filles vouant un culte fessophile dont je serais le (grand) gourou. Ah, évidemment que ça doit être sympa de se retrouver à la tête d'un harem de demoiselles fessées potentielles, j'imagine... Mais ce n'est pas ma réalité. Je ne possède pas de carnet ni de baguette magique. Malheureusement...

Il y a aussi d'autres messages moins aimables, ou carrément agressifs, insultants. Des poulets qui doutent de la véracité de mes histoires. Des gars qui aimeraient bien vivre des trucs commacks mais ne savent comment s'y prendre au final. Et pensent que je fantasme. Leitmotiv...

Surprenant, touchant. Agaçant... Vivant, en tout cas.

Sinon, j'ai reçu celui-là hier, qui pose quelques questions auxquelles j'espère vous pourrez répondre.

"Stan, voilà bien longtemps que je voulais vous écrire. (...)

J'aime bien la fessée, c'est un fantasme qui remonte à loin, bien que je n'ai jamais été fessé dans mon enfance. Je suis plutôt cérébral, j'aime particulièrement les vidéos qui ne se contentent pas de focaliser juste sur les fesses, mais racontent une histoire qui mène à la fessée, ainsi que les récits plus ou moins imaginaires. On trouve parfois sur la toile de véritables morceaux d'anthologie, très bien écrits.

Toutefois, lorsque je lis des histoires de fessées, que je lis certains commentaires, j'ai des doutes. La fessée est-elle un fantasme surtout masculin ? Je n'ai jamais rencontré de femmes appréciant que leurs fesses soient rougies à la main ou autre ! Existent-elles vraiment ?

Sans doute puisque vous en avez rencontré...

Quand je lis la femme qui pose les "vraies questions", je me demande si c'est réel. Car beaucoup de commentaires ou de récits présentés comme émanant de femmes sont souvent envoyés par des hommes.

(...) Quant à moi, je n'ai pas réussi à trouver une femme qui partagerait ce fantasme. Mon épouse n'apprécie pas. D'autres tentatives se sont soldées par un échec. On passe vite alors à ce que récemment vous appelez un "switch". Je me sens en parfaite symbiose avec votre commentaire: "(...) Je dis bien "qui prend", car je ne donne rien et surtout pas le mode d'emploi de mes potentielles errances. Ces choses-là doivent se sentir et être innées, non ? Et puis si c'est juste "pour faire plaisir", aucun intérêt."

Mais là aussi, les rares approches ont laissé la partenaire au mieux amusée sans plus, au pire effrayée, entrainant une rupture immédiate. Sans compter que l'on ne peut faire état publiquement de ce genre de pratique. Surtout lorsque l'on exerce une profession à responsabilité.

Je voudrais bien passer de l'autre côté et vivre ce fantasme. Je me vois bien intégré dans un groupe de gens inconnus pratiquant la fessée comme un jeu de rôle où les rôles justement sont distribués de manière aléatoire. Ou, à défaut, y assister ? Ou une expérience simplement bilatérale ?

Que faire ? Auriez vous une solution ou un conseil ?"

Non, pas de conseil.

Mais je suis certain que VOUS, mesdames, aurez à cœur de commenter.

13 commentaires:

  1. je crois qu'on peut déjà rassurer votre interlocuteur sur le sexe de vos commentatrices : sophie n'est pas le pseudo de marcel, je le jure la main sur mon 95E.
    Par contre, moi je suis très étonnée de ne pas voir ici plus de commentateurs masculins. Leur feriez-vous trop d'ombre Stan ? Messieurs, vos avis m'intéressent !
    ha, et puis je suis
    consternée d'apprendre que vous vous faites insulter, Stan ! si vous n'étiez pas respectueux des femmes sur ce blog, la vieille garde de vos fidèles lectrices (vieille pas par l'age, hein, je ne tiens pas à me les mettre à dos, elles me font bien trop peur)vous tomberait sur le râble à bras raccourcis j'en suis sûre.

    RépondreSupprimer
  2. Faut pas être consternée, Sophie, c'est quand même très très rare, vous savez. Les doigts d'une main depuis six ans que le blog prolifère. Un homme, devenu très agressif et plusieurs dames très intrusives sans que je n'ai rien demandé.

    Au passage, je rassure (si besoin est) mademoiselle Latis, je ne fantasme pas mes histoires. Il m'arrive d'en "arranger" certaines, principalement pour le confort de la lecture.

    Et aussi de "mixer" certains souvenirs. j'ai aussi de temps en temps extrapolé des choses qui ne se sont pas passées, à la manières de petites nouvelles courtes, pour servir de base réactive à un dialogue éventuel au travers des commentaires. Mais ce que je raconte d'authentique se sent, je crois.

    RépondreSupprimer
  3. malicieuse-cigogne2/7/12 20:43

    Boh moi je n'ai pas de conseils à donner mais je suis une fille et j'ai aussi ce fantasme là. Malheureusement pour moi je n'ai encore jamais pu le mettre en pratique --" Enfin ça viendra. (J'espère).
    :)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas de conseil particulier à donner parce que chacun vit sa propre histoire et qu'on doit suivre son instinct pour ces choses là. En fait, je crois que nous devons tous faire notre chemin et vivre nos expériences, même si c'est rassurant de savoir que d'autres personnes ont connu ça aussi...

    Chère Cigongne, la seule chose à dire, c'est de ne pas se galvauder ni d'exprimer ses envies à quelqu'un que ça n'intéresse pas. Pour le reste, je ne doute pas que vous trouverez votre bonheur...

    RépondreSupprimer
  5. malicieuse-cigogne2/7/12 21:17

    Moi j'en doute sérieusement ;) Mais bon j'ai encore le temps de trouver la bonne personne.

    RépondreSupprimer
  6. Lancelot2/7/12 21:24

    Merci à Sophie, Latis et malicieuse cigogne pour vos sympathiques réponses à mes interrogations. Ça me rassure. A moi donc de me bouger pour trouver « la princesse qui… ». Pas facile mais comme malicieuse cigogne, je ne vais pas désespérer. En tous cas, ce n’est pas moi qui aurais recours à des annonces comme celle que cite Latis ! Fantasmer sur la fessée ne veut pas dire manquer de respect aux femmes ! (autre débat ?)

    Lancelot

    RépondreSupprimer
  7. malicieuse-cigogne2/7/12 21:28

    Ouaais un autre débat !
    Bon d'un autre côté c'est aussi cette frustration qui fait augmenter le désir (je trouve). Il m'arrive de penser que, si ça se trouve, le jour où je passerai à l'acte, je détesterai ça, alors je préfère presque me contenter de mes fantasmes (pour le moment) :)

    RépondreSupprimer
  8. Parfois, les fantasmes se suffisent à eux-mêmes. J'entends votre impatience, cigogne, et comme j'ai commencé quasiment dès que j'ai pris conscience de la chose, je ne peux que vous encourager à faire de même. Vous êtes jeune, j'ai cru comprendre. Vous avez bien le temps de trouver. Laissez venir à vous, sans trop suggérer, il faut vraiment que ça vienne de l'autre et sûrement pas pour "faire plaisir". C'est le seul paramètre à avoir en tête. Céline, si tu passes par là, (et parce que tu es passée par "là") tu pourrais tuyauter mademoiselle ?

    RépondreSupprimer
  9. Lancelot2/7/12 21:39

    Oui, vous avez sans doute raison, réaliser un fantasme peut être décevant alors que l'idée reste pleine de charme, on peut varier à l'infini les situations, le contexte etc...comme dans un bon roman. Mais bon, pour plagier une pub pour le loto:100% de ceux ou celles qui ont apprécié ont essayé !

    RépondreSupprimer
  10. malicieuse-cigogne2/7/12 21:41

    Hihi merci je me sens chapautée par des experts en la matière :) ça fait quand même du bien d'avoir un site qui ne grouille pas de pervers (ou en tout cas ils se cachent bien) mais avec des gens ouverts à la discussion et prêts à donner des conseils aux + jeunes.

    RépondreSupprimer
  11. Les conseils, il faut les "entendre" évidemment mais après on s'adapte, sans doute. On dit que les conseilleurs ne sont pas les payeurs et ça dit bien ce que ça veut dire, je crois...

    Ah, pour les "pervers", bon on a tous sans doute plusieurs facettes, y compris des "enfers" et des zones d'ombres, avec un jardin secret que tout le monde ne peut arpenter. Je suis certain qu'on est aussi bien le loup pour les uns que le petit chaperon rouge pour d'autres. Je veux dire qu'il faut être sur la même longueur d'ondes et vouloir les mêmes choses, sous peine de grosses désillusions... Chacun son parcours.

    Quand à l'ouverture à la discussion, c'est un des credos d'ici. L'ouverture d'esprit des participant(e)s contribue évidemment à l'ambiance générale.

    RépondreSupprimer
  12. Pour faire plaisir, c'est bien aussi. Quand on se lance dans quelque chose de nouveau avec un partenaire qui n'est pas coutumier du fait, c'est forcément, dans un premier temps, pour le plaisir de l'autre. Ce qu'il faut, c'est qu'ensuite cela soit un plaisir mutuel, une envie qui proviennent des deux amants.

    Je crois aussi qu'il ne faut pas se mettre trop de barrières et en parler assez vite quand on est sur de vouloir franchir le pas du fantasme, afin de ne pas trop tergiverser le pourquoi du comment. On teste, et ensuite on va si ça le fait ou non !

    Ou bien, on garde ce fantasme à l'état de fantasme, c'est pas mal non plus...

    Moi, je me suis posée un tas de questions avant d'avouer mes fantasmes (la fessée étant ce qu'il y a de plus soft), puis une fois que j'ai été en accord avec moi-même, j'ai sauté le pas. J'ai la chance d'avoir un mari très ouvert et toujours partant pour des nouveautés. Du coup c'était un peu plus simple, même si je suis passée par des chemins détournés pour lui faire comprendre. La simplicité, c'est pas mon truc.

    J'aime bien me torturer l'esprit avant de "torturer" mon corps :D

    RépondreSupprimer
  13. Douces, les "tortures", hein. On va pas non plus se faire mal au delà de la raison.

    Je suis pas certain que garder pour soi puisse apaiser nos sens, quand on a des envies et des fantasmes. Mais c'est vrai qu'il ne faut pas se confier non plus sur ces choses à n'importe qui, sous peine de choquer... Ce qui n'est pas le but.

    En réalité, c'est une perception que chacun doit sentir, parce que nul ne sait comment réagissent les personnes à qui on révèle ses envies, et donc, il faut être sûr de s'adresser à la bonne "entendante"évidemment. Sous peine de grosses désillusions.

    @ Céline, j'aime bien ta philosophie. Et je te devine jusqu'au-boutiste. C'est vrai, tu l'as souvent raconté, je n'oublie pas que ton homme n'était pas branché par le truc dont il n'avait jamais fait une idée érotique avant toi et qu'il y a pris goût sans se forcer, au début pour aller dans ton sens et donc quelque part te faire plaisir, mais qu'ensuite il a bien intégré dans son cinéma perso ces petites déviances culières.

    Mais j'ai aussi d'autres exemples de femmes qui comme toi ont souhaité amener leur compagnon vers la fessée et là, échec, elles se sont fait rabrouer et tancer d'importance (et pas par une fessée, mais avec des paroles blessantes et bloquantes, par contre...) et du coup ont fait l'impasse sur le sujet dans leur couple.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS