08 décembre 2014

Fini la fessée dans le porno anglais...

3149 - "Interdire le vice !"

C'est raconté là...

"Fessée, fisting, éjaculation féminine ou encore facesitting font partie des pratiques sexuelles désormais bannies des vidéos pornographiques "à la demande" (VoD) britanniques.

Une législation aux relents de sexisme. À la suite d’un amendement au Communications Act de 2003, réclamé dans le Règlement de l’audiovisuel britannique 2014, les réalisateurs de porno distribué sous forme de vidéo à la demande - disponibles en ligne mais payantes - ne pourront désormais plus représenter à l’écran les pratiques sexuelles suivantes:

- La fessée 
- Le coup de canne 
- Le coup de fouet agressif (amusant...)
- La pénétration à l’aide de tout objet “associé à de la violence” 
- Des abus physiques ou verbaux (peu importe s’ils sont consentis) 
- L’ondinisme (uriner sur son/sa partenaire) 
- L’éjaculation féminine 
- L’étranglement 
- Le facesitting (s’asseoir nu sur le visage de son/sa partenaire) 
- Le fist-fucking 

Ce nouvel amendement pourrait impacter de plein fouet l’industrie du porno fétichiste. Ainsi, la domina Urrutia, qui gère le site SM The Urban Chick Supremacy Cell qualifie cette nouvelle législation d’”absurde“:

“Pourquoi interdire le facesitting? Qu’a-t-il de si dangereux? C’est une activité inoffensive que la plupart des performeuses dominatrices, comme moi, pratiquent tout habillées. Le pouvoir est symbolique: la femme est au-dessus, inatteignable. Alors que le porno mainstream sera distribué sans problème par les grands studios (…) les pratiques sexuelles moins de niche disparaîtront.” 

Car la plupart des pratiques visées par l’amendement concernent en premier lieu les femmes.

Pourquoi interdire l’éjaculation féminine et non masculine?

Pourquoi, alors, ne pas interdire le bukkake, pratique désignant une éjaculation collective d’un groupe d’hommes sur une femme?

Dans une tribune publiée sur le site de The Independent, la réalisatrice de films érotiques Erika Lust estime qu’”avec cette nouvelle législation, le Royaume-Uni va revenir à l”époque où le porno se résumait à un fantasme masculin ennuyant et irréaliste de bimbos satisfaisant avec plaisir des hommes, comme si c’était leur devoir, à un âge où les femmes étaient soumises. Les femmes de l’industrie auront maintenant peur de perdre leur gagne-pain mais aussi leur indépendance sexuelle“.

Si pour elle le porno doit effectivement changer, il reste qu“interdire quelque chose le rend inaccessible et donc encore plus désirable”.
Article © Les Inrocks
Image © "La Huitième Femme de Barbe-Bleue" (1938)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS