23 mars 2015

En selle, madame !

3177 - "À hue et à dia !"

Il y a parfois au cœur de mes fantasmes non encore assouvis quelques images troubles de dressage et des envies... d'écurie déserte.

Odeur animale, stalles, box vides, foin au sol, mors, selles et autres brides, assemblage de métal et de cuir accrochés au mur. Il m'est arrivé de fréquenter ces endroits, mais pour la bonne cause, à savoir monter (à cheval !), jamais au cours d'un trouble sexué.

Les filles éprouvent une vraie passion pour l'équitation, les chevaux, il suffit pour s'en convaincre d'aller voir dans un club à quel point la fréquentation est féminisée et d'ailleurs dès le plus jeune âge, avec ces hordes de gamines qui se passionnent pour les équidés et montent tous les mercredis, les samedis et les périodes de vacances...

... Devenues grandes (celles qui m'intéressent, évidemment), la passion reste !

Une de mes amies m’avouait il y a quelques temps qu'elle érotisait aussi pas mal l'endroit et l'atmosphère chevaline où elle passe le plus clair de ses loisirs avouables. Enfin à priori...

Las, pas avec moi.

C'est pourtant une vraie envie, que d'y exercer une libido délicieusement perverse avec une demoiselle. Un jour...

La dénuder partiellement, baissant son jodhpur crème à mi-cuisse entrainant sa petite culotte vers le bas avant de la fesser, assis sur une botte de foin ou debout dans une stalle en la courbant sur un genou, lui marquer la croupe à la cravache après l'avoir attachée bras levés, bottée, habillée, mais les fringues tiraillées en désordre, fesses à l'air. Juste dénudée de l'essentiel, la traiter en jument, en vraie pouliche à dresser, avant de la saillir en étalon et de jouir à longs traits en elle...

Seigneur ! C'est grave, vous croyez ?

14 commentaires:

  1. Des envies me viennent à lire ce post. Dire que je monte (à cheval) précisément cet après-midi même pour une longue balade avec des amies...

    RépondreSupprimer
  2. Amusant comme j'ai l'impression que j'aurai pu prendre la pause dans cette même écurie, je vais tenter de prendre une photo pour vous montrer comme cela ressemble à l'endroit où je pratique l'équitation et que l'équitation trois fois hélas...
    Le fantasme, je le partage, mais dans la pratique il est rare que ce soit désert. Entre les propriétaires qui viennent voir leur monture, les cours et les jeunes filles qui ont élu résidence secondaire ici sans oublier palefreniers et gardiens, je me demande quand cela pourrait être possible (soupir)
    Ah, vous voyez que la cravache vous interpelle, très cher =^.^=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime le mot, très chère. Et l'objet aussi...

      Moins l'utilisation. Davantage le fantasme autour de la menace que de m'en servir "en vrai"... Maintenant, hein, j'ai un peu tenté.

      Reste que je préférerai toujours la fessée à la main, c'est clair... Faudra un jour que vous m'emmeniez dans ce genre d'endroit, histoire de ne pas mourir idiot !

      Supprimer
  3. Pour les amateurs d'écurie, de foin, de cravache et j'en passe et des meilleurs ... lire "la jument" d'Esparbec ;)

    RépondreSupprimer
  4. beautiful bottom, erotic photo

    Baxter

    RépondreSupprimer
  5. Amie proche24/3/15 11:16

    Youhoun Stanichou ! Moi aussi je monte, hein. Et s'il y a cravache, je défaille ! Toujours pas libre pour un galop d'essai en forêt ? Du côté de Chantilly ? (pas la crème !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @AP: Très fin, hein le coup de la crème... Si vous pensez que je ne vois pas l'allusion...

      Supprimer
  6. Jouer à ponygirl est un fantasme récurrent... Encore faut-il trouver un manège ou une carrière (accueillants)... à défaut : au moins un pré...
    Quant à l'équipement, les magasins de sport offrent tout le matériel nécessaire : cravaches bien sûr, et chambrières, mors, rênes, sangles et harnais... De quoi la transformer en une pouliche... de compagnie !
    Il faut donc la dresser... longuement... lui apprendre les différentes allures...
    Lui apprendre à tirer une petite charrette ou un sulky... Que d'efforts elle devra fournir !... Tout en gardant un port altier... Elle doit avoir fière allure, la pouliche !
    Délicieux spectacle qu'elle offre à celui qu'elle promène ainsi, dans la charrette ou le sulky... balançant allègrement la queue qui orne son postérieur...
    Et bien sûr, la bouchonner, la brosser, l'étriller convenablement après... quand elle a bien sué...
    L'effort sera récompensé par quelques caresses... mais toute faute sera sanctionnée par la cravache et surtout la chambrière !...
    Elle dormira dans son boxe, sur de la paille... selon les possibilités...

    Bien...

    Conseil : on évitera la maison ou l'appartement bien trop exigus pour que la pouliche puisse véritablement exprimer tous ses talents...

    Souvenir : un voyage dans le métro avec une chambrière grand modèle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressante manière de faire. Certes, je ne me projette pas vraiment dans ce genre-là, mais j'entends bien que ça plaise...

      Supprimer
    2. Z ou comment niquer mon fantasme.. (snif). Si Stan comprend grand bien lui fesse, moi j'avoue avoir cru à une blague au départ, mais si tel n'est pas le cas alors ce n'est définitivement pas mon monde.

      Supprimer
    3. A mon âge, on nique ce qu’on peut ! Un fantasme est toujours bon à prendre…
      Et si j’ai niqué votre fantasme, votre postérieur est encore intact… Mais après avoir niqué votre fantasme, il conviendra de châtier votre… langage…

      Supprimer
  7. Rire, ah voilà, c'est à cause du grand âge, alors. Ca n'excuse pas mais cela explique un peu les images d'Epinal.

    J'ai employé le terme incriminé une fois, comme un cris du coeur, alors que vous l'employez 3 fois en vendetta. Je pose donc la question :qui mérite d'être puni ?

    Sinon, ne vous inquiétez pas trop pour mon postérieur encore intact il sera châtiez un jour pour ça et tout le reste, je n'en doute pas. Rire.
    Cependant les fesses de l'indienne que je suis, seront accessibles à une personne qui me sait plus proche du mustang monté à cru que d'une pouliche déguisée tirant une calèche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Chaque pot a son couvercle", disait Zezette épouse X...

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS